"Je paie ma candidature à la présidentielle"    Abdelkader Bensalah s'est éteint à l'âge de 80 ans    L'Algérie ferme son espace aérien au Maroc    L'offre se resserre    Rentrée scolaire perturbée à Béjaïa    La décrue renforce les réticences    Grand projet pour la culture du colza    L'Algérie ferme son espace aérien au Maroc    L'Isacom dénonce l'arrestation de militants sahraouis    Le groupe paramilitaire russe Wagner fait peur à Pari    Vers la résiliation du contrat de l'entraîneur tunisien    Ali Larbi Mohamed signe pour quatre saisons    La sélection algérienne boucle son stage d'évaluation    La Casnos explique ses mesures exceptionnelles    182 agressions contre le réseau gazier cette année    Bekkat plaide pour le rattachement de la sécurité sociale à la Santé    Sauce aux fines herbes    La montée des extrémismes    La France déchirée?    Haut Conseil de Sécurité: L'espace aérien algérien fermé aux avions marocains    Tébessa: La bataille d'El Djorf revient    Bouteflika, héros tragique de l'Algérie    L'ONU débloque 8,5 millions de dollars américains pour aider le Niger    Trois projets innovants au concours national de l'entrepreneuriat    Renault signe un contrat avec la Bourse de l'Ouest    Les préoccupations locales dominent    Griezmann n'y arrive toujours pas    14 joueurs recrutés et la liste encore ouverte    Pas trop de choix pour le CRB, l'ESS, la JSK et la JSS    Boulahia s'engage avec l'Emirates Club    Tuchel ne lâche pas Werner    Salah Goudjil, président du Conseil de la nation    Lumière sur les zones d'ombre    La pénurie en eau potable était évitable    Annaba a trouvé la parade    Une saignée inévitable    18 et 36 mois de prison requis contre deux agents    MERIEM    Cinglant revers du makhzen    L'Algérie ferme son espace aérien avec le Maroc    Ici, ailleurs, de Borges à El-Harrach    "LA LITTERATURE NOURRIT L'IMAGINAIRE ET FAÇONNE UN INDIVIDU LIBRE"    De quoi la littérature est-elle le nom en Algérie ?    «Ma renaissance en couleurs...»    Elle est accusée de conflit d'intérêts    Tayeb était calme et juste    Abdelkader Bensalah n'est plus    12 éléments de soutien au terrorisme en une semaine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



El Dey en force!
Salle Ibn Zeydoun
Publié dans L'Expression le 20 - 06 - 2021


Un concert de musique brassant flamenco, chaâbi, folk et diwan, a été animé jeudi soir à Alger par le groupe «El Dey» devant un public nombreux, astreint au respect strict des mesures de prévention sanitaire contre la propagation du Coronavirus. Accueilli, sous l'égide du ministère de la Culture et des Arts, à la salle Ibn Zeydoun de l'Office Riadh El Feth (Oref), le concert a été organisé par l'Institut français d'Alger en collaboration avec l'Oref, à l'occasion de la fête internationale de la musique, célébrée le 21 juin de chaque année qui vise, entre autres, à établir des liens et des échanges entre les cultures du monde. Dans des atmosphères euphoriques, le groupe «El Dey» a rendu, près de deux heures durant, une douzaine de pièces, fusionnant plusieurs styles musicaux, à l'instar du diwane, le flamenco, le chaâbi, la samba, la salsa, le reggae entre autres, au plaisir d'un public conquis qui a savouré chaque instant du concert dans la délectation. Une belle fusion orchestrale animée par, Samir Merabet au chant et à la guitare, Abraz Ahmed Dallel au chant et à la percussion, Najib Gammoura à la basse, Nazim Bakour à la guitare, Hassen Zemrani au saxophone, Mourad Bouafia à la percussion, Samy Feddag au clavier et Rabah Hadjal à la batterie, dont c'est le premier concert sur scène, a promené l'assistance dans une randonnée onirique à travers de belles variations modales et rythmiques qui ont rappelé la richesse et la diversité du patrimoine musical algérien. Dans une prestation de haute facture, le public a notamment apprécié entre autres pièces, «Babour El'Louh», «Ya ôchaq ezzine», «Man'wellich ellor», «Ana djazaïri», «El Bahdja», «Machi ghardi el youm» (paroles du regretté Kamel Messaoudi), «Edjrou liya ya ness», «Qamr ellil», «Ma b'ghat trouh», «Kahlet el âïn», «Ya bnet el Bahdja» et l'incontournable «Meriouma ya bent el Houma», un des premiers succès du groupe. Sur des cadences et des arrangements ouverts sur la World Music, les instrumentistes ont brillé de maîtrise technique dans l'accompagnement et de virtuosité dans les solos, à travers de belles envolées phrastiques que le public à longtemps applaudi dans une ambiance de grands soirs. «C'est magnifique de retrouver le chemin des concerts après près de deux ans de confinement», a fait remarquer une jeune admiratrice du groupe «El Dey» qui part en tournée dans le cadre de la même manifestation, dès vendredi pour se produire, à Constantine, Annaba, Tlemcen et Oran. Créé en 2009 suite à la magie d'une rencontre entre des jeunes issus du même quartier d'Alger, Hussein Dey, le groupe «El Dey» a donné vie à un mélange des genres harmonieux, authentique dans ses contenus et moderne dans ses formes au service de la promotion et la sauvegarde du patrimoine musical algérien. A l'issue du concert, Samir Merabet a révélé à l'APS la sortie imminente d'un nouveau single au titre de «Kan Maâkoum djat», à travers lequel le groupe «El Dey» rend hommage au regretté Amar Ezzahi (1941-2016), un des maîtres de la chanson chaâbie.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.