Premier League: Liverpool et Firmino renversent Man Utd !    Aid el-Fitr: activité commerciale raisonnable dans la capitale    Fédération internationale de rugby: l'Algérie obtient le statut de membre permanent    Sahara occidental: des organisations internationales condamnent la campagne répressive marocaines    Coronavirus : 207 nouveaux cas, 146 guérisons et 5 décès    Espagne : CEAS-Sahara appelle la communauté internationale à protéger la population sahraouie    Paiement électronique: le nombre des TPE a évolué de 30% au 1er trimestre 2021    Jouets contrefaits: nécessité de la mise en place d'"un laboratoire de contrôle"    Aïd El-Fitr : 13ème édition de l'opération "un jouet, un enfant, un sourire" récolte des cadeaux    Traidia et Boukhelala parmi les jurys du Festival international du cinéma de La Haye    Finances: nécessité d'accélérer la cadence de numérisation du secteur    Djerad félicite la Oumma Islamique à l'occasion de l'Aid El Fitr    Le Président Tebboune félicite l'ANP, les corps sécuritaire et médical à l'occasion de la fête de l'Aid El Fitr    Montpellier : Delort buteur face au PSG (Vidéo)    Montpellier : Delort envoie une pique à Mbappé et au PSG    Le Premier ministre accomplit la prière d`Aïd El-Fitr à la Grande mosquée d`Alger    Armée sahraouie : de nouvelles attaques contre les positions de l'occupant marocain    Proche-Orient : La résistance palestinienne frappe Tel Aviv    Législatives: Charfi rencontre les représentants des listes indépendantes    ElQods vaincra !    NON AU SIMULACRE ELECTORAL DU 12 JUIN PROCHAIN !    Foot/ Ligue des champions : le CRB et le MCA pour prendre option à domicile    Le ministère du Commerce part en guerre contre la spéculation et le monopole    Eulmi et Tahkout définitivement condamnés    Khawa-khawa, benti-oulidi !    Maturité et montée en gamme    La couronne    Un Aïd sans restrictions    Abdelhamid Dbeibah sous pression    Création de l'orchestre philarmonique Bouna    En quoi l'ennemi n'est absolument pas commun !    Dépréciation du dinar et poussées inflationnistes    Voiture électrique, un "levier du chômage" ?    La lutte se poursuivra jusqu'à l'indépendance    Les fellahs victimes de dégâts des dernières crues seront indemnisés    Les syndicats exigent des mesures urgentes    Vers l'ouverture d'un laboratoire pour détecter les nouvelles souches    Rebiaï suspendu quatre matches    La désignation de Houasnia fait polémique    "Qu'on m'explique ce que sont les réserves sécuritaires privatives"    Des enfants trisomiques stars de la sitcom "Omar séchoir"    Aux frontières du monde réel et du virtuel    Pour transférer leurs dossiers vers le Social: Les désistements des souscripteurs AADL après le 1er décembre 2020, refusés    Le Cnese en phase de propositions    Réactions mitigées des partis politiques    Au royaume de l'horlogerie    Du rap pour exister!    Des cours de danses traditionnelles    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le dossier sera s'implifié
Importation de véhicules neufs
Publié dans L'Expression le 20 - 04 - 2021

Devant l'opacité et la complexité qui ont accompagné le dossier de l'importation de véhicules neufs, et face à la situation d'inertie laissée par l'ex-ministre de l'Industrie, le président de la République a mis l'accent lors du dernier Conseil des ministres tenu ce dimanche, sur «l'adoption d'une approche qui allie simplification et efficacité avec coordination entre les différents secteurs en vue de lutter contre tous les phénomènes de fraude et d'escroquerie autour des conditions fixant l'exercice de cette activité». Une orientation qui vise à libérer ce dossier des lourdeurs administratifs et des procédures en plusieurs étapes, à l'image de celle imposée aux concessionnaires pour l'obtention de l'agrément définitif. Cette dernière pourrait à travers la conjugaison d'efforts des départements concernés se simplifier à une seule et unique procédure, à l'issue de laquelle le respect des critères et l'éligibilité à pratiquer cette activité auront été vérifiés. Au même titre que l'engagement des concessionnaires à respecter les modalités contenues dans le cahier des charges. Il s'agit d'un gain de temps qui pourrait répondre aux attentes des consommateurs, et dissiper l'image négative qui colle à ce dossier et qui s'explique par le fait que durant plus d'une année, ce dernier est tombé dans les affres de la bureaucratie à travers une série de décisions et de positions contradictoires et souvent inefficaces. Résultats des courses: aucun véhicule neuf n'est entré en Algérie, ces deux dernières années et le stress et la frustration des consommateurs, n'ont pu que s'accroître devant l'énigme et l'intrigue installées autour de l'identité des futurs concessionnaires. Une autre facette négative de ce dossier, qui n'explique pas toujours le respect de la liberté de communication des concessionnaires, du fait que dans le souci de transparence, les Algériens ont le droit de connaître à qui vont-ils confier le soin et l'argent de leurs acquisitions. Autant de points qui ont soulevé moult interrogations et une polémique qui ont embrasé les réseaux sociaux et les médias, mais qui pourrait s'estomper rapidement si les orientations du président sont appliquées et suivies. C'est du moins ce qu'espèrent les consommateurs et les concessionnaires, ne serait-ce que dans le cadre d'une première phase, qui permettrait de répondre à la demande en attendant la mise en oeuvre des bases d'une stratégie efficiente pour la fabrication locale. Par ailleurs, et dans l'optique de maintenir le principe de la rationalisation de la facture d'importation, et d'impacter positivement la régulation de la consommation du carburant, le président a tenu à insister sur «la nécessité de prendre en considération les normes de sécurité environnementale et les exigences de l'approvisionnement du marché national de carburant, en vue de rationaliser l'importation des véhicules neufs». Dans le même ordre d'idées, notamment celui de réguler et de rationaliser les dépense et les sorties de devises, le président a tenu à mettre en avant l'importance de favoriser l'importation de «la cylindrée du moteur des véhicules importés par les concessionnaires et qui ne doit pas dépasser 1,6 litre, les particuliers pouvant importer librement les véhicules dont la cylindrée est supérieure à 1,6 litre, et l'affectation d'un quota de 15% du total des véhicules importés aux véhicules électriques, à condition de réduire au minimum des véhicules diesel».
Il s'agit d'instructions qui visent à mettre en scène une synergie et l'importance d'une coordination et d'une cohésion ente les différents départements concernés, en vue d'arriver à mettre en place une démarche permettant en même temps de répondre au besoin du marché et d'éviter les méandres de l'importation «déguisée» et de la surfacturation à outrance, qui ont fait par le passé de cette activité le sanctuaire de la corruption.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.