"Saint Augustin, un symbole de l'attachement à la patrie, à la paix et au dialogue"    Un mouvement de foule dans un stade en Indonésie provoque 174 morts    Man City : Guardiola évoque son avenir    CHAN Algérie-2022: le compte à rebours enclenché pour la 7e édition    Grazie Meloni !    Trabendisme mental !    Développement du tourisme: Les voyagistes pointent les insuffisances    Assainissement du foncier industriel: Des instructions pour récupérer les assiettes non exploitées depuis plus de 6 mois    Ligue 2- Centre-Ouest: Un quatuor aux commandes    Ligue 1: Suspense à Bechar, Oran et Sétif    Les syndicats évoquent une forte surcharge: Une rentrée scolaire «très difficile et complexe»    Djelfa, Touggourt et Hassi Messaoud: De l'huile, des cigarettes et des psychotropes saisis    Réparties sur six sites d'habitat précaire: Plus de 8.000 constructions illicites recensées à Es-Sénia    Algérie-Union européenne: Dialogue de haut niveau sur l'énergie le 10 octobre    Une sérieuse alerte    La contre-attaque par les chiffres    Tension sur le lait infantile    Une hausse prévisible    L'Etat à la rescousse des travailleurs    Der Zakarian s'explique pour Belaïli    Les Algériens fixés sur leurs adversaires    «La confiance du peuple a un coût»    Un expert américain porte l'estocade    Pays pauvre du Sahel en proie aux violences terroristes    Gazprom suspend ses livraisons à l'italien Eni    «Le consensus est une exigence historique»    De Ciné Gold à la résidence d'Yves Saint Laurent    «La vie d'après» décroche El Kholkhal d'or    Mouloudji prend part    Signature de deux accords entre les ministères de l'Enseignement supérieur et de l'Economie de la connaissance    La jeunesse algérienne consciente des questions décisives de l'heure    Situation au Burkina Faso: le Ministère des Affaires étrangères suit de près la situation des membres de la communauté algérienne dans ce pays    Tébessa : ouverture du premier forum des jeunes d'Algérie    Attaché à ses principes, le FFS place l'intérêt suprême du pays au-dessus de toute autre considération    La Guinée se voit retirer l'organisation de la CAN 2025    6e édition du REVADE: plus de 80 opérateurs attendus du 10 au 13 octobre    Près de 186.000 agriculteurs ont bénéficié de contrats de concession à l'échelle nationale    Le Président Tebboune préside dimanche une réunion du Conseil des ministres    Université: batterie de mesures pour améliorer l'enseignement et la recherche    Sommet arabe d'Alger: Le compte à rebours a commencé    Algérie-France: Consultations entre les deux pays    Mouvement dans le corps des Secrétaires généraux des wilayas    Le diagnostic doit être prématuré    Les chiffres de l'ANP    De la cocaïne à profusion    Mouloudji prend part à la conférence de l'UNESCO "MONDIACULT 2022"    Impératif soutien médiatique à la Palestine face à la propagande et à l'occupation sionistes    LA VIE... ET LE RESTE    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les essais techniques lancés fin août
Téléphérique d'Oran
Publié dans L'Expression le 15 - 08 - 2022

«Les essais techniques du téléphérique d'Oran seront lancés à la fin du mois en cours», a-t-on appris auprès de la direction des transports de la wilaya d'Oran. «L'expertise et le contrôle technique sont confiés à une entreprise nationale spécialisée», a-t-on ajouté, expliquant que «les premiers essais seront menés plusieurs fois en lançant, dans «le ciel», les télécabines ides, survolant le parcours liant le centre-ville, à partir de Derb via le quartier des Planteurs, jusqu'au point de chute final, le plateau de Abdelkader Moula, sur les hauteurs du Murdjadjo».
Ces essais seront essentiellement axés sur les mesures de sécurité. Ils seront sanctionnés par la remise d'un certificat de conformité permettant de passer à l'exploitation de ce moyen de transport par câble, le but étant le renforcement des moyens de transport, en plus de l'amélioration de l'image touristique de la ville d'Oran et la valorisation de plusieurs repères entourant le site desservi par le téléphérique. Il s'agit, essentiellement du vieux quartier historique de Haï Nasr (ex-Derb, le vieil Oran (Sidi El Houari), les Planteurs et surtout le somptueux site du mont de Murdjadjo, comprenant Santa Cruz (Sainte Croix), le fort du même site, le plateau Abdelkader Moula, ce dernier offrant une vue imprenable sur le massif forestier du mont Bel Horizon, Mers El Kebir, la baie d'Oran et la ville, de l'Est à l'Ouest, du Nord au Sud, ainsi que son somptueux chef-lieu.
En attendant, les travaux se poursuivent. «Ils portent sur la mise en place des installations liées au transport par câble, le téléphérique», a-t-on indiqué, soulignant que «le taux d'avancement a franchi le seuil des 80%». Ainsi, la défection dont a fait l'objet ce téléphérique est, dans sa globalité, prise en charge dans le cadre d'une opération visant la réhabilitation ce dispositif de transport. Outre les grands changements opérés, ledit projet porte sur le changement des anciennes installations en les remplaçant par de nouveaux équipements haut de gamme.
Après un arrêt qui a duré plusieurs années, le téléphérique d'Oran a été relancé en grande pompe au mois d'août 2007. Après quelques années d'exploitation, il est tombé de nouveau en panne. Du coup, il a été laissé à l'abandon pendant plusieurs années. Ses cabines furent clouées dans le terminal de Derb pendant que d'autres ont stationné au terminal du plateau de Murdjadjo dominant la ville d'Oran.
D'autres sont brutalement suspendues en l'air, tenant à des câbles et constitué, des années durant, un véritable danger, notamment pour les habitants des Planteurs. En fait, l'histoire du téléphérique d'Oran est intimement liée à celle de la ville des Deux Lions. Ce moyen de locomotion a vu le jour dans les années 1980, dans le sillage d'une politique d'alors, visant le développement touristique.
En 1992, il a fait l'objet d'un acte de sabotage terroriste. Ses câbles ont été dynamités en plein ciel, créant une frayeur sans précédent parmi les populations locales. Et, depuis, il est resté otage des politiques basées sur des projets sans lendemain, alors que ses cabines sont restées suspendues en l'air, avant que les travaux ne soient relancés au début de ce 3e millénaire.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.