Covid-19/vaccination: les citoyens à se présenter dans les structures de santé de proximité    Covid-19: au moins 3.875.359 morts dans le monde    La Bande dessinée en fête à Alger du 25 au 27 juin en cours    Compétitions interclubs de la CAF: l'Algérie conserve ses 4 représentants    Réunion ministérielle du Comité sur la Palestine du Mouvement des pays non-alignés    Le monde en bref...    Boukhelifa (Béjaïa) : Sit-in des bénéficiaires du lotissement d'El Maghra    Coupe de la CAF (Demi-finale aller). Coton Sport 1 – JS Kabylie 2 : Une très belle option pour la finale    Coupe arabe (U20) : Les Verts débutent par une victoire face à la Mauritanie    Appel à l'adoption de mécanismes pour la facilitation des transferts en devises des exportateurs algériens    Elections régionales en France : Le Rassemblement National de Marine Le Pen prend une raclée    BAC à Béjaïa : Des absences qui interpellent    Règlement de la crise malienne : L'application de l'accord de paix est «poussive», regrette la CMA    21e Festival européen à Alger : Sous le signe de l'amitié algéro-européenne    Frioui out «plusieurs semaines»    Le message de Washington    L'université s'ouvre sur l'entreprise    Les ressources financières posent problème    La justice se penche sur la fraude électorale    Qui arrêtera l'Italie ?    «Urban Jungle», une exposition collective sur le réaménagement d'une rue d'Alger    Deux hirakistes risquent trois ans de prison à Mostaganem    Le FFS dénonce et condamne "un acte ignoble"    Quelle place pour les clubs algériens ?    Bouazza : "Le CRB ? Ce sera encore plus difficile"    L'ESS conforte sa position de leader    Sonelgaz cible le marché africain    La suppression de l'essence avec plomb actée    Conférence internationale à Berlin pour tenter de pacifier la Libye    L'auteur condamné à 3 ans de prison ferme    Les familles de 23 harraga sans nouvelles de leurs enfants    Relaxe pour le maire d'Afir confirmée en appel    Paris ouverts sur de nouvelles hausses    Dessalement de l'eau de mer: une réunion pour le suivi des projets pour renforcer les réserves    La chaîne El Hayat TV suspendue pour une semaine    Une grande Histoire à apaiser    De nouveaux équipements arrivent: Bombardiers d'eau et drones contre les feux de forêt    Alger: Deux ouvriers meurent électrocutés    Le changement en Algérie est-il impossible?    L'enjeu des locales et la survie des partis    Une ambition en sursis    Chanegriha à Moscou    Les négociations prennent fin sans parvenir à un accord    Selma Bédri, sur du velours    «Ne souillez pas nos symboles!»    «Les planches me manquent!»    Rencontre avec Emir Berkane    Qui succédera à Chenine ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La Seor perd 240 millions de dinars
Branchements illicites au réseau d'AEP
Publié dans L'Expression le 11 - 05 - 2021

La Société des eaux et d'assainissement d'Oran subit d'importantes pertes financières. Celles-ci sont estimées à pas moins de 240 millions de dinars.
Pour cause, les raccordements illicites aux réseaux d'alimentation en eau. C'est ce qu'a indiqué le directeur général de l'entreprise, Oussama Helleili, soulignant que «chaque année pas moins de
12 millions de m3 d'eau sont détournés par le biais de branchements illicites». Sur sa lancée, il a ajouté que «ce volume équivaut à une perte financière minimale de 240 millions dinars».
Le phénomène est d'autant plus caractérisé qu'il est de visu perceptible dans plusieurs quartiers comme les Planteurs, Chetaibo et Sidi Chahmi, d'où des mesures à «entreprendre», affirme-t-on, et ce aux fins de redresser la situation. Tel que cela a été explicité par ses responsables, la Seor «attend beaucoup» du projet de la Charte de l'économie de l'eau, celui-ci sera soumis au gouvernement en ce mois de mai. «Cette charte prévoit la réactivation de la police de l'eau et inclut des mesures strictes contre les fraudeurs», a-t-on souligné.
D'autant plus que le projet de charte sur l'économie d'eau tire la sonnette d'alarme sur une situation hydrique qui est de plus en plus préoccupante en Algérie, tout en suggérant une nouvelle stratégie recommandant des solutions appropriées pour y faire face.
Ladite charte est élaborée par le ministère des Ressources en eau. Elle met l'accent sur l'urgence de mettre en oeuvre des mesures d'adaptation et prend en compte le manque des ressources hydriques à moyen et long terme, afin d'éviter une situation de crise. La Seor assure la distribution de l'eau potable à Oran.
Elle a déjà entamé l'élaboration d'une feuille de route et tracé des objectifs allant dans le sens des orientations de cette charte. Il s'agit essentiellement de la lutte contre le gaspillage au niveau des ménages et des institutions.
Le renforcement de la sensibilisation sur l'économie de l'eau, l'éradication des fuites et la réhabilitation des réseaux figurent parmi les priorités de la Seor dans un court terme, a assuré le même responsable. La crise sanitaire de Covid-19 avec ses répercussions sur les différents secteurs, n'a pas été un obstacle majeur devant une certaine volonté politique d'améliorer le service de l'eau dans la wilaya d'Oran, pourtant, la sécurisation de l'alimentation en eau potable, demeure toujours un défi de taille, estiment les responsables du secteur. «Nous avons tenu à achever tous les programmes tracés pour améliorer la situation de l'eau et de l'assainissement dans la wilaya d'Oran, malgré le contexte particulier lié à la crise sanitaire de Covid-19», a-t-on déclaré, ajoutant que «la priorité étant de raccorder ou renforcer les zones souffrant de problèmes de distribution, comme la daïra de Oued Tlélat, le pôle urbain de Misserghine ou encore Djebel Murdjadjou». Plusieurs projets ont été finalisés ou enclenchés au cours de l'année 2020.
À Oued Tlélat, un réseau de conduites de 34 km, reliant différentes communes avec le réservoir Araba, a été réalisé. Une station de pompage à Laaouamer et un réservoir de 15.000 m3 à Toumiate ont été, par ailleurs, réalisés dans le cadre de ce même projet réceptionné en juillet 2020.
Autre projet d'envergure lancé la même année concerne le raccordement au réseau d'alimentation en eau potable de Djebel Murdjadjou.
Ce projet permettra d'approvisionner cette zone qui souffre de gros problèmes en matière d'AEP, mais aussi la partie haute de la commune de Mers El Kebir. Pour le nouveau pôle urbain Ahmed Zabana, implanté à Misserghine, à l'ouest d'Oran, la DRE a réalisé toutes les études pour assurer l'AEP de cette zone, mal servie en raison du manque d'infrastructures hydrauliques.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.