Rachad-MAK: le mariage incestueux    6 et 4 ans de prison pour Ould Abbès et Barkat    Loukal rattrapé par la justice    562 véhicules livrés    Les start-up pour briller    Les bateaux «fantômes» d'Algérie ferries    Ces obstacles à franchir    Une délégation américaine à Caracas pour parler «agenda bilatéral»    L'Iran confirme des pourparlers à Doha    Luis Suarez à River Plate?    Bouchouareb première recrue    Ça brûle au conseil d'administration    Bouira sérieusement impactée    «Chaud» sera l'été...    Nouvelles filières pour les matheux    Du 30 juin au 5 juillet à Oran et Sidi Bel Abbès    Freestyles et punchlines au rendez-vous!    «M'tember» exposition collective    JM-Oran-2022 (4e journée): programme des athlètes algériens    JM-2022-Oran : les Algériens de la lutte libre sortent sans médaille    JM-Oran-2022 / Football (Gr.A/2e journée) : Algérie-Maroc (0-2)    Sortie de la 50e promotion à l'Ecole de Commandement et d'Etat-major de Tamentfoust à Alger    Voyage à travers l'histoire des monnaies anciennes des pays participant aux JM Oran-2022    Industrie pharmaceutique :196 unités de production locale de médicaments et de dispositifs médicaux    Aménagement des horaires de travail de 07h00 à 15h00 pour les wilayas du sud du pays    Zones franches: dispositif administratif flexible et cahier des charges rigoureux pour garantir la transparence    Salon de l'Enseignement supérieur: vers l'instauration d'un enseignement de qualité pour l'édification d'une économie du savoir    187e anniversaire de la bataille de Mactaâ: pour rappeler l'héroïsme de l'Emir Abdelkader    Des températures caniculaires, mardi et mercredi, sur des wilayas du Sud du pays    Migrants africains tués par la police marocaine: l'OIM et le HCR expriment leurs "plus vives inquiétudes"    Conseil de la nation présentation du projet de loi définissant les règles générales applicables aux zones franches    Les colons attaquent encore Al-Aqsa    Les anciens ministres Ould Abbes et Barkat condamnés à 6 et 4 ans de prison ferme    Coup d'envoi de la 13e édition    Deux dossiers retenus pour la présidence de la FAF    JM: la présence de jeunes de la communauté nationale établie en France, très importante    CN: le président de la Commission des AE reçoit le président du Groupe d'amitié France-Algérie    Festival européen de musique: le groupe "Travel Diaries" enflamme le public    Exportations hors hydrocarbures: L'objectif de 7 milliards de dollars accessible    Face aux séismes    Alger: Incendie dans le parc de l'ETUSA, 16 autobus détruits    Sétif: Trois morts dans un incendie de forêt    Examens du BEM: Un taux de réussite de 55,98%    Football: Algérie-Maroc, aujourd'hui à 17h00: Les Verts pour la confirmation    A l'initiative de Mohamed Afane: La maison d'Oran d'Yves Saint Laurent retrouve une nouvelle vie    Alerte Algérie : le prisonnier d'opinion Mohamed Azouz Benhalima est en danger    Le mouvement des réformes (1986-1991), précurseur du Hirak    Carnage à Melilla ou l'épouvantail de l'immigration    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La Médiation internationale se mobilise
Accord de paix au Mali
Publié dans L'Expression le 19 - 05 - 2022

Lors d'une nouvelle réunion présidée par l'ambassadeur d'Algérie à Bamako, Boudjemaâ Delmi, et consacrée à la mise en oeuvre de l'Accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d'Alger, la Médiation internationale dont l'Algérie est le chef de file a examiné les résultats des consultations conduites par le représentant spécial du SG de l'ONU et chef de la Minusma avec les parties signataires, dans la droite ligne des conclusions formulées au terme de la rencontre précédente du 20 avril dernier. Prenant acte de la poursuite des échanges entre les parties sur les termes de référence de la réunion décisionnelle de haut niveau, agréée lors de la 45e session du Comité de suivi de l'Accord de paix (CSA), intervenue le 5 octobre 2021, les participants ont renouvelé leur encouragement aux parties maliennes afin d'accélérer le processus en cours dans un esprit d'ouverture et de responsabilité.
C'est ainsi qu'ils ont souligné l'importance de la réunion décisionnelle de haut niveau dont l'ambition est de résoudre la question du DDR global (Désarmement, Démobilisation, Réinsertion), sur la base de l'offre gouvernementale malienne d'intégrer, en deux vagues et sur une période de deux à trois ans, quelque 26000 ex-combattants, et d'opérer au plus tôt les réformes institutionnelles telles qu'elles sont stipulées dans l'Accord de paix de 2015. Par ailleurs, les membres de la Médiation internationale n'ont pas manqué de se «féliciter de la disponibilité de la MINUSMA (Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali) à apporter un soutien logistique, technique, financier et politique pour la réussite de la réunion décisionnelle de haut niveau». Notant que l'Accord de paix aborde sa 7e année de mise en oeuvre, et déplorant, une nouvelle fois, le retard considérable enregistré dans l'application des mesures-phares, les membres de la Médiation internationale ont, de nouveau exhorté les parties maliennes à «honorer pleinement, et avec l'urgence qu'appelle la situation, leurs engagements».
Et d'ajouter dans le communiqué sanctionnant leurs travaux: «Il est, en effet, impératif que les populations puissent enfin jouir des dividendes tant attendus de la paix, y compris la fin de la violence multiforme qui affecte de nombreux civils, en différents endroits du Mali, en particulier, et du Sahel, plus généralement, le respect des droits de l'homme et la lutte contre l'impunité». Il faut dire que la conviction est unanime au sein de la Médiation internationale pour qui la concrétisation «diligente et effective» de toutes les dispositions de l'Accord d'Alger constitue une condition nécessaire et suffisante pour le retour à la paix et à la stabilité du Mali à laquelle aspire le peuple malien mais aussi les autres peuples de la région sahélienne. À cet égard, il a été décidé que la Médiation va se mobiliser en vue de renforcer son interaction avec les parties maliennes afin de redonner la vigueur nécessaire au processus, en sa qualité de garante de l'Accord de paix et de sa mise en oeuvre de façon pertinente. Evoquant la récente visite à Bamako du président du conseil d'administration du Centre Carter, Jason Carter, la Médiation salue l'engagement inconditionnel et ferme du gouvernement malien à mettre en oeuvre l'Accord de paix pour le suivi duquel une nouvelle réunion interviendra dans les prochaines semaines.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.