Le FLN sauve les meubles    La Chine veut contrer la remontée des prix    Hanoï, la capitale confinée    Les matchs de la JSK face au CRB et à l'USMA fixés    Carapaz et Szilagyi au sommet pour la première journée    Vaste programme de sensibilisation contre les incendies    Soin douceur et anti-âge pour les mains    À l'origine d'une crise !    La Cantera, il était une fois Bab-El-Oued, nouvel ouvrage de Mahdi Boukhalfa    Le clan de Oujda, Saadani ou Cheb Khaled, qui a donné les numéros de téléphone aux Marocains ?    La FIJ et le SNPM interpellent le Maroc    Nourine suspendu par la FIJ    Na Hussein Dey : Les Nahdistes s'enlisent    Sensibilisation sur la rationalisation de la consommation de l'énergie électrique    Une passerelle numérique vers les services d'assistance sociale    Sûreté nationale: Intelligence et lutte contre cybercriminalité    MC Oran: Encore une saison ratée !    Des tests techniques pour un meilleur débit d'Internet    Mystérieuse tentative d'assassinat du président malgache    Une autre forme de normalisation ?    Chlef: La tomate industrielle veut éviter les «invendus»    Les langues maternelles au chevet de l'Education : les conseils de la Banque mondiale !    Les grandes sociétés américaines sont-elles au-dessus des lois ?    Naïveté et réalité du monde    Belazri retenu comme juge de ligne    Melih et Sahnoune officiellement engagés    Benchabla passe en 8es de finale    208 migrants secourus en 48 heures    Affrontements avec la police à Sydney    L'Exécutif sur les chapeaux de roue    Une délégation chinoise arrive en Algérie    Le retour au confinement de nouveau abordé    Rym Feroukhi sur le podium    Quand la joie se transforme en deuil    Où est l'Etat?    Le paiement en ligne est opérationnel    Tebboune installera officiellement le nouveau gouvernement    L'ambassade d'Algérie en France porte plainte contre RSF pour diffamation    Ce que veulent les Américains au Mali et en Libye    Des endroits féeriques à visiter    L'Unesco n'inscrit finalement pas Venise sur cette liste    Abdelmalek Boussahel n'est plus    Des bourses attribuées à des chercheurs algériens    TRÊVE SANITAIRE À TIZI OUZOU ET À BEJAIA    LE SNAPO PLAIDE POUR UNE VACCINATION DANS LES OFFICINES    Il a rencontré jeudi le responsable de l'ANIE : Tebboune met le cap sur les locales    Il avait repris hier à 73,80 dollars : Le pétrole fait du surplace après avoir recouvré ses pertes    Quelle cyberstratégie pour l'Algérie?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



30 maisons d'édition et 40 écrivains au rendez-vous
SALON DU LIVRE DE TIZI OUZOU
Publié dans L'Expression le 16 - 12 - 2017

Une occasion de réconcilier le citoyen avec le livre
Le salon du livre de Tizi Ouzou propose des ouvrages exposés par 30 maisons d'édition ainsi que des séances de ventes-dédicaces avec 40 écrivains participants.
C'est en présence d'une foule nombreuse, d'écrivains, notamment de la wilaya de Tizi Ouzou et d'Alger, de Béjaïa aussi, que le coup d'envoi de la dixième édition du salon Djurdjura du livre a été donné jeudi par Mohamed Bouderbali, wali de Tizi Ouzou en présence de nombreux écrivains et romanciers comme Amine Zaoui, Lynda Koudache, Mohamed Abdellah... La cérémonie d'ouverture s'est déroulée en présence de nombreux lecteurs et autres figures locales de la culture, à l'instar du chanteur Ait Menguellet, qui sont désormais des habitués des activités culturelles et littéraires dans la ville de Tizi Ouzou. Lors de sa prise de parole à cette occasion, le premier magistrat de la wilaya a insisté sur l'impoortance de la lecture. «Le Salon national du livre de Tizi Ouzou est une occasion de plus afin de réconcilier le citoyen avec le livre car ce dernier constitue un élément essentiel pour élargir la culture générale de chacun de nous», a affirmé Mohamed Bouderbali. Pour sa part, Nabila Goumeziane, la directrice de la culture de la wilaya de Tizi Ouzou a mis l'accent sur le fait que cette dixième édition du salon Djurdjura du livre est un hommage à l'écrivain et chercheur Mouloud-Mammeri à l'occasion de la commémoration du centenaire de sa naissance. Présent à Tizi Ouzou en cette première journée du Salon du livre de Tizi Ouzou, au niveau de la bibliothèque principale de lecture publique, pour animer une conférence et une séance de vente dédicace, le grand romancier algérien, Amine Zaoui, a déclaré, entre autres, que le livre en édition papier a encore de beaux jours devant lui en dépit de la concurrence féroce que lui oppose le livre numérique. Toutefois, a ajouté Amine Zaoui, le livre numérique finira, à long terme par éclipser sans doute le livre en édition papier. Amine Zaoui a précisé qu'en Europe, le livre numérique a pris déjà le dessus mais pas au point de prendre carrément la place du livre en papier. Cette première journée du Salon du livre de Tizi Ouzou a été l'occasion pour Lynda Koudache, romancière en langue amazighe pour animer une séance de vente-dédicace de son roman primé par le prix Assia Djebbar, à savoir «Tamachahouts tanegarouth». Le Salon du livre de Tizi Ouzou qui se poursuivra cette semaine invite pour aujourd'hui, à partir de 10 h, le grand écrivain algérien Rachid Boudjedra. Ce dernier animera une conférence au niveau de la bibliothèque prinicpale de lecture publique. Après quoi, il dédicacera ses deux livres: «La dépossession» (roman) et «Les contrebandiers de l'Histoire» (pamphlet). Et en marge du salon, un hommage à Mouloud Mammeri auteur de la «Grammaire de tamazight» aura lieu aujourd'hui également (samedi). Il s'agit d'une rencontre littéraire dans le même établissement culturel autour du thème «hommage à l'auteur de «La colline oubliée»». La rencontre sur Mammeri verra la particpation de nombreuses personnalités culturelles à l'instar de Youcef Sayah, Nadia Sebkhi, Hamid Bilek, Abdennour Abdesselam, Hacene Helouane, Yacine Si Ahmed et Ahmed Bouallili.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.