Juventus : Ronaldo n'ira pas au Sporting    Real Madrid: Zidane aurait pris sa décision    Oran: les traditionnelles photos de l'Aïd indétrônables    Délégation nationale aux risques majeurs: Promulgation d'un décret exécutif    Exactions au temps du Hirak : Affaire d'Oran, la fabrication de l'ennemi    Inondations à M'sila: la PC découvre un cadavre    Vendredi 117 : Marche empêchée et des interpellations y compris de journalistes    Mali: démission du gouvernement, Ouane reconduit    Coronavirus: 170 nouveaux cas, 134 guérisons et 5 décès    Palestine: Session publique du Conseil de sécurité dimanche    Aïd el-Fitr: le respect par les commerçants du programme de permanence salué    L'Armée sahraouie mène de nouvelles attaques contre les positions de l'occupant marocain    Aïd El-Fitr: Belhimer adresse ses vœux au personnel du secteur    Un intérêt de Lyon pour Ghezzal ? L'intéressé répond    Fédération internationale de rugby: l'Algérie obtient le statut de membre permanent    Coronavirus : 207 nouveaux cas, 146 guérisons et 5 décès    Paiement électronique: le nombre des TPE a évolué de 30% au 1er trimestre 2021    Aïd El-Fitr : 13ème édition de l'opération "un jouet, un enfant, un sourire" récolte des cadeaux    Traidia et Boukhelala parmi les jurys du Festival international du cinéma de La Haye    Le Président Tebboune félicite l'ANP, les corps sécuritaire et médical à l'occasion de la fête de l'Aid El Fitr    Le Premier ministre accomplit la prière d`Aïd El-Fitr à la Grande mosquée d`Alger    Proche-Orient : La résistance palestinienne frappe Tel Aviv    NON AU SIMULACRE ELECTORAL DU 12 JUIN PROCHAIN !    ElQods vaincra !    Maturité et montée en gamme    Abdelhamid Dbeibah sous pression    Le ministère du Commerce part en guerre contre la spéculation et le monopole    La couronne    Un Aïd sans restrictions    Le flou persiste    Création de l'orchestre philarmonique Bouna    En quoi l'ennemi n'est absolument pas commun !    Voiture électrique, un "levier du chômage" ?    Les fellahs victimes de dégâts des dernières crues seront indemnisés    CRB-EST, maintenu pour le 15 mai à 17h    Les syndicats exigent des mesures urgentes    Vers l'ouverture d'un laboratoire pour détecter les nouvelles souches    Rebiaï suspendu quatre matches    Dépréciation du dinar et poussées inflationnistes    La lutte se poursuivra jusqu'à l'indépendance    Des enfants trisomiques stars de la sitcom "Omar séchoir"    Aux frontières du monde réel et du virtuel    Pour transférer leurs dossiers vers le Social: Les désistements des souscripteurs AADL après le 1er décembre 2020, refusés    Le Cnese en phase de propositions    Réactions mitigées des partis politiques    Au royaume de l'horlogerie    Du rap pour exister!    Des cours de danses traditionnelles    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Dernière ligne droite avant la campagne
Partis et indépendants s'affairent à déposer leurs listes
Publié dans L'Expression le 22 - 04 - 2021

Dernière ligne droite pour les indépendants et les partis qui ont décidé de participer aux législatives anticipées, prévues le 12 juin prochain. Le dernier délai de dépôt des listes de candidature est fixé à aujourd'hui minuit. La campagne électorale aura lieu du 17 mai au 8 juin 2021, selon un calendrier établi par l'Anie. La majorité des partis en lice s'affairaient encore hier à déposer leurs listes aux niveau des délégations de l' Anie. C'est le cas du RND.
Le président de son groupe parlementaire à l' APN, Mohamed Guidji, a indiqué, hier, que «son parti, qui a réussi à collecter plus de 40 000 signatures, a confectionné des listes dans les 58 wilayas et à l'étranger». Le dirigeant du Mouvement El Bina, Ahmed Dane a indiqué que son mouvement sera présent dans toutes les wilayas et a reconnu qu'il a ouvert ses listes aux hommes d'affaires, artistes et autres catégories sociales, pour se présenter à la députation. Pour de nombreux observateurs, l'ouverture par plusieurs partis, de leurs listes aux candidats extra-muros, est la brèche par laquelle les hommes d'affaires investiront l'arène électorale.
La part du lion est réservée par certains partis, sur leur listes aux candidat qui ne sont pas issus de leurs rangs. Dans certaines wilayas la proportion des non militants dépasse les 80%. C'est le cas du Mouvement El Bina, de Abdelkader Bengrina, Tajamoue Amel El Jazair (TAJ) de Fatma-Zohra Zerouati, le Front El Moustakbel et Jil Jadid de Sofiane Djilali. Cette tendance est justifiée par le fait que nombre de ces partis sont faiblement implantés, alors que d'autres, désertés par leurs militants se sont mués en coquilles vides. Cette option dans la moindre mesure a été adoptée également par le Rassemblement national démocratique (RND), lequel a ouvert ses listes à des compétences venues de divers horizons. Cette phase de confection de listes est caractérisée par le sauve-qui-peut des candidats à la candidature et le nombre important de recours parvenant aux directions nationales des partis.
Dans ce contexte et pour éviter la contestation de leurs militants, plusieurs partis hésitaient à dévoiler jusqu'à hier les listes des candidats retenus. Des guéguerres autour des listes parrainées par des partis en vue sur la scène politique ont été également signalées dans certaines wilayas. Les dépassements sont liés au tribalisme, régionalisme, allégeance et appartenance partisane, des facteurs pris en compte pour favoriser certains candidats, d'après des informations parvenant de certaines wilayas. Ces pratiques ont encore de beaux jours devant elles, même si l'introduction du principe de la liste ouverte est venue mettre un terme au marchandage des candidatures sur les listes des partis politiques.
Si la déferlante des listes indépendantes est largement perceptible, en revanche peu d'entre elles pourraient dépasser l'obstacle des signatures et passeraient à travers le crible des démembrements de l' Anie. Le principe de parité hommes-femmes semble être difficile à réaliser par plusieurs partis d'autant plus que peu de femmes se sont investies en politique, donc très peu d'entre elles peuvent se lancer dans la compétition électorale.
Pour rappel, le nombre total de sièges à pourvoir pour les législatives du 12 juin prochain est de 407, en baisse de 55 sièges par rapport à ce qui était en vigueur jusque-là, et ce malgré la hausse du nombre de wilayas, passant de 48 à 58. Le nombre de sièges de chaque circonscription est fixé sur la base d'affectation d'un siège par tranche de 120000 habitants et l'affectation d'un siège supplémentaire pour chaque tranche restante de 60000 habitants.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.