SEPT PERSONNES PLACEES SOUS MANDAT DE DEPÔT    L'Algérie veut relancer son accession à l'OMC    Cinq étudiants primés    Le Cnese appelle à exploiter davantage les traités bilatéraux    Espagne : une marche en faveur du droit du peuple sahraoui à l'autodétermination    L'Ethiopie aux urnes lundi pour des élections législatives    Laurent Gbagbo revient en Côte d'Ivoire    JSK-Coton Sport en présence du public ?    Kilangalanga libéré    Raouraoua garde son poste    Brevet des Erreurs Massives    LES GERANTS DES SALLES DES FÊTES ONT MARCHE À TIZI OUZOU    D'ENORMES INSUFFISANCES À COMBLER    ...SORTIR...    LE VIOL, UN MARQUEUR INDELEBILE    "JE RESSENS LA FRUSTRATION DE RETROUVER LA SCÈNE"    Dessalement de l'eau de mer : Mise en service prochaine de quatre stations    Mouloudia d'Alger : Bensaha, Allati et Rebiai lynchés à l'entraînement    Ath Kouffi (Tizi Ouzou) : Les villageois réalisent un projet d'AEP    Deux morts déplorés à Zéralda    Les Verts inaugurent le stade d'Oran par une belle victoire    Coupe de la CAF : La JS Kabylie à pied d'œuvre à Yaoundé    Légiférer au nom de la minorité    Héliopolis a été le théâtre d'un génocide    DES CHOIX ET DES ACTES    Législatives du 12 juin : Plus de 400 recours déposés devant le Conseil constitutionnel    L'ancien ministre Arezki Berraki placé en détention    M'sila: 7 individus impliqués dans une affaire de fraude électorale écroués    Infrastructures scolaires, centres de santé, sûretés urbaines...: D'importants équipements publics dans les nouveaux pôles urbains    El-Bayadh: Comment faire barrage à l'avancée du sable    Le Télos dans le développement de l'histoire de l'humanité: Une marche inéluctable du monde de l'islam vers le progrès    Madjid Bougherra: «Agréablement surpris par les joueurs»    Groupe Centre: L'indécision jusqu'au bout    Logements promotionnels publics: Ouverture de l'opération de souscription dans 39 wilayas    Journaliste: être ou ne pas être (II/II)    Chanegriha reçoit une délégation russe    Bengrina souffle le chaud et le froid    Sonelgaz à pied d'oeuvre    Le défi que s'apprête à réussir le gouvernement    3 Passeurs condamnés à 3 ans de prison    Le Niger rouvre ses frontières terrestres    Trois personnes tuées dans une attaque armée dans l'Est du pays    Arrestation d'un chef de «Daesh» au Sahel    La cybercriminalité dans le viseur de l'Algérie    Le dialogue comme seule alternative    Une édition sous le signe de l'espoir    L'activité culturelle reprend de plus belle    Un programme artistique riche    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Mouvement nigérian appelle à mettre fin à l'occupation marocaine
Sahara occidental
Publié dans L'Expression le 03 - 05 - 2021


Le Mouvement nigérian pour la libération du Sahara occidental (NMLWS) a appelé à mettre un terme à l'occupation marocaine dans les territoires de la République arabe sahraouie démocratique pour permettre au peuple sahraoui d'exercer son droit à la liberté et à l'indépendance, a indiqué l'agence de presse sahraouie (SPS). Lors d'une marche, samedi, célébrant la fête des travailleurs au Nigeria, le mouvement nigérian a brandi plusieurs pancartes où l'on pouvait lire des slogans appelant à mettre fin à l'occupation au Sahara occidental pour que le peuple sahraoui puisse exercer son droit à la liberté et à l'indépendance. Le NMLWS a appelé les Nations Unies à «intervenir pour trouver une solution garantissant au peuple sahraoui son droit à l'autodétermination et à même de mettre fin à la souffrance et à la guerre qu'il endure», condamnant la poursuite des violations des droits de l'homme par le Maroc dans les territoires occupés de la République sahraouie. Le chef de la mission permanente du Nigeria auprès de l'ONU, Ibrahim Modibo Omar avait réitéré, en octobre dernier, le soutien de son pays au droit indéfectible du peuple sahraoui à l'autodétermination et à l'indépendance, appelant à «la nécessité impérieuse» de parvenir à une solution pacifique et juste à la question de la dernière colonie en Afrique. Le président de la République fédérale du Nigeria, Muhammadu Buhari avait réaffirmé en novembre 2020, la position ferme et solidaire de son pays en faveur du droit du peuple sahraoui à l'autodétermination.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.