Merabi participe au lancement du projet de réhabilitation du Lycée professionnel d'amitié Niger-Algérie    Alger: sensibilisation à la rationalisation de la consommation de l'électricité    Conseil de sécurité: consultations sur le Yémen    Ghaza: un sit-in de solidarité avec les prisonniers palestiniens    CAN-2023 (U23) (qualifications): tirage au sort jeudi au Caire    Plages de Tlemcen: près de 2 mns d'estivants recensés en juin et juillet    Jeux de la Solidarité Islamique/Natation: Syoud décroche une 2ème médaille d'or    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès du Pérou    Alimentation de bétail et de volailles: rappel de l'exemption de la TVA des opérations de vente des matières et produits entrant dans la fabrication des fourrages    Le ministère la culture célèbre la Journée nationale de la poésie en août    Etusa: ouverture d'une nouvelle agence commerciale au niveau de la station du 1er Mai    Parution d'une publication dédiée à l'histoire de la participation algérienne aux Jeux Olympiques    Said Chanegriha préside la cérémonie d'ouverture    11e Festival culturel du Chaâbi : une pléiade d'interprètes rappellent le génie créatif de Mahboub Safar Bati    NC Magra: Le maintien comme unique objectif    Après un gel des activités durant ces deux dernières années: Du nouveau pour le montage d'appareils électroménagers    Naftal: 660.000 véhicules roulent au GPLc    Onze foyers d'incendies enregistrés à travers six wilayas du pays    Une voiture dérape et chute d'un pont : un mort et un blessé    Etres pensants et animalité    Optimisme interdit ?    RC Relizane - Bilans adoptés et démission du président du CSA: Les responsables du désastre tenus de rendre des comptes    Salman Rushdie, les médias et les amalgames...    Rentrée ratée pour le Barça et Lewandowski    Le Hamas en appelle aux organisations internationales    L'Algérie pays à fortes potentialités    Ces entreprises qui ne connaissent pas la crise    Plus de 4 millions de demandeurs    La nouvelle stratégie    danger permanent    Des chiffres toujours en hausse    Les essais techniques lancés fin août    41 morts dans l'incendie d'une église du Caire    Nouveau coach, mêmes ambitions    Manchester United s'effondre    Une soirée cent pour cent Zenkawi style!    Egypte, 23 juillet 1952. Coup d'Etat ou révolution ?    L'Algérie présente ses condoléances    Décès du journaliste italien Piero Angela: Goudjil présente ses condoléances    Le CN prend part à une séance sur la participation des jeunes à la vie politique    Le jeune prodige palestinien Mohamed Wael El Bessiouni enchante le public algérois    Salman Rushdie sous respirateur après avoir été poignardé    Grand engouement à Ath Mahmoud et à Ath Boumahdi    40 départs de feu en trois jours    Une question toujours d'actualité    Ghannouchi sur le départ ?    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



«Un évènement majeur de l'histoire de notre pays»
Front des forces socialistes (FFS)
Publié dans L'Expression le 05 - 07 - 2022

Le Front des forces socialistes (FFS) toujours au rendez-vous des grands moments de l'histoire de l'Algérie. Dans un message à l'occasion de la célébration du 60e anniversaire de l'indépendance, le parti cher à feu Hocine Ait Ahmed qualifie cette halte d'«évènement majeur de l'histoire de notre pays». «C'est sous cet angle qu'il faut apprécier cette date pour nous fournir une meilleure lecture des séquences passées, et nous donner la perspective d'appréhender l'avenir de notre nation avec raison, lucidité et responsabilité», écrit-il dans un long message signé par le premier secrétaire national, Youcef Aouchiche.
«Notre Indépendance nationale est un acquis irréversible, nul ne saurait le remettre en cause», soutient-il avant de revenir sur les dérives de ces dernières années.«Pourtant, les rêves et les espoirs qui ont porté notre glorieuse Révolution ont été mis à mal par les dérives successives de ceux qui ont dirigé le pays», a-t-il souligné. «60 années plus tard, nous arrivons avec plus de déceptions que de promesses réalisées. 60 années plus tard, nous sommes confrontés aux mêmes problèmes: instabilité politique, fragilité économique et précarité sociale», a-t-il poursuivi non sans rappeler le contexte international actuel.
«Une situation aggravée par un contexte international porteur de risques majeurs sur notre cohésion sociale comme sur notre souveraineté et notre unité nationales», est-il précisé. Pour le FFS, les échecs à répétition des options politiques, économiques et sociales désastreuses ont fait que les Algériennes et les Algériens ont fini par perdre confiance, avant de se révolter massivement le 22 février 2019.
«Le risque désormais est de les voir se désengager définitivement, si des révisions déchirantes ne sont pas opérées», est-il attesté, tout en indiquant qu'«il y a, toutefois, un temps pour toute chose en politique». «L'esprit patriotique exige de nous, aujourd'hui, de ne pas nous limiter à la seule dénonciation des dérives du pouvoir, mais de dresser de façon lucide, nos bilans», poursuit le FFS. « Nous ouvrirons ainsi les perspectives en mesure de rendre espoir et confiance. Chacune et chacun d'entre nous est appelé à mesurer les exigences du temps politique que seul un consensus national saurait relever, tant les chantiers sont nombreux et les obstacles immenses», a-t-il assuré. Pour le FFS, l'urgence est de faire preuve de lucidité et de maîtrise individuelle et collective. «Agir dans la liberté mais aussi dans la responsabilité. La célébration des soixante ans de notre indépendance nous interpelle tous sur l'impératif d'ouvrir un dialogue inclusif, responsable et transparent, afin d'amorcer un véritable processus politique et démocratique de changement», estime- t-il. Enfin, le plus vieux parti de l'opposition se montre très confiant quant à l'avenir du pays. «Face aux défis qui s'imposent à notre pays et à notre région la commémoration de ce 60e anniversaire nous ordonne de garder espoir et de ne jamais oublier que notre peuple a déjà su être un exemple de libération et d'indépendance», rappelle-t-il avant de rendre hommage aux «martyrs, vive l'Algérie libre, souveraine, démocratique et prospère».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.