7 ans de prison ferme requis contre Ali Ghediri    Metz : Boulaya fait son retour face au PSG    300 milliards de dinars en deux ans    La mise au net de Amar Belani à l'ambassadeur du Maroc    L'ONU très inquiète des expulsions d'Haïtiens par Washington    Une demi-victoire pour Trudeau, réélu mais toujours minoritaire    Quelles prérogatives pour les élus ?    Niger-Algérie à Niamey à 17h    Séminaire pour les arbitres d'élite    15 joueurs déjà engagés    NAÂMA, MOSTAGANEM, RELIZANE , EL-TARF , JIJEL    Un pas vers l'école numérique    1 mort et 14 blessés    Hatab Sarajevo traduit en anglais    Focus sur le cinéma espagnol contemporain    La crédibilité se gagne sur le terrain, pas dans les communiqués de condoléances !    Les prix poursuivent leur hausse    "Le remaniement de l'effectif de la JSK peut être un avantage pour les FAR"    Un stage en Tunisie pour préparer l'Asec Mimosa    Tentative de putsch avortée au Soudan    Le Parlement vote une motion de censure contre le gouvernement    Saïed maintient les mesures d'exception    Inondations et villes bloquées    La forêt, un gisement inexploité    877 employeurs concernés à M'sila    La justice se saisit du dossier    Un sénateur du FFS exige la libération des détenus politiques    Rencontre avec Saïd Boutadjine autour de l'oeuvre katébienne    «Un centre de recherche dédié à la science et à la technologie en projet»    Tipaza: L'autoroute Bou Ismaïl-Zeralda fermée à cause de la pluie    Suppression des pénalités de retard des cotisations à la CASNOS    Où sont passés les indépendants ?    Le SNAPO met en garde: Réticence des citoyens à se faire vacciner     Tebboune reçoit un appel téléphonique de Macron    Quel avenir pour les entreprises publiques ?    Le gouvernement impulse une nouvelle dynamique    Tebboune tient son engagement    Les paradoxes d'une rentrée    Des partis politiques à la traine    Intense activité pour Lamamra à New York    un conseil national du tourisme?    Quelle solution outre que la révision des salaires ?    Koeman tire sur ses joueurs    L'événement est reporté pour le 2 octobre    Appel à candidatures    Ces chanteuses kabyles qui ont bravé les tabous    Le FFS appelle à renforcer les prérogatives des élus locaux    Justice: Le procès de l'ancienne ministre Houda Feraoun reporté    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



magnifiques Algériens!
Les actions se multiplient pour faire face à la pénurie d'oxygène
Publié dans L'Expression le 29 - 07 - 2021

Les citoyens à la rescousse des...citoyens! Alors que l'Algérie connaît une pénurie sans précédent d'oxygène médical, un élan de solidarité souffle sur le pays. En effet, les Algériens ont décidé de prendre les choses en main pour sauver leurs concitoyens de l'asphyxie. Les réseaux sociaux ont été la rampe de lancement de ces actions. À peine cette crise a-t-elle montré le bout de son nez, que particuliers ou jeunes bénévoles ont lancé des appels pour réunir de l'argent afin d'acquérir des concentrateurs d'oxygène, à l'image de l'Association d'aide aux malades, Winelka. Elle a réussi à récolter des sommes considérables d'argent qui ont permis d'acheter plusieurs de ces appareils d'oxygénothérapie. Elles les ont mis à la disposition des personnes en détresse respiratoire. Des particuliers ont fait de même en acquérant des concentrateurs qu'ils ont remis à d'autres associations. Les jeunes de l'agence de voyages Nboujiw ont, eux, mis leur savoir-faire technique pour la réparation de ce type de machines. Tous ont, par cette action, essayé de couper l'herbe sous les pieds de spéculateurs, sans foi ni loi, qui profitent de l'occasion pour pratiquer un sale business. Mais leurs efforts ont vite été rattrapés par une situation sanitaire de plus en plus difficile. Bouteilles d'oxygène et concentrateurs ont commencé à se faire rares. Les établissements hospitaliers sont saturés. Les réserves d'O2 s'épuisent.
La diaspora a alors décidé de prêter main-forte au pays. Des professionnels de la santé et des associations ont lancé des grandes opérations de collecte de fonds et d'achat de ces produits vitaux pour des milliers de personnes, àl'instar du collectif Algerian Médical Network (AMN) qui a lancé un appel aux dons internationaux. Il s'agit de la fameuse action qui a été parrainée par l'influenceuse Numidia Lezoul, ce qui a permis en quelques jours de récolter plus de 300 000 euros et ce n'est pas (encore) fini! Néanmoins, cela reste insuffisant face à l'ampleur de la catastrophe. La situation ne cesse de se dégrader, les malades suffoquent. Des bienfaiteurs de la ville d'Akbou, dans la wilaya de Béjaïa ont eu l'ingénieuse idée d'équiper l'hôpital de la ville d'une centrale de production d'oxygène d'une capacité de production de 4 000 litres par jour. L'idée a fait des émules à travers plusieurs au-tres villes et régions du pays. Batna, Aïn El Hammam, Azeffoun, Biskra: Ouargla, Tlemcen,... ont été dotées du même type d'équipement offert gracieusement par des mécènes. À Ain Témouchent, la collecte des dons est toujours en cours. Elle a été lancée par Abbès Maâchou un jeune commerçant de la ville qui a mis comme première tranche la somme de 500.000 dinars. Les entrepreneurs de la wilaya sont en train d'adhérer lentement à l'initiative, mais le temps presse, l'hôpital de la ville risque de se retrouver dans la même situation que d'autres établissements hospitaliers du pays.
Des citoyens lambda de différentes wilayas essayent alors d'apporter leur contribution. Ils leur font de la promotion tout en augmentant la cagnotte, chacun selon ses moyens. Un nouveau mouvement solidaire est donc en marche. Les Algériens sont en train de donner une nouvelle leçon de patriotisme et d'entraide. L'image de ces deux bambins qui ont cassé leur tirelire pour une association résume bien la chose. C'est l'Algérie comme on l'aime...


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.