JM / Athlétisme (relais 4x400m) : l'Italie disqualifiée, perd la médaille d'argent au profit de la Turquie    Barça : Bonne nouvelle pour Gavi    Bayern : Gnabry dans le viseur des clubs de Manchester    Drame de Melilla: Le Premier ministre espagnol charge le Maroc    Géostratégie en gestation    Les préparatifs suivent leur cours: Un Sommet arabe fatidique    Le PDG de Sonatrach: Vers de nouveaux accords pour la révision des prix du gaz    Sonelgaz: Plus de 50.000 foyers raccordés au gaz et à l'électricité depuis 2020    Rejet des eaux non traitées dans les zones humides: Des contrôles réguliers dans les zones industrielles    Football - La CAN 2023 reporté à janvier-février 2024    Boxe - FAB: Lorsque le sport casse les tabous    Aïd El-Adha: Le ministère de la Santé met en garde    Plus de 5 millions de diplômés depuis l'indépendance: Les nouveaux challenges de l'Université    Affichage des listes dans les communes dans les tout prochains jours: Plus de 15.000 logements prêts à la distribution    La Libye et l'espoir suspendu    60 ans et beaucoup à faire    La cohésion sociale : socle de la véritable citoyenneté    Tebboune à coeur ouvert    «Vous avez une bataille à mener»    Un petit tour et puis s'en vont    Ronaldo, des cadors européens et Naples sur les rangs    Contacts établis avec Ziyech    En dents de scie    L'armée russe a pris Lyssytchansk    Les Palestiniens ont remis la balle aux Américains    La loi sur l'exercice du droit syndical retoquée    La longue marche...    «L'Algérie est le berceau de l'humanité»    Guterres encense la diplomatie algérienne    N'en déplaise aux révisionnistes!    M. Benabderrahmane supervise le lancement officiel de la plate-forme numérique "L'Algérie de la Gloire"    Liberté syndicale et exercice du droit syndical: enrichissement du projet de loi    La bataille vitale que les jeunes doivent mener est celle de la conscience    Emission d'un nouveau timbre-poste à l'occasion de la Fête de l'Indépendance    Université: Plus de 5 millions de diplômés formés en 60 ans    Revue El Djeich: Le Président Tebboune appelle le peuple algérien à resserrer les rangs pour remporter la bataille du renouveau    Hydrocarbures: 4,4 mds USD consentis par Sonatrach dans l'exploration-production en 2021    Canicule annoncée lundi, sur plusieurs wilayas du pays    Le ministère de la Santé appelle au respect des mesures de prévention durant l'Aïd El-Adha    Président libanais: le Sommet arabe d'Alger revêt une importance capitale    Migrants tués par la police marocaine: "le Maroc essaie d'effacer les preuves de la tragédie"    Célébration du 60e anniversaire de l'Indépendance : Un grand concert de musique andalouse à Alger    Sidi Bel Abbès: Le festival de danse populaire tient ses promesses    Les déchets ménagers inquiètent    «La jeunesse algérienne sait bâtir»    Béjaïa en fête    1962-2022: Célébrer une libération « inachevée »?    Le DG du journal «Echaab» limogé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Comment valoriser le legs ancestral
Bijouterie traditionnelle de Tamanrasset
Publié dans L'Expression le 16 - 05 - 2022

La valorisation du legs ancestral de la bijouterie traditionnelle dans la wilaya de Tamanrasset, pour le pérenniser et assurer sa transmission intergénérationnelle, du fait qu'il constitue un élément identitaire de la région, focalise les efforts des acteurs locaux du secteur de l'artisanat.
Dans cette perspective, la Chambre de l'artisanat et des métiers (CAM) de la wilaya de Tamanrasset s'emploie, depuis sa création en 2003, à développer et promouvoir la bijouterie traditionnelle, à travers, entre autres, l'organisation de programmes et manifestations de formation et de perfectionnement des artisans dans divers créneaux de l'artisanat.
Une démarche a été ainsi entreprise pour l'élaboration d'un programme de développement des activités artisanales, l'homologation de produits artisanaux, notamment des articles des bijoutiers immatriculés à la CAM, dont les effectifs ne cessent de croître, a indiqué à l'APS le directeur de la CAM, Abdallah Legraoui.
La Maison de l'Artisanat recense 221 artisans en bijouterie traditionnelle, sur 7.000 artisans immatriculés à la CAM dans les wilayas de Tamanrasset, In Salah et In-Guezzam, dont 66 issus de la wilaya de Tamanrasset, a précisé Legraoui, en marge de la célébration du Mois du patrimoine (18 avril-18 mai).
Créée en 2008, la Maison de l'artisanat comprend une vingtaine de locaux, dont neuf consacrés à la bijouterie traditionnelle, en sus de 12 ateliers de formation, sachant que 85% des produits d'artisanat écoulés sont constitués de bijoux traditionnels.
De plus, ces efforts sont confortés par la participation des artisans aux diverses manifestations locales et nationales, ajoutés à l'accompagnement étatique dont ils ont bénéficié en termes de promotion de l'investissement et de valorisation de leurs activités, sans omettre le volet formation/qualité avec l'ouverture, à Tamanrasset, d'une école pilote de gemmologie.
L'école de gemmologie, lieu de développement de la qualité des bijoux
Depuis son ouverture en 2016, l'école-pilote de taille et de façonnage des gemmes, fruit de la coopération algéro-brésilienne, s'attèlle à assurer des qualifications aux artisans dans les volets de la taille et du façonnage des pierres précieuses et semi-précieuses, de la fonte, de la production des bijoux et du design. L'établissement a contribué à la formation de 81 formateurs-gemmologues, dont 10 femmes, issus de 18 wilayas du pays, alors que 26 artisans ont bénéficié d'une formation complémentaire au Brésil, sachant que 38 formateurs de la wilaya de Tamanrasset assurent l'encadrement de coopératives spécialisées dans la bijouterie traditionnelle.
Pour mettre en valeur cette formation fructueuse, un des formateurs à l'école-pilote de Tamanrasset, Mohamed Kaoula, a indiqué que «les connaissances, le savoir-faire et les techniques acquis lors de leur formation ont été capitalisés dans l'exploitation et l'utilisation de pierres précieuses dans leurs oeuvres, sachant que la région de Tamanrasset regorge de plus de 60 types de pierres précieuses non exploitées auparavant».
Formation des artisans
La coopérative «Issaghen», localisée au quartier de Sorro, à Tamanrasset, a fait, de son côté, d'une pierre deux coups en mettant à la disposition de ses clients et des touristes une panoplie de produits de bijouterie et en assurant la formation des artisans pour renforcer leur expérience et savoir-faire dans le domaine de la bijouterie traditionnelle.
Cependant, la bijouterie traditionnelle se heurte à de multiples contraintes qui risquent d'hypothéquer son développement et sont inhérente,s notamment à l'approvisionnement en matière première, l'argent essentiellement, à l'ère de la rude concurrence dans la filière, estiment des professionnels du secteur.
Raison pour laquelle les professionnels du secteur de l'artisanat suggèrent la réouverture, à Tamanrasset, de l'antenne de l'Agence nationale de transformation et de distribution de l'or et autres métaux précieux (Agenor), ancien pourvoyeur des artisans en matières premières. Ceci, en plus de l'importance de l'accompagnement des artisans dans l'écoulement de leurs oeuvres à travers les différentes manifestations locales et nationales, et leur soutien direct au titre du Fonds national de promotion de l'artisanat des petits métiers (Fonapram).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.