Tebboune présente ses condoléances    Le patron du groupe Ennahar Anis Rahmani condamné à 10 ans de prison ferme    Déclaration de politique générale du Gouvernement: renforcer les capacités du système national de défense    Engagement à appliquer les directives du Président afin de mettre les collectivités locales au service du citoyen    Arkab participe à Vienne à la 66éme Conférence générale de l'AIEA    Sahara occidental : le Front Polisario salue la position "de principe et historique" du Mozambique    L'Algérie soutient la candidature de la Palestine pour devenir le 194ème Etat membre de l'ONU    Il y a 60 ans était proclamée la République algérienne    Real : Valverde a dit non au PSG    Pour Dani Alves, Ronaldo ne peut pas atteindre Messi    Lancement du 6e Recensement général de la population et de l'habitat    L'Algérie apporte son soutien    Lamamra s'entretient avec son homologue chinois    Pluies orageuses et chutes de grêle sur plusieurs wilayas à partir de ce dimanche    Rencontre gouvernement-walis: la mission des collectivités locales pour redynamiser l'investissement au centre des travaux du 2e atelier    Algérie-Mauritanie: Signature d'un protocole dans le domaine de la pêche et de l'économie maritime    Gouvernement-walis: Les nouvelles instructions de Tebboune    Equipe nationale: Des Verts à deux visages    Lettre dans un ballon !    Ligue 2 amateur: C'est reparti pour un long exercice    Un mois et demi après la visite de Macron: La Première ministre française attendue les 8 et 9 octobre à Alger    Les mirages du sucre et du lait    Affiner les indicateurs sociaux et économiques: Le recensement général débute aujourd'hui    Naufrage au large de la Syrie : le bilan grimpe à 90 morts    Contradictions ?    À l'épreuve du terrain    La tuile pour Maignan    Inculquer aux jeunes les valeurs de l'olympisme    Boudina termine 7e    Cuba élu à la présidence du Groupe des 77 et de la Chine en 2023    L'Algérie à pas sûrs...    Cette Dame force l'admiration    Ce que dira Benabderrahmane à l'APN    Quatre dealers arrêtés    21 cadres municipaux sous enquête    Le juteux marché des enseignants    219 Commissions rogatoires émises    La moudjahida Zineb El Mili n'est plus    Les massacres du 17 octobre 1961 en débat    Tentation et faux-semblant    Ain Defla: la pièce théâtrale "Hna ou Lhih" au festival de Mostaganem    CNAL: le projet de loi sur le statut de l'artiste "prêt en 2023"    Tizi-Ouzou/Elections communales: l'amélioration du cadre de vie, une priorité pour "Tasqamut N'Ussirem"    Saisie de quantités importantes de cigarettes dans les wilayas d'El Oued et d'Illizi    Corruption: 10 ans de prison requis contre l'ex-wali de Skikda Fouzi Belhacine    «Gros» mots : les contre-chocs    Kamel Aoun n'est plus    Gestion des collectivités locales : va-t-on vers de nouveaux réflexes ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le e-commerce florissant
2.876 milliards est le montant des échanges commerciaux sur le Net, en 6 mois
Publié dans L'Expression le 04 - 08 - 2022

Le commerce électronique connaît un début encourageant en Algérie. Les échanges et les transactions, dans le cadre du «commerce virtuel» ont enregistré un chiffre qui avoisine les 2 876 milliards, durant le 1er semestre de 2022.
Ce chiffre, qui apparaît comme moyen au vu du potentiel des transactions classiques, doit être renforcé et soutenu par d'autres mesures incitatives à même de booster le commerce électronique à tous les niveaux d'échanges commerciaux. Le ministère des Finances a relevé qu'il y a 231 commerçants qui ont intégré le Web, dans le cadre du commerce électronique. Ce nombre est en deçà des attentes et les estimations faites lors du lancement de l'opération du e-commerce, il y a de cela une dizaine d'années, sachant pertinemment que l'usage des technologies de l'information et de la communication (TIC) s'est élargi avec des propensions record. Mais cela n'a pas incité les commerçants et les responsables des activités commerciales d'envergure de pénétrer ce monde virtuel des échanges et des transactions commerciales.
Cela est-il dû au manque de sensibilisation des franges d'opérateurs concernées par l'opération ou cela relève-t-il d'une culture qui n'arrive pas à se libérer des anciennes, pratiques à cause du manque de «confiance» quant à cette nouvelle forme d'échanges et de transactions via le Net?
Les experts du commerce électronique ont un autre avis: le manque d'affluence en grand nombre des commerçants à la plate-forme électronique d'échanges et de transactions. À ce propos, les spécialistes de ce domaine soulignent que «certains commerçants et hommes d'affaires affirment que les échecs d'entreprises sur le marché virtuel sont souvent dus à l'adoption d'une stratégie de marketing inadaptée et que le succès du commerce électronique nécessite l'adoption de nouvelles stratégies marketing, en cohérence avec les exigences du nouvel environnement concurrentiel et les caractéristiques du marché virtuel», c'est-à-dire qu'il faut un écosystème adéquat et propice qui se proposera comme vecteur de la généralisation et de la prolifération de cette technique d'échanges et de transactions. Il faut savoir qu'il sera fait obligation aux commerçants de se doter d'un terminal de paiement électronique à partir de janvier 2023. Sa généralisation sera, de facto, opérationnelle, ce qui exige que les commerçants et les responsables d'activités commerciales et économiques doivent s'impliquer dans le e-commerce bon gré malgré. Cela est-il réalisable, au vu des lenteurs observées dans l'expérience de l'année 2022? Les réponses se trouvent dans les instruments mis sur le terrain pour enclencher la démarche et la généraliser sans que cela se traduise par des entraves techniques. Les experts en la matière plaident pour une nouvelle approche qui doit séparer les secteurs d'activités commerciales et économiques pour faciliter la tâche aux opérateurs concernés pour la gestion harmonieuse de leurs échanges et transactions commerciales.
L'enjeu du e-commerce est incontournable, ce qui renseigne sur la nécessité d'aller vers de nouvelles grilles de lecture juridiques en la matière pour encourager les opérateurs concernés à s'intégrer et à se connecter au monde virtuel des échanges et des transactions commerciales. Il faut exploiter la profusion exponentielle des échanges dans le monde de la Toile, afin de faire du commerce électronique un segment potentiel en termes d'usage et d'activité. Il y va de l'efficacité de ce mode opératoire et aussi en termes de temps à gagner, sachant très bien que le temps c'est de l'argent.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.