PRISON D'EL-HARRACH : Amar Ghoul rejoint ses partenaires politiques    La tombe de Kamel-Eddine Fekhar profané    Le Harak ne sera jugé que sur les terrains où s'exerce son libre arbitre    STATION REGIONALE DE PROTECTION DES VEGETAUX A MOSTAGANEM : Alerte à la mineuse de la tomate de saison    AFFAIRES SONATRACH ET KHALIFA : Chakib Khelil et Rafik Khalifa seront rejugés    VIGNETTES AUTOMOBILES : La période d'acquittement prendra fin le 31 juillet    ŒUVRES UNIVERSITAIRES DE BECHAR : 31 individus placés sous contrôle judiciaire    GHRISS (MASCARA) : Un accident fait un mort et 2 blessés graves    NAAMA : Des protestataires bloquent l'entrée du FNPOS    (En cours) Algérie 0 - Sénégal 0    22e vendredi : Mobilisation et détermination à Tizi Ouzou    Tipasa : Le peuple de Hadjout marche toujours    Alger, 22e vendredi : La révolution pacifique supplante tout    Jijel. Loin d'Alger aussi, le rêve d'un changement pacifique    LA DIGNITE ET LA FIERTE D'UN PEUPLE    Bac 2019 à Sétif : Plus de 10.000 candidats admis    En Algérie, la Coupe des passions    Liverpool : Cette question que Jurgen Klopp trouve bizarre    Algérie-Sénégal : Historiquement, c'est les Verts qui ont l'avantage    Les Verts se remettent au travail    Des tablettes remises aux quarts-de-finaliste    La Revue nationale volontaire sur la mise en œuvre des ODD présentée par l'Algérie à New York    Mesures légales pour relancer la production    Trump accusé de racisme par le Congrès    Printemps arabe et trêve estivale    A la conquête de la seconde étoile !    Vendredi particulier en Algérie et au Caire    Baccalauréat 2019 : Les résultats connus aujourd'hui    Relogement de 71 familles    Révolution populaire : mémoire, identité et avatars constitutionnels    ACTUCULT    La sonelgaz dévoile un nouveau modèle de consommation    Brèves de Boumerdès    Oran : Un vaste réseau de trafiquants de véhicules démantelé    La mise en œuvre de l'Accord d'Alger sur le Mali toujours «en cours»    Pour une nouvelle gouvernance locale autour de pôles régionaux    Concours Cheikh Abdelhamid Benbadis    Bouira retrouve son ambiance nocturne    Village Sahel (Bouzeguène) : Ouverture, demain, du Festival Raconte-arts    La footballisation des esprits ou la défaite de la pensée    Algérie : «Pour enchaîner les peuples, on commence par les endormir»*    L'épuration ou le crime d'« indignité nationale »    Banques : Wells Fargo accroît son bénéfice, la marge d'intérêts sous pression    Niqab en Tunisie: "Montrez-moi patte blanche ou je n'ouvrirai point"    Saisie en 2012 : L'OMC donne raison à la Chine contre les USA    Syrie : Les combats s'intensifient à Idleb aggravant la situation humanitaire    Le calvaire des usagers    Les élues démocrates répondent à Trump    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Rachid Khali et Chaou enflamment la salle
SOIREE CHAÂBIE AU THEÂTRE NATIONAL ALGERIEN
Publié dans L'Expression le 18 - 09 - 2008

Un concert mémorable au cours duquel ils ont interprété avec maîtrise tout un répertoire finement équilibré, un régal de chants populaires.
Les trépidations de la vie nocturne se font à nouveau sentir, de manière progressive, sur l'esplanade du Théâtre national algérien qui redouble d'animation au fur et à mesure que le mois de Ramadhan avance. Les citoyens qui, au début du mois de jeûne, envahissaient les salons de glace et les boutiques pour faire du shopping qui coïncide avec la rentrée scolaire, transgressant les animations qui leur étaient proposées par les structures culturelles, affluent ces jours-ci en grand nombre vers ces dernières.
L'une d'elles est le Théâtre national algérien où se tient la manifestation musicale qui accueille à l'affiche, deux stars de la chanson chaâbie en l'occurrence Chaou Abdelkader et Rachid Khali.
Il a suffi d'un concert de qualité et dont le succès a fait le tour de la ville pour que les spectacles de la manifestation qui se déroulaient, au début devant une salle vide, retrouvent un public aussi nombreux qu'enthousiaste.
Pour la première partie du spectacle, le public a surtout été séduit par la prestation de Rachid Khali qui a gratifié le public d'un concert mémorable, au cours duquel il a interprété avec maîtrise tout un répertoire finement équilibré, un régal de chants populaires, tels que Yamina, Djaya Tetzaabel, Echebka, Ana Mali Fiach, Mahla Had essahra et El Bahdja.
Un très beau récital en perspective et une occasion, encore une fois, de renouer avec un patrimoine musical à la richesse et à la saveur irrésistibles.
Pour ficeler son répertoire, Rachid Khali enflamme la salle avec Chabka, une chanson en hommage à son idole Hadj El Hachemi Guerrouabi, avec un art admirable, la virtuosité des musiciens et la beauté du texte, transportant du coup le public dans cette ambiance mystique, si spécifique avec un mode musical lié à une sorte de nostalgie et de tristesse, mais associé à un ensemble d'expressions plus complexes qui varient considérablement selon la couleur, l'ambiance ou l'état d'esprit.
La manifestation a également permis à l'autre tête d'affiche, le chanteur de chaâbi, Chaou Abdelkader, de se produire sur la scène du théâtre Mahiedine-Bachtarzi.
En interprétant un répertoire aux rythmes traditionnels variés tels que: Ana fi H'mek (je suis ton protégé), Ya Khalek Lachia (oh créateur...), Bent El Aam (cousine), El Aouani, El Aadra, Chahlat Layali...que les spectateurs y trouvent intérêt et plaisir en valorisant et accompagnant le chanteur dans ses airs musicaux.
Chaou a pu les faire voyager avec l'idée de réincarnation et de renaissance, dans les soirées, comme il a l'habitude de le faire. Il n'en demeure pas moins que la soirée est de qualité.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.