Promouvoir le rôle de la société civile et en faire un partenaire efficient    Ligue 1: le CR Belouizdad tient bon, le RC Arba respire mieux    Serie A : Bennacer champion avec le Milan AC !    Météo: des températures au-dessus des moyennes saisonnières    L'actrice Chafia Boudrâa s'est éteinte à l'âge de 92 ans    Hausse des températures: le ministère de la Santé prodigue des conseils préventifs    Le DG de l'ALECSO salue la proposition de l'Algérie concernant le plan arabe d'éducation en temps de crises    Benbouzid préside les travaux de la 57e session ordinaire du Conseil des ministres arabes de la Santé    Sahara occidental: le Maroc détourne le thème de ses conférences pour quémander un soutien international    Le Président Tebboune reçoit le ministre congolais des Hydrocarbures    Henni prévoit une récolte record en matière de céréales    Industrie: prioriser le rendement économique lors de l'importation des chaînes et équipements de production rénovés    Chanegriha appelle les Algériens à adhérer "avec force" à l'initiative "Main tendue" annoncée par le président Tebboune    Armée sahraouie: nouvelles attaques contre les positions marocaines dans le secteur de Smara    "Andaloussiates El Djazair" : prestation de l'association "Mezghenna" d'Alger    Football - Ligue 2: Le MCEB et l'USMK champions, le MOB, la JSMB et le CRBAO rétrogradent    ES Sétif: Une lacune impardonnable    LIRF - Inter-régions: Une fin de saison entachée par la violence    Fertial: Asmidal reprend les 17% du groupe «ETRHB Haddad»    Ramtane Lamamra: Aucune médiation entre l'Algérie et le Maroc    Tlemcen: Quatre morts par noyade sur les plages de Bider et Moscarda    Pour la quatrième année consécutive: Mort massive de poissons au lac Oum Ghellaz    A quelques semaines des jeux Méditerranéens: Des invasions de moustiques enveniment le quotidien des Oranais    Situation dans les camps de réfugiés sahraouis: Le Makhzen pris «en flagrant délit d'escroquerie diplomatique»    Réfugiés climatiques    La pression jusqu'en 2023 ?    15 hôtels réservés aux journalistes    La FSF épingle la FFF    Accord avec Mbappé?    «L'heure de l'unification arabe a sonné»    Dialogue national sans partis politiques    Les forces sionistes ont tué un jeune de 17 ans    La déclaration devant l'APN en septembre    Quelle place pour les partis?    Comment sauver les récoltes?    Les recasés de Saket s'impatientent    La grande inquiétude!    Les serments de Belaribi aux ingénieurs    34 milliards pour la zone d'activité    Le pari vital de Tebboune    Un grand homme s'en va!    Formation au ciné-concert    «Nous sommes ouverts à tous les Algériens»    Affaire du groupe Metidji: 10 ans de prison requis contre Sellal    Ministère de l'Intérieur: Le wali de Khenchela démis de ses fonctions    Le comédien Ahmed Benaissa n'est plus    Le nouveau baccalauréat et l'immense champ des arts    Une manœuvre dissuasive    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les parents d'élèves soulagés
Ils estiment que la fermeture des écoles est la bonne décision
Publié dans L'Expression le 22 - 01 - 2022

La décision de fermer des écoles est très bien accueillie par les parents qui exprimaient leur soulagement. Un décision qui tombe à point nommé, mettant ainsi un terme à la déferlante d'angoisse et de panique, qui commençait à s'emparer d'eux et surtout de leur enfants. Hier donc, beaucoup de parents se disaient satisfaits de la suspension des cours bien que du point de vue pédagogique, cela va accumuler le retard déjà accusé à cause de l'allègement des programmes et du système de groupes adopté dans le cadre justement de la lutte contre la pandémie de Covid-19.
Mercredi, une panique générale s'était emparée des élèves qui ont, dans nombre d'établissements, refusé de rejoindre les classes à cause de la peur d'être contaminés par la Covid-19. à Draâ Ben Khedda où les deux établissement de l'enseignement secondaire, le technicum et le lycée Krim Belkacem ont été fermés durant toute la journée par des élèves qui refusaient d'entrer en classe. À Aïn El Hammam, dans la Nouvelle-Ville de Tizi Ouzou et à Boghni, la même ambiance de frayeur régnait. Les élèves avaient peur de contracter le Covid-19 dans les classes.
Devant cette situation, qui risquait de déraper, la direction de l'éducation avait, rappelons-le, émis un communiqué où elle a rassuré les parents.
Selon le document, aucun établissement ne nécessitait la fermeture. Une note du ministère de l'Education nationale stipulait qu'une classe ne doit être fermée que si le nombre de cas détectés à l'intérieur est de trois ou plus. Celle-ci faisait toutefois cas de deux lycées fermés auparavant, avec l'accord des services de la wilaya et des services concernés, en concertation avec la Commission scientifique de suivi de l'évolution de la pandémie de Covid-19.
Il aura fallu donc attendre jusqu'au soir pour que la décision de fermer pendant 10 jours, les établissements scolaires tombe et mette fin à la panique qui commençait à s'installer et surtout à tendre à se généraliser.
Aussi, des parents affirmaient, hier, que la période de pause sera mise à profit pour réviser à la maison et permettre aux élèves de bien préparer la suite de l'année scolaire. «Je trouve que c'est la solution la plus sage et la plus efficace. Tout le monde est soulagé», se félicite un parent d'élève d'une école primaire de la ville de Tizi Ouzou.
D'autres parents incombent enfin la responsabilité de la panique aux informations qui circulaient depuis quelque temps sur les réseaux sociaux.
Une intox qui a causé une grande angoisse aux parents qui ne savaient pas à quel saint se vouer. «Ce sont les informations faisant état de la fermeture d'écoles qui ont provoqué la panique.
Les gens ne pouvaient pas ne pas y croire d'autant plus que le respect des gestes barrières accusait un retard considérable» expliquait un parent. Pour d'autres, la panique est due aussi à la faiblesse du taux de vaccination constaté depuis le lancement de la campagne du mois de septembre.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.