Serie A : Mourinho essuie sa première défaite avec l'AS Rome    Recensement de 52 sinistrés    Qualifs Mondial 2022 : Les dates pour les matchs face au Niger dévoilées    Arrêt de la publication du rapport Doing Business    Le long chemin de la transition    Paris rappelle ses ambassadeurs aux Etats-Unis et en Australie    L'ex-président Condé "demeurera en Guinée"    Plus de 10 000 migrants campent sous un pont à la frontière    Le RCD explique les raisons de son boycott    "Notre participation n'est nullement un renoncement"    Un seul mot d'ordre : la qualification !    Mahrez à la hauteur de Madjer avec 11 buts    La direction dément un départ précipité d'Aït Djoudi    PSG : Leonardo mécontent des fuites sur le contrat de Messi    2021, année blanche pour l'automobile    Une rentrée difficile pour le CEM Admane-Arezki    Des écoles équipées en énergie solaire    Appel à candidatures jusqu'au 30 septembre    Une disparition dans la discrétion    Sachez que...    FAF-BF : un communiqué, deux versions    Un essai critique sur le discours des médias français    «Les Français quittent volontairement l'Algérie, après 132 ans de vacances...»    El-Bayadh: 21 établissements scolaires raccordés aux réseaux d'électricité et de gaz    Liste des bénéficiaires des logements de la formule à points: Plus de 9.000 recours déposés par les exclus du relogement    Gdyel: 50 logements LPA 2 distribués avant la fin de l'année    Trouble-fête    Une réforme délicate    Le cul-de-sac    Tlemcen: La bataille de Sidi-Brahim revisitée    Le MSP opte pour la participation    De chauds dossiers à traiter    Premières réponses à l'ONU    Attentats à Jalalabad, au moins 2 morts et 19 blessés    Une centaine de dirigeants attendus à New York malgré la pandémie    L'Algérie condamne l'attitude irresponsable du Maroc    Réactions internationales    Des logements et des barrages    Disparition mystérieuse d'une future mariée    Les kidnappeurs d'une fillette arrêtés    Le baril demande à souffler    Les dernières heures au pouvoir    Un diplomate hors normes    164.286 nouveaux inscrits    Une stèle érigée à sa mémoire    Un enregistrement inédit de John Lennon mis aux enchères    Offrez-vous les voitures du dernier Mad Max!    Le GPRA a joué un rôle "décisif"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le gouvernement espagnol doit intervenir pour mettre fin aux violences marocaines
Sahara occidental
Publié dans L'Expression le 04 - 08 - 2021


Le représentant du Front Polisario en Espagne, Abdullah Arabi a appelé à une intervention urgente du gouvernement espagnol pour exiger du Maroc l'arrêt immédiat de ces violences au Sahara occidental occupé et de garantir la protection de la population sahraouie et le respect du droit international humanitaire. Dans un message adressé au nouveau directeur général pour le Maghreb, l'Afrique, la Méditerranée et le Moyen-Orient, Alberto José Ucelay Urech, le diplomate sahraoui a exprimé son inquiétude «face à la vague de répression brutale exercée contre la population civile sahraouie par les autorités marocaines dans les zones occupées du Sahara occidental». «Le régime marocain profite de la situation de guerre au Sahara occidental pour s'en prendre aux civils sahraouis dans les zones occupées du Sahara occidental, la dernière colonie en Afrique en attente de décolonisation et dont la puissance administrante reste l'Espagne», déplore Abdullah Arabi. Le diplomate sahraoui a souligné que «l'Espagne doit s'engager fermement à mettre fin aux souffrances longues et inhumaines du peuple sahraoui et ainsi répondre aux exigences de la société espagnole profondément engagée dans la lutte du peuple sahraoui».L'appel du responsable sahraoui intervient à un moment où le régime marocain ne cesse d'intensifier sa campagne de répression contre les militants sahraouis, les journalistes et les prisonniers politiques au Sahara occidental occupé. Des ONG comme Amnesty International, Human Right Watch et Frontline Defenders avaient exhorté la communauté internationale à intervenir et à élargir le mandat de la Mission des Nations unies pour le référendum au Sahara occidental (Minurso) afin qu'elle puisse veiller aux droits de l'homme. Le représentant du Front Polisario a indiqué au responsable du ministère espagnol des Affaires étrangères que «l'existence en Afrique du Nord d'un Etat sahraoui libre et indépendant, la RASD, serait un gage de stabilité et de coopération économique, agissant comme un rempart contre les phénomènes qui frappent actuellement tant l'Espagne que le reste de l'Europe, en raison de l'absence d'une politique concrète et efficace de bon voisinage et de réciprocité mutuelle».

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.