Aïd El-Fitr: Belhimer adresse ses vœux au personnel du secteur    L'Armée sahraouie mène de nouvelles attaques contre les positions de l'occupant marocain    Un intérêt de Lyon pour Ghezzal ? L'intéressé répond    Liverpool : Mané refuse de serrer la main de Klopp (Vidéo)    Juventus : Ronaldo donne un indice sur son avenir    Aid el-Fitr: activité commerciale raisonnable dans la capitale    Fédération internationale de rugby: l'Algérie obtient le statut de membre permanent    Sahara occidental: des organisations internationales condamnent la campagne répressive marocaines    Coronavirus : 207 nouveaux cas, 146 guérisons et 5 décès    Paiement électronique: le nombre des TPE a évolué de 30% au 1er trimestre 2021    Jouets contrefaits: nécessité de la mise en place d'"un laboratoire de contrôle"    Aïd El-Fitr : 13ème édition de l'opération "un jouet, un enfant, un sourire" récolte des cadeaux    Traidia et Boukhelala parmi les jurys du Festival international du cinéma de La Haye    Finances: nécessité d'accélérer la cadence de numérisation du secteur    Djerad félicite la Oumma Islamique à l'occasion de l'Aid El Fitr    Le Président Tebboune félicite l'ANP, les corps sécuritaire et médical à l'occasion de la fête de l'Aid El Fitr    Le Premier ministre accomplit la prière d`Aïd El-Fitr à la Grande mosquée d`Alger    Armée sahraouie : de nouvelles attaques contre les positions de l'occupant marocain    Proche-Orient : La résistance palestinienne frappe Tel Aviv    ElQods vaincra !    NON AU SIMULACRE ELECTORAL DU 12 JUIN PROCHAIN !    Foot/ Ligue des champions : le CRB et le MCA pour prendre option à domicile    Maturité et montée en gamme    Abdelhamid Dbeibah sous pression    Khawa-khawa, benti-oulidi !    Eulmi et Tahkout définitivement condamnés    Le ministère du Commerce part en guerre contre la spéculation et le monopole    La couronne    Un Aïd sans restrictions    Le flou persiste    Création de l'orchestre philarmonique Bouna    En quoi l'ennemi n'est absolument pas commun !    Voiture électrique, un "levier du chômage" ?    Les fellahs victimes de dégâts des dernières crues seront indemnisés    Rebiaï suspendu quatre matches    Les syndicats exigent des mesures urgentes    Vers l'ouverture d'un laboratoire pour détecter les nouvelles souches    La désignation de Houasnia fait polémique    Dépréciation du dinar et poussées inflationnistes    La lutte se poursuivra jusqu'à l'indépendance    Des enfants trisomiques stars de la sitcom "Omar séchoir"    Aux frontières du monde réel et du virtuel    Pour transférer leurs dossiers vers le Social: Les désistements des souscripteurs AADL après le 1er décembre 2020, refusés    Le Cnese en phase de propositions    Réactions mitigées des partis politiques    Au royaume de l'horlogerie    Du rap pour exister!    Des cours de danses traditionnelles    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Niger s'enfonce dans la tragédie
19 Civils tués, samedi, dans une nouvelle attaque terroriste
Publié dans L'Expression le 19 - 04 - 2021

A peine élu, le président nigérien, Mohamed Bazoum, est confronté à la terrible pression que les groupes terroristes imposent au pays. En effet, dans la soirée de samedi dernier, le village de Gaïgorou a été victime d'une violente attaque qui a fait
19 morts parmi la population. La localité se trouve dans la région de Tillabéri, régulièrement en proie à ces exactions, puisqu'elle se situe dans la zone frontalière avec le Mali, également meurtri par les attaques des extrémistes. Les autorités locales ont annoncé elles-mêmes ce triste bilan, non sans préciser qu'il est encore provisoire, puisqu'il y a eu des blessés. Les assaillants ont agi, comme d'habitude, en arrivant à moto, bardés d'armes diverses et tirant à vue sur les civils pris au piège.
«Les bandits ont, (dans un premier temps), trouvé des gens aux cimetières où ils étaient partis pour un enterrement et ils ont massacré sur place neuf personnes», a raconté aux médias un responsable local. Ni le nombre ni l'appartenance des assaillants n'ont pu être relevé et les témoins ne peuvent que relater la manière avec laquelle «ils sont entrés au village, tiré sur toute personne» se trouvant sur leur passage avant de s'en aller, tranquillement.
La région de Tillabérie est ancrée dans la «zone des trois frontières», ainsi nommée parce qu'elle est à cheval sur le Niger, le Mali et le Burkina Faso, où sont concentrés les groupes terroristes les plus dangereux, ceux affiliés à Aqmi (Al Qaïda au Maghreb) et ceux qui se revendiquent de Daesh.
Autant dire que la répétition tragique de ces attaques qui interviennent à un rythme soutenu va constituer la principale préoccupation du nouveau chef de l'Etat dont le discours d'investiture a fait de la lutte antiterroriste une priorité. Les peuples de la région sahélienne vivent dans une terreur permanente, malgré la présence de plusieurs forces internationales, notamment la force française Barkhane, composée de plus de 5000 hommes, la force européenne Takuba, la force onusienne au Mali et celle du G5 Sahel.
L'escalade de la violence est devenue telle que les populations commencent à remettre en question l'efficacité de la lutte antiterroriste engagée depuis plusieurs années, et n'hésitent plus à réclamer le départ de certaines de ces forces impuissantes à enrayer l'insécurité endémique.
Les villageois des trois pays régulièrement frappés subissent des massacres et des diktats multiples. Au Niger, le mois dernier, 13 personnes ont été tuées dans des attaques contre trois villages proches de Gaïgorou, preuve que les terroristes se sentent comme des poissons dans l'eau, dans cette immensité semi-désertique.
Au total, ce sont plus de 300 personnes qui ont ainsi été massacrées, en quelques semaines, dans ces villages et campements proches du Mali voisin. Le 21 mars, à Tahoua, région martyre, il y a eu 141 morts, en quelques heures, dans les trois villages touareg ciblés, et depuis, les terroristes courent toujours.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.