Liga: encore un 0-0 pour l'Atletico    L'Algérie affronte le Niger le 8 octobre à Blida    Décès de Abdelaziz Bouteflika : drapeau en berne pendant trois jours    Un total de 7 morts et 341 blessés durant les dernières 24 heures    Air Algérie veut faire sa mue    Le RCD dit non    Makri annonce la participation de son parti aux élections locales    PEINE DE 16 ANS DE RECLUSION CONFIRMEE POUR WASSINI BOUAZZA    Saidal produira le "CoronaVac" dès le 29 septembre    Disparition d'un enfant de 4 ans à Béchar    Z comme z'bel !    Retour des supporters dans les gradins sur présentation du pass sanitaire    Le wali s'implique dans la recherche de nouvelles sources de financement    Mellal fait appel de l'ordre d'expulsion de la justice    Barça : L'agent de Koeman accuse Laporta : "C'est l'hypocrisie du sport"    Le charme secret de la décadence    Kaïs Saïed ordonne la réouverture des frontières avec la Libye    Le gouvernement explique sa démarche    886 000 livres scolaires disponibles    Le HCA partie prenante    Djezzy organise la compétition «eSports World Convention»    80 logements LPA de Belgaid: Livraison du projet dans les délais exigée    Vice-président du Conseil présidentiel libyen: Nécessité de consulter et coordonner avec l'Algérie    Zombie et génie en même temps    Allaoua Achouri n'est plus    L'axe Alger-New Delhi redémarre    Les putschistes face à l'échéance exigée par la Cédéao    Les Russes commencent à voter aux élections législatives    «Commençons d'abord par la sous-traitance»    Entre blocages et retards    Que cessent ces pratiques hors la loi!    L'école primaire Azoug à l'honneur    Echec aux opposants virtuels    Les explications du chef de l'Exécutif    La FAO conforte Aïmene Benabderrahmane    La justice, jamais «les justices»    Ils ont profané nos massifs montagneux    La «mention spéciale» décernée au jeune Nazim Benaidja    L'ex-rébellion appelle à mettre en oeuvre l'accord d'Alger    Dépénaliser l'acte de gestion ou désincriminer le droit de la vie des affaires ?    Ibrahim Chenihi signe pour deux ans    "Tandem Media Awards", une première édition dédiée au journalisme culturel    Un univers artistique entre l'universalisme et les traditions    Halte à la maltraitance ! Pour que cesse la violence !    Préparer la rentrée    BRÈVES...    Bureaucratie à l'excès !    Les petits charretiers d'un FLN d'arrière-garde    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Des artistes se mobilisent!
Urgence Algérie Covid-19
Publié dans L'Expression le 31 - 07 - 2021

«De l'oxygène aux patients atteints de la Covid-19 avec ce masque de haute concentration à usage unique pour moins de trois euros.
Aidez-nous à sauvez des vies!». C'est avec ce slogan que s'ouvre l'appel de solidarité internationale lancé par Algerian Medical Network, (avec le concours des étudiants et
cadres algériens de France), le premier jour de l'Aïd El Adha. Le but de cette campagne, lit-on, est de «faire des dons de matériels d'oxygénothérapie, concentrateurs d'oxygène à destination des hôpitaux en Algérie».
En effet, «suite à l'augmentation de cas de contamination par le Covid-19, l'arrivée du variant Delta et la saturation des hôpitaux en Algérie, le collectif Algerian Medical Network AMN relance l'action Urgence Algérie Covid-19 en partenariat avec les associations Ecaf et Ashifa».
Un appel aux dons pour acheter du matériel d'oxygénothérapie qui sera acheminé directement aux unités Covid via le réseau Algerian Medical Network.
«Nous sollicitons les généreux donateurs de la diaspora à participer massivement à cette cagnotte pour l'achat de matériel d'oxygénothérapie...», peut-on lire, notamment dans la présentation du projet.
En une semaine, un grand élan de solidarité a été déployé auquel a répondu un grand nombre de gens, particuliérement des artistes, influenceurs et autres personnes anonymes faisant atteindre la cagnotte au jour du 29 juillet à plus d'un demi-million d'euros!
De nombreux artistes ont ainsi relayé l'info ou ont joué les intermédiaires à leur tour que ce soit avec les artistes influenceurs ou avec leur public.
Un large élan de solidarité
Parmi eux on citera le cinéaste Yanis Koussim, le comédien Khaled Benaïssa, mais aussi Souhila Maâlem, Manel Hadli, Mina Lachter, Amira Hilda, Imen Nëol, Sara Laâlama, Reda City 16, Leïla Beikhti etc. mais aussi le chanteur Soolking, DJ Snake, le sportif le footballeur Ryad Mahrez qui ont également lancé des campagnes à leur tour pour l'achat de concentrateurs d'oxygène...
Ainsi, de nombreux artistes et personnalités du monde de l'influence ont permis de relayer l'info de l'appel au don en la partageant sur leurs réseaux sociaux pour plus de communications avec la société.
Parlant de cette action sur une chaîne de télé algérienne, la jeune comédienne Souhila Maâlem fera remarquer d'emblée que cette belle action qui est à l'initiative d'un groupe de médecins algériens installés à l'étranger à leur tête le médecin Merouane Messekher (un Interne en pneumologie à l'hopital de Toulouse, Ndlr):
«Pour nous, en tant qu'artistes, c 'est une responsabilité. En tant qu'artistes et influenceurs, c'est de notre rôle de promouvoir cette action. Il fallait exploiter les réseaux sociaux dans ce sens. Je remercie chaque personne qui a participé de un euro jusqu'à dix mille euros. Grâce à Dieu, cette campagne de solidarité a eu un écho positif et large».
Numidia Lezoul
Sur les réseaux sociaux, une des influenceuses qui s'est distinguée elle aussi, est incontestablement la jeune chanteuse, comédienne et animatrice télé, à savoir Numidia Lezoul qui ne cesse sur ses story de sensibiliser ses abonnés à rester chez eux, tout en les orientant par plein de conseils très utiles.
Ne s'arrêtant pas là, Numida Lezoul s'est aussi déplacée dans de nombreuses usines, notamment à Blida pour s'enquérir de la présence de l'oxygène invitant les gens à rendre les bouteilles pour les acheminer à ceux qui ont en à nouveau besoin. Sensible, c'est parfois en pleurs qu'elle communiquera avec ses abonnés tout en dénonçant les escrocs qui revendent au double les bouteilles d'oxygène achetées et ainsi marchander avec la santé des gens alors que cette crise est une histoire de vie ou de mort!
Aussi, déterminée à venir en aide aux gens qui la sollicitent de partout, Numidia Lezoul fera remarquer qu'elle est en contact avec trois associations qui, elles, se chargeront de récupérer l'oxygène à condition de la disponibilité des bouteilles.
Le pouvoir positif des réseaux sociaux
Sur un plateau télé, Numidia Lezoul fera remarquer que cet appel de solidarité est à l'initiative de cent cinquante médecins et scientifiques à travers le monde et pas seulement en France. «Les médecins avaient besoin de faire entendre leur voix. Il fallait qu'on sensibilise les gens».
Evoquant les gestes barrière pour se protéger contre le Coronavirus, elle reconnaîtra le laisser aller des Algériens y compris le sien. Aussi elle invitera les téléspectateurs à redoubler de vigilance en restant chez soi sachant que le pic sera atteint d'ici la mi-aout, font remarquer de nombreux médecins algériens, ces derniers temps. Sur instagram Numédia Lezoul invite ses abonnés à une meilleure organisation pour faciliter les tâches aux hôpitaux. Sur le réseau facebook, aussi on aura remarqué également, «Solidarité 58», le groupe des plus actives lancé, par la comédienne Imene Noel qui, elle aussi, fait un travail formidable en communication.
Une page née suite à tous les appels et demandes d'adresses pour acquérir les fameuses bouteilles d'oxygène ainsi que le médicament Levonox pour le traitement des malades atteints de la Covid-19.
Un travail de fourmi qu'elle entreprend elle aussi informant au jour le jour des nouvelles donnes concernant l'arrivage du matériel.
Imen Noël, la dame de fer
Imen Noël invitera elle aussi sur un plateau télé les gens qui détiennent des bouteilles de les rendre pour que d'autres puissent s'en servir. «Il est difficile d'entendre les gens te demander de l'aide et sans que tu puisses le faire.». Néanmoins, la comédienne garde espoir. Pour preuve, son engagement aussi sur le terrain pour venir en aide aux gens dans le besoin. Elle ajoutera qu'il faut aussi combattre les escrocs qui jouent avec la vie des gens. Un de ses projets qui lui tient à coeur est la construction d'un générateur d'oxygène.
Pour ce faire, elle lancera bientôt, à son tour, une campagne d'aide pour la collecte de dons à travers le monde avec le soutien elle aussi de nombreux médecins, que ce soit en Angleterre, les USA, ou le Canada etc.
Des personnes avec lesquelles elle est d'ores et déjà en contact.
Une cagnotte qui ne sera pas sous la même forme que la précédente, mais qui sera toujours aussi sécurisée. Elle invitera aussi les autorités à lui faciliter les taches tout étant assurée de sa totale transparence quant à ses activités pour être plus proche de la population.
Pour la comédienne Mina Lechtar, il est regrettable que l'Algérie qui est l'un des plus grands pays en Afrique ne dispose pas de moyens pour faire face au manque d'oxygène.
Elle dénoncera, elle aussi, le trafic qui se fait actuellement autour des bouteilles d'oxygène invitant les autorités concernées à sévir.
C'est en tant que citoyenne d'abord et pas comme «artiste» qu'elle dira avoir pris le relais pour n'être qu' «une intermédiaire entre la cagnotte et la société».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.