Coronavirus: 191 nouveaux cas, 156 guérisons et 6 décès    Coupe arabe de la Fifa-2021 Liban - Algérie : "On s'attend à un match difficile"    OMS : Pas encore de décès lié à Omicron signalé    Aouchem, acte 2    Enseignement supérieur: l'Algérie et la Tunisie décident de "capitaliser" les acquis de coopération    Changement climatique: L'Algérie, un partenaire "stratégique et fiable" dans le bassin méditerranéen    Poursuite des travaux du séminaire de haut niveau sur la paix et la sécurité en Afrique    Lamamra : L'alliance maroco-israélienne, une jonction entre deux expansionnismes territoriaux    Ministre de la culture sahraoui: "nous résisterons au génocide culturel conduit par le Maroc"    Des vents forts annoncés ce vendredi sur des wilayas côtières de l'Est du pays    Rencontre FAF-FIFA-CAF: Charaf-Eddine souhaite une plus grande représentativité de l'Algérie dans les instances internationales    Les Parlements algérien et européen pour la relance de la commission interparlementaire    Le 25e Sila du 24 au 31 mars 2022    Real : Comment Ancelotti aurait décidé de punir Isco    Intempéries : trouver des solutions aux accumulations des eaux pluviales dans les tunnels    Claude Le Roy voit un Algérien ou un Sénégalais meilleur joueur de la CAN 2021    Coupe Arabe : Reprise de l'entrainement pour les Verts avant d'affronter le Liban    Le rôle de l'Algérie est important au sein de l'Union africaine    "Le Hirak continue à faire son effet sur la conscience collective"    Démonstration de force des Verts    Boualia opéré avec succès    Libye : la présidentielle en équation    La stabilité des prix du pétrole en jeu    Pour un re-engineering économique global de l'Algérie    L'obligation vaccinale n'est pas à écarter    Boudiba dénonce les ponctions effectuées sur les salaires    Nécessité d'associer les acteurs économiques    Déclin du RND et recul du MSP    Le PT fustige le gouvernement    Le lourd défi des nouveaux élus    Les talibans demandent aux Etats-Unis de débloquer les fonds gelés    «Contre les inégalités et la discrimination»    Le rapport sur l'attaque d'Inata remis au Président Kaboré    Le Parti des travailleurs tunisien met en garde contre l'aventure du Makhzen    Le satisfecit du FFS    ACTUCULT    A quand «la ruée vers l'or» ?    Paix et sécurité en Afrique: Conférence de haut niveau à Oran    L'ennemi aux sept têtes    5 décès et 192 nouveaux cas en 24 heures    Le naufrage islamiste    Le FMI affiche sa satisfaction    Unis face aux défis communs    «nous sommes sur la bonne voie»    Le ministère apporte des précisions    One night in Algéria!    Joséphine Baker, une icône d'engagement et de liberté    Des week-ends culturels à l'opéra d'Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La FAF, les malentendus et le MJS!
Football national
Publié dans L'Expression le 10 - 10 - 2021

Ça y est! Notre football vit, encore une fois, une bizarre situation qui restera dans les annales sportives! Les politiques se voient contraints de s'en mêler. Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Abderezak Sebgag, voyant que la situation va de mal en pis, convoque 2 membres du BF pour discuter des problèmes intérieurs au foot national. Il ne s'agit pas, là, d'une immixtion, puisque cela rentre dans le cadre de ses prérogatives, et les Verts ne risquent pas une sanction. La preuve, avant cela, Sebgag avait pris la décision de suspendre le président de la Fédération algérienne de handball, Habib Labane, «pour mauvaise gestion». A propos, n'est-il pas temps que le ministre de la Jeunesse et des Sports privilégie «la jeunesse», d'abord, pour ensuite se mêler des «sports» de toutes les disciplines?
En effet, en football, les diverses préparations des équipes d'avant saison, nous poussent à nous poser mille et une légitimes questions, dont celle-ci, d'importance vitale pour la suite du devenir de notre football et de sa crédibilité. Où est passée la promesse faite au lendemain de la découverte de la dérive de notre politique sportive, via celle footballistique? Redresser le «professionnalisme», oui, mais à condition que seuls les adeptes et fans de cette politique laissent faire les clubs qui ont pris le risque d'une telle aventure! Car le football, est une vraie immense aventure! Cette dernière politique nous rappelle, étrangement, un vieil adage qui, littéralement traduit en langue française, donnerait ceci: «Il porte un pantalon rapiécé, alors qu'il arbore à l'auriculaire gauche, au vu et au su de tous, une grosse chevalière!»
En effet, comment peut-on être écrasé sous de faramineuses dettes et recruter à coups de milliards des joueurs vieillissants, voire en voie d'extinction? Ces opérations ont lieu en présence de très jeunes talents qui ne demandent qu'à jouer, à étaler leur éclatante classe et à prouver tout le bien que les gens pensent d'eux!
Et comment peut-on préparer sereinement une saison, alors que «dehors», les guéguerres où des «chikayettes»,avec les mots et les (gros), les tirs nourris et les menaces, battent leur plein? Comment jouer au «wait and see» à la base, lorsqu'en haut, très haut, des luttes intestines ne disent pas leurs mots, où, par exemple, un docteur Mouldi Aïssaoui, l'ex-star de Annaba et de l'USM Alger, est descendu en flammes, pour la seule raison, qu'il n'a pas suivi des «aventuriers», en ne respectant son président?
Alors, laissons la FAF faire son boulot comme ses membres l'entendent, à condition que ces mêmes gus, ne gênent pas le très beau travail du staff de l'envié et jalousé Belmadi, un boulot, certes facile, mais à quel prix? Il faut souligner que, fort heureusement, le grand et talentueux Djamel Belmadi, à travers les performances de l'EN, met un imperméable rideau de... fer d'El Hadjar et préserve l'aura et le rendement des Verts de tous les maux qui rongent «le milieu footeux»! Allah fasse que Djamel reste au gouvernail d'un bateau livré aux quatre vents de la Méditerranée! Heureusement que notre pays ne se trouve pas aux Antilles, sinon, les ouragans, tempêtes et autres tsunami auraient, depuis longtemps, enseveli notre football, la FAF, le BF et ses membres «Hirakistes» avec des catastrophes qui ont pour noms: sorcellerie, gri-gri, sabotage, pseudo-complots, fake-news, et autres misères du genre misérables et misérabilistes! Une chose est quasi certaine et personne ne pourra nous contredire là-dessus: une équipe très bien préparée, entre dans n'importe quelle arène, peut à tout moment assommer n'importe adversaire, chiffres et allant à l'appui, en plus venant, ainsi, rabattre le caquet, à quiconque voudrait nuire à l'équipe championne du moment et à venir! C'est clair, net et précis, et rien ni personne, ne pourra soutenir le contraire!
A méditer que le football, reste et demeure un sport collectif, ni plus ni moins! Et puis attention, Belmadi est assez mûr pour se laisser faire par quiconque. Et comme le chantonne, le plus chaud et populaire fan: «One, two, trai, viva l'Algirai!» ou bien, l'autre, plus mélodieux: «Ya el Khadra, haba, haba!»


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.