Coupe de France: Monaco met fin au rêve de Rumilly Vallières et rejoint le PSG en finale    Aid el-Fitr: activité commerciale raisonnable dans la capitale    Fédération internationale de rugby: l'Algérie obtient le statut de membre permanent    Sahara occidental: des organisations internationales condamnent la campagne répressive marocaines    Coronavirus : 207 nouveaux cas, 146 guérisons et 5 décès    Espagne : CEAS-Sahara appelle la communauté internationale à protéger la population sahraouie    Paiement électronique: le nombre des TPE a évolué de 30% au 1er trimestre 2021    Jouets contrefaits: nécessité de la mise en place d'"un laboratoire de contrôle"    Aïd El-Fitr : 13ème édition de l'opération "un jouet, un enfant, un sourire" récolte des cadeaux    Traidia et Boukhelala parmi les jurys du Festival international du cinéma de La Haye    Finances: nécessité d'accélérer la cadence de numérisation du secteur    Djerad félicite la Oumma Islamique à l'occasion de l'Aid El Fitr    Le Président Tebboune félicite l'ANP, les corps sécuritaire et médical à l'occasion de la fête de l'Aid El Fitr    Montpellier : Delort buteur face au PSG (Vidéo)    Montpellier : Delort envoie une pique à Mbappé et au PSG    Le Premier ministre accomplit la prière d`Aïd El-Fitr à la Grande mosquée d`Alger    Armée sahraouie : de nouvelles attaques contre les positions de l'occupant marocain    Proche-Orient : La résistance palestinienne frappe Tel Aviv    Législatives: Charfi rencontre les représentants des listes indépendantes    ElQods vaincra !    NON AU SIMULACRE ELECTORAL DU 12 JUIN PROCHAIN !    Foot/ Ligue des champions : le CRB et le MCA pour prendre option à domicile    Le ministère du Commerce part en guerre contre la spéculation et le monopole    Eulmi et Tahkout définitivement condamnés    Khawa-khawa, benti-oulidi !    Maturité et montée en gamme    La couronne    Un Aïd sans restrictions    Abdelhamid Dbeibah sous pression    Création de l'orchestre philarmonique Bouna    En quoi l'ennemi n'est absolument pas commun !    Dépréciation du dinar et poussées inflationnistes    Voiture électrique, un "levier du chômage" ?    La lutte se poursuivra jusqu'à l'indépendance    Les fellahs victimes de dégâts des dernières crues seront indemnisés    Les syndicats exigent des mesures urgentes    Vers l'ouverture d'un laboratoire pour détecter les nouvelles souches    Rebiaï suspendu quatre matches    La désignation de Houasnia fait polémique    "Qu'on m'explique ce que sont les réserves sécuritaires privatives"    Des enfants trisomiques stars de la sitcom "Omar séchoir"    Aux frontières du monde réel et du virtuel    Pour transférer leurs dossiers vers le Social: Les désistements des souscripteurs AADL après le 1er décembre 2020, refusés    Le Cnese en phase de propositions    Réactions mitigées des partis politiques    Au royaume de l'horlogerie    Du rap pour exister!    Des cours de danses traditionnelles    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La Russie pays des prouesses scientifiques
Du Spoutnik-1 au Spoutnik V
Publié dans L'Expression le 13 - 04 - 2021

Son «bip bip» est le plus célèbre du monde. Le 4 octobre 1957, Spoutnik-1, sphère métallique agrémentée de quatre antennes, est placé en orbite autour de la Terre et l'URSS prend la tête de la course spatiale. Ce succès signifie également que Moscou a pris une longueur d'avance dans la course aux armements, les Américains réalisant alors que leur adversaire géopolitique peut frapper le territoire des Etats-Unis avec des missiles intercontinentaux. Les Soviétiques multiplient ensuite les succès dans l'espace, avec le premier vol habité de Iouri Gagarine le 12 avril 1961, la première sortie spatiale en 1965 par Alexeï Leonov et la première sonde lunaire (1966).
La Russie célébrait, hier, avec émotion l'anniversaire du premier vol dans l'espace par Iouri Gagarine, toujours un héros national, 60 ans plus tard, et le symbole de la domination soviétique dans la conquête spatiale.
Le président russe Vladimir Poutine s'est déplacé hier à Engels, à plus de 700 km au sud-est de Moscou, sur le site de l'atterrissage du cosmonaute où un mémorial a été édifié en l'honneur de ce vol historique. Inventé en 1947 par l'ingénieur soviétique Mikhaïl Kalachnikov, le fusil d'assaut automatique Avtomat Kalachnikov 1947, AK-47 pour faire court, est l'arme la plus célèbre du monde. Peu coûteuse, extrêmement solide, simple et fiable, sous la neige comme dans le sable, elle a été adoptée par les armées, rébellions et gangs criminels du monde entier. Copiées, trafiquées, vendues et revendues: quelque 100 millions de Kalachnikovs seraient en circulation, selon diverses ONG et études. Décliné dans de multiples versions, ce fusil d'assaut était notamment l'arme de référence des guerres de décolonisation. Il orne encore le drapeau du Mozambique, y représentant «la résistance au colonialisme et la souveraineté nationale». Qui n'a jamais joué au jeu de briques Tetris? Ce casse-tête hautement addictif a été inventé en 1984 par le programmeur soviétique Alexeï Pajitnov, dont l'ambition proclamée était d'inventer des jeux pour rendre les gens heureux. Dans ses différentes versions, Tetris garde son âme russe par sa musique, et certains graphismes incluant les bulbes de la cathédrale Saint-Basile sur la place Rouge de Moscou. Autre grand succès de l'informatique soviétique: Kaissa, le programme qui remporta le premier championnat du monde informatique des échecs en 1974.
Le complexe militaro-industriel est central à l'économie et à la puissance russe. Et c'est ici qu'on trouve aussi l'une des dernières grandes innovations en matière d'armements.
Le président Vladimir Poutine a annoncé lui-même en 2018 que les scientifiques russes étaient parvenus à construire des missiles supersoniques Avangard, si rapides qu'aucun système de défense anti-missile ne peut leur résister. Des armes «invulnérables» et, dit-il, un succès comparable uniquement à celui du vol de Spoutnik. Ces nouveaux missiles apparaissent alors que Russes et Occidentaux sont engagés dans ce que certains considèrent comme une nouvelle course aux armements. C'est aussi par la voix de M. Poutine que la Russie revendique à l'été 2020 une grande première: l'invention en pleine pandémie du premier vaccin anti-Covid. Son nom, Spoutnik V, témoigne du message que Moscou veut envoyer au reste du monde: la Russie, honnie en Occident, est bel et bien une superpuissance. L'annonce de ce vaccin (testé sur la fille de M. Poutine, qui plus est) après des essais sur quelques dizaines de personnes seulement a d'abord été critiquée comme prématurée. Mais la fiabilité du produit a été établie dans les mois qui ont suivi et saluée par la célèbre revue scientifique The Lancet. Près d'une soixantaine de pays, y compris des Etats membres de l'Union européenne, l'ont homologué sinon commandé.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.