Nouvelle manifestation à Alger    Le gouvernement planche sur l'avant-projet    L'activité de l'importateur limitée à un seul produit    «Washington ne veut pas entraver le processus de règlement»    Libye : du soulèvement populaire à l'ingérence étrangère (2e partie et fin)    Barça-Atlético : Les compositions probables    Tirage au sort lundi au Caire    Benhamza et Serrar défendront les intérêts des clubs auprès des instances    USMA-MCA éclipse tout    Doigts de kounafa    Entre apaisement et statu quo    D'important dégâts dans plusieurs wilayas    Festival national de la calligraphie arabe    Transfert    Mémoires du 8 Mai : de l'abjection coloniale à l'impossible repentance    "PAS DE MUSELIÈRE"    Benbouzid annonce le lancement d'un registre d'abstention    CFA : Première réunion lundi    Brèves    Coronavirus : Washington met son poids dans la bataille pour l'accès aux vaccins à l'OMC    Un doctorat soutenu en Italie et consacré à la vallée Ighzer Amellal : La géo-archéologie sur les traces de nos ancêtres    Décongestion routière dans la capitale : Coup d'envoi de la réalisation de deux nouvelles pénétrantes    Tlemcen: L'ex-député Tahar Missoum condamné à 2 ans de prison    Oran: Des individus poursuivis pour conspiration contre la sécurité de l'Etat    Eradication prochaine de trois grands bidonvilles: Préparatifs pour le relogement de plus de 4.000 familles    Décret sur les psychotropes: Le SNAPO réclame la publication de la liste des produits concernés    Groupe Est: Le MO Constantine en arbitre    La CNAS d'Oran organise une campagne d'information: Du nouveau pour les demandes de congé de maternité à distance    Mise en garde    LES «BONS MOTS» : «LIMOGEAGE», «LYNCHAGE», «COMPLOT»...    Le gaspillage atteint son apogée    À la veille du grand jour à Béjaïa    Les slogans sortis de laboratoires    De l'importance des structures de proximité    Des ex-magistrats saisissent Tebboune    Un lourd dossier contre Rachad    Les mises en garde du gouvernement    La Tunisie, aux abois, se tourne de nouveau vers le FMI    Grève nationale des infirmiers les 25 et 26 mai    La pasionaria Djamila Boupacha    Une idée sur la barbarie coloniale    Le fabuleux destin d'un héros oublié    15 personnes arrêtées à El-Qods occupée    Percée des conservateurs dans un bastion travailliste    Le manque de vaccins accroît le risque d'une nouvelle vague    Un nouveau recteur pour sauver l'université de Tizi Ouzou    CRB-NCM, délocalisé au stade du 5-Juillet    "J'ai toujours pensé que j'en étais capable"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Exclusivement destinée à l'export
Ouverture d'une ligne maritime vers la Mauritanie
Publié dans L'Expression le 14 - 04 - 2021

La première traversée sur ligne maritime régulière, destinée exclusivement à l'exportation, entre Alger et la capitale mauritanienne, Nouakchott, a levé l'ancre lundi dernier au port d'Alger. Cette nouvelle ligne, supervisée par la société «Anisfer Line» spécialisée dans le transport maritime, réduira le délai d'exportation vers la Mauritanie à cinq jours. Ces précisions ont été fournies par le directeur général de la société, Mustapha Hamadou, lors de la cérémonie de lancement de la traversée. L'événement s'est déroulé en présence de représentants des ministères des Affaires étrangères, du Commerce et de l'Industrie ainsi que de la direction générale des douanes (DGD). L'entreprise Anisfer Line organisera tous les 20 jours un nouveau voyage sur cette ligne pour exporter divers produits algériens vers la Mauritanie ainsi que vers les autres pays africains voisins. Lors de ce premier voyage, des matériaux de construction de fabrication algérienne ont été transportés à bord du navire «Imedghassen» appartenant à l'armateur algérien «GMA» et dont la capacité de chargement est d'un millier de conteneurs. Hamadou a souligné que l'ouverture de cette ligne, qui est la première ligne maritime directe vers l'Afrique, permettra à l'Algérie d'exporter ses différents produits vers le continent africain dans un délai record. De meilleures conditions sont réunies pour préserver les marchandises et les protéger des dommages, a-t-il assuré tout en soulignant que l'opération s'est déroulée avec des «capacités 100% algériennes». Hamadou a ajouté que «avec l'arrivée des produits algériens à Nouakchott par voie maritime, il est possible d'utiliser «facilement» ensuite des voies terrestres pour livrer les marchandises vers d'autres pays africains, comme le Mali, le Sénégal et autres pays de la région. L'ouverture de cette ligne répond à la forte demande exprimée par les exportateurs algériens qui souhaitent accéder aux marchés africains, notamment ceux de l'Ouest du continent, a encore noté Hamadou.
Le directeur général de la compagnie de transport maritime GMA, Ali Ourak a affirmé pour sa part que l'ouverture de cette ligne d'exportation est le fruit d'une coopération algéro-algérienne à même de générer des fonds importants en devises dépensés auparavant dans l'affrètement auprès d'armateurs étrangers

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.