Premier League: Liverpool et Firmino renversent Man Utd !    Aid el-Fitr: activité commerciale raisonnable dans la capitale    Fédération internationale de rugby: l'Algérie obtient le statut de membre permanent    Sahara occidental: des organisations internationales condamnent la campagne répressive marocaines    Coronavirus : 207 nouveaux cas, 146 guérisons et 5 décès    Espagne : CEAS-Sahara appelle la communauté internationale à protéger la population sahraouie    Paiement électronique: le nombre des TPE a évolué de 30% au 1er trimestre 2021    Jouets contrefaits: nécessité de la mise en place d'"un laboratoire de contrôle"    Aïd El-Fitr : 13ème édition de l'opération "un jouet, un enfant, un sourire" récolte des cadeaux    Traidia et Boukhelala parmi les jurys du Festival international du cinéma de La Haye    Finances: nécessité d'accélérer la cadence de numérisation du secteur    Djerad félicite la Oumma Islamique à l'occasion de l'Aid El Fitr    Le Président Tebboune félicite l'ANP, les corps sécuritaire et médical à l'occasion de la fête de l'Aid El Fitr    Montpellier : Delort buteur face au PSG (Vidéo)    Montpellier : Delort envoie une pique à Mbappé et au PSG    Le Premier ministre accomplit la prière d`Aïd El-Fitr à la Grande mosquée d`Alger    Armée sahraouie : de nouvelles attaques contre les positions de l'occupant marocain    Proche-Orient : La résistance palestinienne frappe Tel Aviv    Législatives: Charfi rencontre les représentants des listes indépendantes    ElQods vaincra !    NON AU SIMULACRE ELECTORAL DU 12 JUIN PROCHAIN !    Foot/ Ligue des champions : le CRB et le MCA pour prendre option à domicile    Le ministère du Commerce part en guerre contre la spéculation et le monopole    Eulmi et Tahkout définitivement condamnés    Khawa-khawa, benti-oulidi !    Maturité et montée en gamme    La couronne    Un Aïd sans restrictions    Abdelhamid Dbeibah sous pression    Création de l'orchestre philarmonique Bouna    En quoi l'ennemi n'est absolument pas commun !    Dépréciation du dinar et poussées inflationnistes    Voiture électrique, un "levier du chômage" ?    La lutte se poursuivra jusqu'à l'indépendance    Les fellahs victimes de dégâts des dernières crues seront indemnisés    Les syndicats exigent des mesures urgentes    Vers l'ouverture d'un laboratoire pour détecter les nouvelles souches    Rebiaï suspendu quatre matches    La désignation de Houasnia fait polémique    "Qu'on m'explique ce que sont les réserves sécuritaires privatives"    Des enfants trisomiques stars de la sitcom "Omar séchoir"    Aux frontières du monde réel et du virtuel    Pour transférer leurs dossiers vers le Social: Les désistements des souscripteurs AADL après le 1er décembre 2020, refusés    Le Cnese en phase de propositions    Réactions mitigées des partis politiques    Au royaume de l'horlogerie    Du rap pour exister!    Des cours de danses traditionnelles    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'appareil sécuritaire toujours prêt face à la menace terroriste
Le Premier ministre tunisien assure
Publié dans L'Expression le 18 - 04 - 2021

Le chef du gouvernement tunisien, Hichem Mechichi, a assuré vendredi que l'institution sécuritaire du pays «est prête» à faire face à la menace terroriste qui «existe toujours en Tunisie», a rapporté l'agence de presse TAP. «La menace terroriste existe toujours et menace le pays. L'institution sécuritaire est tout à fait prête à y faire face», a déclaré le chef du gouvernement tunisien qui s'adressait aux journalistes en marge d'une visite à un certain nombre de postes frontières et d'installations de sécurité dans la province de Kasserine (centre-ouest). «Nous n'avons pas encore dépassé la menace terroriste, et elle est toujours là», a encore dit M. Mechichi. D'après lui, des éléments terroristes sont toujours en cavale sur le territoire tunisien, «mais ils ont subi des coups d'envergure ayant affaibli leurs capacités». «J'insiste, une fois de plus, qu'il n'y a pas de place pour le terrorisme en Tunisie», a dit le chef de la primature tunisienne. Et d'ajouter que «ces frappes ont rendu ces éléments terroristes incapables de mener à bien des opérations désespérées et des tentatives infructueuses qui se terminent le plus souvent par leur élimination, en raison du développement des capacités opérationnelles de l'appareil sécuritaire».
Le journal arabophone Assabah (Le Matin) a révélé vendredi que les dirigeants multiplient les mises en garde contre l'existence de «complots terroristes visant à déstabiliser la sécurité du pays». Selon le même média tunisien, les terroristes «prévoient de mener une opération terroriste d'envergure dans le but de restaurer la confiance de ceux qui adoptent l'idéologie extrémiste et d'établir leur présence sur le terrain», mettant en garde, par la même occasion, contre des plans d'assassinats politiques.
Par ailleurs, les corps de 41 migrants, dont au moins un enfant, qui tentaient de rallier l'Europe depuis les côtes tunisiennes ont été repêchés en Méditerranée après le naufrage de leur embarcation de fortune, ont déclaré vendredi les Nations unies. Seules trois personnes ont pu être secourues par les gardes-côtes tunisiens après le naufrage jeudi soir du bateau au large de Sidi Mansour, dans le sud-est de la Tunisie, indiquent dans un communiqué conjoint le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR) et l'Organisation internationale pour les migrations (OIM). «Les corps de 41 personnes, dont au moins un enfant, ont jusqu'à présent été retrouvés», indique-t-on, précisant que toutes étaient originaires d'Afrique subsaharienne. Plus tôt vendredi, la garde maritime à Sfax, dans l'est de la Tunisie, avait fait état de 20 morts, «onze hommes, huit femmes et un bébé (...) repêchés jeudi au large de Sfax», et 17 portés disparus. Les corps ont été transportés à la morgue de l'hôpital régional de cette ville, a précisé le porte-parole de la garde maritime, Ali Ayari. Les recherches ont été interrompues vendredi en raison du mauvais temps, et devaient reprendre hier, a indiqué M. Ayari. Cette tragédie «souligne une nouvelle fois la nécessité d'améliorer et d'étendre les opérations de recherche et de sauvetage menées par les Etats en Méditerranée».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.