Le procès Hamel reporté au 17 novembre    Un scrutin miné ?    Djabelkhir dans l'attente d'un avis du Conseil constitutionnel    Rejet de 77 dossiers de candidature    Des candidats exclus font appel    Renforcement de la coopération policière entre les pays africains    L'économie dans le brouillard    Les remises plafonnées à 50% à compter de 2022    L'impérative réforme du système de protection sociale    Vers un durcissement des contrôles    Large consensus sur les élections du 24 décembre    L'Espagne ouvre la porte aux migrants mineurs    Le Conseil de sécurité de l'ONU débarque chez le colonel Goïta    27 morts dans un attentat à Damas    Prix Nobel algérien ? Tu rêves, mon frère !    Environ 290 transactions enregistrées    Slimani absent à Prague    Amara appelle les clubs à se conformer aux exigences de la CAF    Le Chabab affûte ses armes    Retour du public dès demain sous conditions    Les citoyens ne se vaccinent plus    Entre relâchement et réticences vaccinales des Algériens    2 morts et 7 blessés dans une collision entre un véhicule léger et un bus scolaire    Des maires français réclament "la reconnaissance du crime d'Etat"    Le numérique au placard ! Vive le placard !    Le cartable allégé pour demain ?    El Kerma: Plus de 1.500 nouveaux logements pour répondre à la forte demande    Tlemcen: 350 tonnes de pomme de terre déstockées    Mendicité, la loi existe, il faudrait juste l'appliquer !    Force humaine    L'écrivain Dib et le rapport à la nationalité française    Eric, tu fais honte à tes anciens camarades    «Il faut se mobiliser pour accompagner ces efforts»    Aucun effet sur les prix du poulet    Ces «experts» Algériens    La guerre des spéculateurs    Spéculation sur le livre scolaire    Double meurtre sur l'autoroute    Les dates des compositions fixées    Les colons sionistes volent la récolte d'olive au sud de Naplouse    Griezmann, du paradis à l'enfer    Steve Bruce quitte les Magpies    Mbappé juge son entente avec Messi    35e anniversaire de la mort de Samora Machel    «Barrons la route aux ennemis de la paix»    Cette obsession qui nourrit les amalgames    Une opportunité pour l'émergence de jeunes talents    Des rejets «excessifs et arbitraires»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Biographie du défunt
Publié dans L'Expression le 23 - 09 - 2021

Né le 24 novembre 1941 dans la daïra de Felaoucen (wilaya de Tlemcen), Abdelkader Bensalah, avait occupé le poste de chef de l'Etat, le 9 avril 2019, conformément aux dispositions de l'article 102 de la Constitution et ce, après la constatation par le Conseil constitutionnel de la vacance définitive de la présidence de la République. Sa mission de chef de l'Etat a pris fin, après l'élection de Abdelmadjid Tebboune, nouveau président de la République, le 12 décembre 2019. Feu Bensalah qui occupait, en parallèle, le poste de président du Conseil de la nation, avait démissionné après la lettre adressée, le 4 janvier 2020, au président Tebboune, l'informant de sa volonté de mettre fin à son mandat à la tête de la Chambre haute du Parlement.
L'ex-chef de l'Etat avait entamé sa carrière en tant qu'ambassadeur en 1989, avant de faire son entrée dans le monde politique, en contribuant à la création du Rassemblement national démocratique (RND). Il avait entamé son action parlementaire en 1977, en tant que député, avant d'être élu président de la Commission des relations extérieures puis du Conseil national de transition (CNT), de l'Assemblée populaire nationale (APN) et, enfin, du Conseil de la nation.
Nommé ambassadeur d'Algérie en Arabie saoudite, en 1989, et représentant permanent auprès de l'organisation de la Conférence islamique (OCI) à Djeddah, Bensalah avait été rappelé en 1993 pour conduire la commission du dialogue national, en charge de l'élaboration de la plate-forme de l'entente nationale en vertu de laquelle a été créé le CNT, en 1994, qu'il avait présidé à partir du 14 juin 1994, avant d'être élu, en 1997, président de l'APN. Après sa réélection en tant que député de la wilaya d'Oran en 2002, feu Bensalah avait été désigné par l'ancien président de la République, Abdelaziz Bouteflika, membre du Conseil de la nation à la tête duquel il avait été porté à l'unanimité pour trois mandats, au cours desquels il avait présidé l'Union parlementaire africaine. Marié et père de quatre enfants, il avait collaboré à partir de 1968 avec de grands titres nationaux. En 1970, il avait été nommé directeur du Centre algérien de l'information à Beyrouth puis directeur général du quotidien, El Chaâb, en 1974. Feu Bensalah avait été fait docteur honoris causa de l'université de Chungnam en Corée du Sud et décoré des médailles de l'Armée de Libération nationale et du Mérite national.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.