Relance industrielle: un pas vers le redressement des processus erronés    Abbas se dit optimiste de l'organisation du prochain Sommet arabe à Alger    Mobiliser tous les organismes de l'Etat pour accompagner les opérateurs-exportateurs    JM Oran-2022 : Des instructions pour créer une instance de suivi des préparatifs    Algérie-Egypte : Un autre match, une autre histoire    Real : Casemiro compte sur Jovic pour faire oublier l'absence de Benzema    Elections de la LFP : Medouar évasif sur un deuxième mandat    Les nouvelles technologies contribueront à la généralisation de l'utilisation de la langue arabe    La Touiza, entre héritage et pratique    «Je me suis mordue la langue» de Nina Khada primé    Goudjil reçu par le Président de l'Etat de Palestine    Le Premier ministre reçu par le Président de l'Etat de Palestine    Affaire Condor : 2 à 3 ans de prison ferme contre les frères Benhamadi et acquittement en faveur des cadres Mobilis    Le Barça va faire une nouvelle offre à Dembélé    Présentation de chauffe-eau-solaires locaux mardi à Bousmail    Affaire Groupe Condor: 2 à 3 ans de prison ferme contre les frères Benhamadi    Le CNDPI publie une revue spéciale élections locales    Le procès de Fethi Ghares renvoyé au 12 décembre    L'APW dans l'escarcelle du FLN    "Nos joueurs ont été perturbés par ce confinement"    Météo : Des vents forts continueront à souffler sur plusieurs wilayas du pays ce lundi (BMS)    La tutelle annonce des mesures d'apaisement    Mort d'un septuagénaire par asphyxie au monoxyde de carbone    Lancement de la vaccination à domicile    Conseil de sécurité de l'ONU : Lamamra appelle l'Afrique à parler d'une seule voix    Les graves accusations de Baâdji    Le défi de la qualité    Le dernier vol du colibri !    ASM Oran : El Djemîa en route vers le purgatoire !    CR Belouizdad : Le Chabab sur le podium    Alger: 16 projets pour fluidifier la circulation    L'UGTT réclame un «dialogue national»    L'armée sahraouie cible les forces de l'occupation marocaine    Des signes «positifs» pour le retour du soutien international    Haaland peste contre l'arbitrage    Fantasmagorie d'une rencontre déchue    Augmentation pénalisante des prix    Les japonais "s'intéressent" au marché algérien    7 décès et 172 nouveaux cas en 24 heures    Le FFS fait son bilan    Washington et ses alliés s'inquiètent d'«exécutions sommaires» d'ex-policiers par les talibans    L'Arabie Saoudite court en Formule 1    Nouvelle panne    Le SOS des étudiants en médecine    Le voleur des 32 kg de cuivre arrêté en flagrant délit    Ouverture aujourd'hui d'un colloque national «Tamazight et l'informatique»    Grand colloque sur Cheikh Bouamama, les 11 et 12 décembre 2021    La vie d'errance de Si Mohand ou Mhand    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La main tendue de Lamamra
Un numéro vert pour protéger les émigrés
Publié dans L'Expression le 18 - 10 - 2021


Le Conseil des ministres, réuni, hier, sous la présidence d'Abdelmadjid Tebboune, a approuvé la proposition formulée par Ramtane Lamamra, le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l'étranger, portant sur la mise d'un numéro vert, au niveau des ambassades et consulats, à la disposition des membres de la communauté nationale, afin de leur assurer une protection permanente et immédiate, et d'être à l'écoute de leurs préoccupations, en cas de harcèlement extérieur. Il y a lieu de préciser que quelques ambassades d'Algérie ont déjà un numéro vert, mais destiné uniquement à la prise en charge en cas de décès d'un ressortissant algérien à l'étranger. La proposition de Ramtane Lamamra est celle de généraliser l'opération à l'ensemble des représentations diplomatiques de l'Algérie pour non seulement gérer les préoccupations, mais aussi en cas de «harcèlement» des membres de la communauté nationale. Ce qui est tout à fait nouveau et reflète le retour en force de la diplomatie algérienne qui semble déterminée à protéger les Algériens là où ils se trouvent. D'autres dossiers importants ont également été examinés lors du Conseil des ministres dont celui de la rentrée universitaire et la formation professionnelle. À ce propos, le président Tebboune a instruit son gouvernement pour trouver des mécanismes adéquats dans l'objectif d'orienter l'université vers plus de spécialités des sciences exactes et de la technologie. Il préconise même la création des«villes universitaires spécialisées» en fonction des capacités des différents établissements universitaires et de leur environnement économique et social. Le président Tebboune appelle à l'implication des compétences universitaires dans divers programmes visant à atteindre la souveraineté numérique. Tout en exigeant à ce que la formation soit qualitative avec la mise à disponibilité des meilleurs moyens, le chef de l'Etat insiste pour que soit accordée une importance particulière à la formation et à l'encadrement scientifique supérieur dans les écoles d'intelligence artificielle et de mathématiques dont l'accès doit être accordé aux meilleurs élèves classés à l'échelle nationale. Concernant la formation professionnelle, le président insiste pour que l'intégration entre les offres de formation et les exigences du monde économique soit assurée. Il met en avant l'importance de valoriser la formation dans les domaines où des modes de gestion traditionnels sont toujours en vigueur, à l'exemple de l'aquaculture, la construction de bateaux de pêche ou encore les énergies renouvelables. Le dernier point soulevé par le chef de l'Etat est celui d'assurer l'harmonie entre les programmes de formation professionnelle et ceux de l'enseignement supérieur et d'ouvrir le champ de la formation aux travailleurs afin de répondre au plan national de développement, notamment dans les secteurs porteurs, comme l'industrie pharmaceutique. Le Conseil des ministres a, par ailleurs, examiné et adopté le projet de loi relatif à la lutte contre la spéculation qui prévoit des peines d'emprisonnement allant jusqu'à 30 ans. Le président a ordonné, à ce propos, au ministre du Commerce de sensibiliser les commerçants et la société civile à la loi antispéculation et de l'expliquer aux citoyens à travers les médias. Abdelmadjid Tebboune a appelé à promouvoir un comportement de consommation rationnelle pour lutter contre les parasites et ceux qui cherchent à augmenter les prix pour «semer le chaos et créer le désespoir». Enfin, le chef de l'Etat et après examen du dossier relatif à l'organisation de la mosquée d'Alger, a demandé la finalisation de tous les aspects liés à la livraison et l'équipement des différentes structures qui composent cet édifice. Le président a annoncé le placement de la Grande mosquée d'Alger sous la tutelle du Premier ministre exigeant de rehausser le niveau de formation des cadres qui seront chargés de servir cet édifice et ce en coopération avec différents partenaires, qui ont de l'expérience dans la gestion des installations similaires.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.