L'eau et l'exigence de prosternation    Appartenant à des hommes d'affaires condamnés pour corruption: Six sociétés nationalisées par l'Etat    L'été des émigrés    Hiroshima et Nagasaki : 06 et 09 août 1945 : Géopolitique de la terreur nucléaire (2/2)    Origine à déterminer    Impropres à la consommation: Plus de 120 kg de viande et produits alimentaires saisis    Oued Tlélat, Gdyel et Bir El Djir: 45 personnes interpellées par la police    Chute mortelle du 7ème étage d'un immeuble    L'écrivain Dib, la BNF et la terre algérienne    Quand la maintenance va, tout va durablement    GUERRE(S)...ET AMOUR    Man City : Mahrez pourrait être auditionné dans le procès de Benjamin Mendy    La négociation privilégiée par les deux pays    Ghali appelle à mettre un terme à l'obstination marocaine    Djamel Ould Abbes condamné à 3 ans de prison ferme    Le champion d'Afrique est algérien    Une sérénité nommée Madoui    Le PSV élimine Monaco    Les chantiers de la rentrée    Les nouveaux sillons    Quel impact sur la recomposition géostratégique mondiale?    Vacances à la belle étoile    2 quintaux de kif saisis par l'ANP    Le poteau de l'éternel problème    L'heure de la convergence patriotique    Loin d'être un discours de consommation    «Seul le droit international doit primer»    Un roman sur l'Algérie de 1920 à 1992    La «fleur du théâtre algérien»    L'occupant marocain encercle la maison de la militante sahraouie Meriem Bouhela    Le défilé militaire impressionnant du 5 juillet est "un message de fidélité" envers les Chouhada    Jeux de la Solidarité Islamique 2022 : Amine Bouanani (110m haies) décroche la première médaille d'or algérienne    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès de la Côte d'Ivoire    Tennis-Coupe Davis (Groupe 3 / Zone Afrique): l'Algérie menée au score (2-0)    Benabderrahmane s'entretient en Turquie avec le Premier ministre palestinien    Les relations algéro-turques évoluent conformément aux orientations des Présidents des deux pays    Djamel Ould Abbes condamné à 3 ans de prison ferme    Accidents de la circulation : 61 décès et 1.831 blessés en une semaine    ANP: 5 éléments de soutien aux groupes terroristes arrêtés en une semaine    Partenariat AT-Kaspersky: une large gamme de produits pour garantir la sécurité des clients    Equipe Nationale: Yacine Adli a choisi l'Algérie    USM Bel-Abbès: En voie de disparition !    Mali: 17 soldats et 4 civils tués, 9 militaires portés disparus    Les détails de l'opération UGTA    Il y a deux ans, disparaissait Nouria, la "fleur du théâtre algérien"    Musée d'Oran: une exposition d'arts plastiques à la salle des Beaux arts    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Kyoto, Pékin et les Jeux olympiques
SOMMET DU G8
Publié dans L'Expression le 07 - 06 - 2007

En matière de changement climatique, le Rubicon a été franchi depuis longtemps.
Le réchauffement climatique. Le gros sujet du G8. La priorité d'Angela Merkel. Le sommet du G8 s'est ouvert hier sur fond de divergences. L'Allemagne n'est pas arrivée à fixer des objectifs contraignants de réduction des émissions de gaz à effet de serre à Heiligendamm. L'ouverture du sommet du G8 a été tumultueuse tant sur le climat que sur le débat de fond. La chancelière allemande qui a encore exhorté hier les pays les plus industrialisés à agir de façon déterminée, a essuyé une sérieuse déconvenue. Les Etats-Unis refusent. Les Etats-Unis ont fait savoir que le sommet n'énoncerait pas d'objectif global à long terme de réduction des gaz à effet de serre. Normal. Le pays de l'oncle Sam est l'un des rares à ne pas ratifier le protocole de Kyoto. Les Américains s'accordent un délai de 18 mois, soit après les Jeux olympiques de Pékin, prévus du 8 au 24 août 2008, où le taux de pollution dépasse par moments de 2 à 3 les normes de l'OMS. D'ailleurs, les Etats-Unis sont contre l'idée d'un boycott des J.O de Pékin pour inciter la Chine à faire pression sur le gouvernement soudanais et obtenir la fin des exactions au Darfour. Certes, dans l'histoire des Jeux, les boycotts n'ont jamais résolu les problèmes politiques. La Chine, soutenue indirectement par les USA, en tant que pays émergent, n'est pas contrainte à respecter le protocole de Kyoto. Pourtant, le pays est affecté par le réchauffement global de la Terre: notamment les glaciers de l'Himalaya ce qui a des conséquences sur les cours d'eau qui naissent dans ces montagnes et coulent en Chine. Le développement industriel rapide de la Chine provoque une augmentation de la pollution atmosphérique, en particulier dans les grandes agglomération du pays.
D'ailleurs, les observateurs estiment que la Chine devrait dépasser les Etats-Unis en termes de rejet de Co2 et devenir le premier pays pollueur du monde.
Les conséquences de la pollution atmosphérique sur la santé des Chinois sont dramatiques. On estime qu'elle est responsable de 358.000 décès et 640.000 hospitalisations en 2004.
En février dernier, lors du marathon de Pékin, 22 athlètes ont eu des complications respiratoires en raison d'un taux de pollution élevé, quelques athlètes sont même morts. En Australie, le lac où ont eu lieu les Jeux olympiques de Melbourne de 1956 est asséché. Les «avironistes» sont aujourd'hui contraints de s'entraîner dans des salles. L'Australie, au même titre que les Etats-Unis, continue de refuser de signer les accords de Kyoto. «Nous pouvons dire qu'en matière de changement climatique, nous avons franchi le Rubicon. La question n'est plus de savoir si le monde doit agir, mais comment et quand» s'est interrogé José Manuel Barroso, président de la Commission européenne. C'est la question à laquelle devra le sommet du G8 trouver réponse. Il y va de la survie de l'humanité.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.