Premier League: Liverpool et Firmino renversent Man Utd !    Aid el-Fitr: activité commerciale raisonnable dans la capitale    Fédération internationale de rugby: l'Algérie obtient le statut de membre permanent    Sahara occidental: des organisations internationales condamnent la campagne répressive marocaines    Coronavirus : 207 nouveaux cas, 146 guérisons et 5 décès    Espagne : CEAS-Sahara appelle la communauté internationale à protéger la population sahraouie    Paiement électronique: le nombre des TPE a évolué de 30% au 1er trimestre 2021    Jouets contrefaits: nécessité de la mise en place d'"un laboratoire de contrôle"    Aïd El-Fitr : 13ème édition de l'opération "un jouet, un enfant, un sourire" récolte des cadeaux    Traidia et Boukhelala parmi les jurys du Festival international du cinéma de La Haye    Finances: nécessité d'accélérer la cadence de numérisation du secteur    Djerad félicite la Oumma Islamique à l'occasion de l'Aid El Fitr    Le Président Tebboune félicite l'ANP, les corps sécuritaire et médical à l'occasion de la fête de l'Aid El Fitr    Montpellier : Delort buteur face au PSG (Vidéo)    Montpellier : Delort envoie une pique à Mbappé et au PSG    Le Premier ministre accomplit la prière d`Aïd El-Fitr à la Grande mosquée d`Alger    Armée sahraouie : de nouvelles attaques contre les positions de l'occupant marocain    Proche-Orient : La résistance palestinienne frappe Tel Aviv    Législatives: Charfi rencontre les représentants des listes indépendantes    ElQods vaincra !    NON AU SIMULACRE ELECTORAL DU 12 JUIN PROCHAIN !    Foot/ Ligue des champions : le CRB et le MCA pour prendre option à domicile    Le ministère du Commerce part en guerre contre la spéculation et le monopole    Eulmi et Tahkout définitivement condamnés    Khawa-khawa, benti-oulidi !    Maturité et montée en gamme    La couronne    Un Aïd sans restrictions    Abdelhamid Dbeibah sous pression    Création de l'orchestre philarmonique Bouna    En quoi l'ennemi n'est absolument pas commun !    Dépréciation du dinar et poussées inflationnistes    Voiture électrique, un "levier du chômage" ?    La lutte se poursuivra jusqu'à l'indépendance    Les fellahs victimes de dégâts des dernières crues seront indemnisés    Les syndicats exigent des mesures urgentes    Vers l'ouverture d'un laboratoire pour détecter les nouvelles souches    Rebiaï suspendu quatre matches    La désignation de Houasnia fait polémique    "Qu'on m'explique ce que sont les réserves sécuritaires privatives"    Des enfants trisomiques stars de la sitcom "Omar séchoir"    Aux frontières du monde réel et du virtuel    Pour transférer leurs dossiers vers le Social: Les désistements des souscripteurs AADL après le 1er décembre 2020, refusés    Le Cnese en phase de propositions    Réactions mitigées des partis politiques    Au royaume de l'horlogerie    Du rap pour exister!    Des cours de danses traditionnelles    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Incompréhensible décision
Menace de fermer les marchés coupables de spéculation
Publié dans L'Expression le 21 - 04 - 2021

Le ministère du Commerce envisagerait de procéder à la fermeture de toutes les surfaces commerciales, marchés de détails et de gros, qui seraient coupables de spéculation. L'information, qui a été relayée par nombre d'internautes, a été diffusée par l'association de défense du consommateur Apoce, sur son compte Facebook. Rapportant cette information de «sources fiables», l'association ajoute que «cette mesure devrait intervenir dans les deux prochains jours».
Une mesure qui, loin de régler le problème, jettera de l'huile sur le feu. Au-delà de la véracité ou non de cette information, dont les retombées négatives ne sont pas à écarter, c'est un constat accablant d'échec qu'il faut souligner. Un échec dans la gestion et la régulation des marchés, notamment en matière d'approvisionnement et de prix pratiqués dans le marché de gros et de détail, mais aussi un flagrant ratage au niveau des préparatifs pour le mois sacré du Ramadhan.
Assailli par cette situation, devenue incontrôlable, le département de Rezig avait annoncé une batterie de mesures, allant de la mise en place de points de vente et de marchés de proximité, à la vente par solde et aux ventes promotionnelles.
Des points de vente de viandes rouges au prix de 1.100 DA au maximum, devaient également être installés lieu. Aucune de ces batteries n'a été visible par les consommateurs, pris entre l'étau de la flambée des prix et la rareté des produits de large consommation. Les spéculateurs ont, finalement, eu le dernier mot. Au grand dam des citoyens, la tension sur certains produits de large consommation persiste encore. Des scènes de désolation continuent de caractériser le quotidien des Algériens, en ce neuvième jours du mois sacré du Ramadhan.
Des chaînes interminables autour des produits comme le lait et l'huile de table s'installent dans la durée. Hier encore, les principales surfaces commerciales ont été prises d'assaut par des consommateurs en quête d'huile de table. Cette denrée alimentaire s'est raréfiée, à la veille du Ramadhan.
L'approvisionnement des commerces de proximité et des petites surfaces a été interrompu, par décision du ministère du Commerce, au profit des grandes surfaces. C'est l'inconséquence d'une décision irréfléchie prise sous la pression des premiers couacs de la crise due à la spéculation.
Pourtant, les services du département de Rezig avaient soutenu que des dispositifs proactifs avaient été mis en place, pour contrecarrer la spéculation. Même le changement de ton du ministre du Commerce, qui a menacé de sévir de manière implacable, n'a pas réussi à dissuader les spéculateurs ni à influer sur le cours des choses.
À l'issue d'une visioconférence avec les directeurs régionaux et de wilayas du commerce, Rezig avait exhorté ses subalternes à prendre des mesures drastiques et à sévir contre les spéculateurs, conjointement avec les forces de sécurité.
Néanmoins, certaines sources, notamment du côté des associations de protection des droits du consommateur, pointent du doigt un relâchement fatal des services déconcentrés du ministère du Commerce.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.