L'autoritarisme inquiétant de Gaïd Salah    Avocats et étudiants ont battu le pavé    Cabale contre Issad Rebrab    L'indépendance de la justice en question    "Libérez immédiatement M. Rebrab !"    Qui veut enflammer la Kabylie ?    L'UA accorde un sursis de 3 mois à l'armée    Au moins 264 tués dans les combats depuis le 4 avril    Washington menace ses alliés    Mellal, en "président" populaire du MCO    Belfodil dans l'équipe-type de la 30e journée    Mahrez veut partir,Guardiola dit non !    Des habitants de la Casbah protestent devant la wilaya    Ighil El Mal (Ath Zmenzer) : Caravane sanitaire    Café littéraire de Bouzeguène : Blocage de la subvention par la wilaya    Pour un idéal républicain    Importation: Une centaine de produits exclus du DAPS    Skikda: Tentative de meurtre, quatre arrestations    Préparatifs des JM 2021 à Aïn El Turk: Une campagne de sensibilisation pour un séjour agréable aux hôtes de l'Algérie    Les marchés couverts non exploités gérés par l'entreprise du marché de gros: La priorité aux jeunes activant dans l'informel    CR Témouchent: Une accession méritée en division amateur    Les étudiants toujours mobilisés    Ettrefehnâ !    Constantine - Un riche programme culturel pour le ramadhan    L'Algérie va connaître ses ambassadeurs au VivaTechnology    La solidarité en perspective du Ramadhan    Avec Eataly : Les Galeries Lafayette visent une nouvelle attractivité    Fédération algérienne de tir sportif : Abdrezzak Lazreg élu nouveau président    Indécis et décisif    L'Algérie, cinquième plus chère sélection    41 athlètes algériens en stage    Ould Abbès et Barkat dans le collimateur de la justice    Etudiants et enseignants au rendez-vous    Tabbou fidèle à ses positions    Les armées des pays du lac Tchad intensifient leurs actions    Les rebelles disent frapper des cibles "stratégiques" en Arabie    Toujours déterminés    Une policière tuée dans son domicile    Ramadhan: Programme de sensibilisation pour la prévention des complications des maladies chroniques    Un humoriste comédien à la tête de l'Ukraine    Palestine: Soutien financier de la Ligue arabe face aux mesures de rétorsion d'Israël    Utiliser "le leadership de la Russie" à l'Onu pour aider l'Afrique à se développer?    Huawei lance le 2ème smartphone assemblé en Algérie    "Seul l'avenir de l'Algérie nous importe"    Programme enfant    Hirak du 22 février: l'appel aux sociologues lancé    Pagaille au FLN    L'onda avoue son impuissance    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«L'artiste est toujours mécontent...»
SOIREE MUSICALE AU TNA
Publié dans L'Expression le 06 - 09 - 2009

Un très beau récital en perspective et une nouvelle occasion de renouer avec un patrimoine musical à la richesse et à la saveur irrésistibles.
Les trépidations de la vie nocturne se font de nouveau sentir, de manière progressive, sur l'esplanade du Square Port-Saïd qui redouble d'animation au fur et à mesure que le mois de Ramadhan avance.
Les citoyens qui, au début du mois de jeûne, envahissaient les salons de glace et les boutiques, transgressant les animations qui leur étaient proposées par les structures culturelles, affluent ces jours-ci en grand nombre vers ces dernières.
L'une d'elles est le Théâtre national algérien où s'est tenue une soirée musicale chaâbie qui a accueilli à l'affiche, des stars de la chanson chaâbie en l'occurrence Mohamed Sargoua, Moussadek Bouchachi, Radia Manal et Rachid Khali. Il a suffi d'un concert de qualité et dont le succès a fait le tour de la ville pour que les spectacles de la manifestation qui se déroulaient, au début devant une salle vide, retrouvent un public aussi nombreux qu'enthousiaste. Pour la première partie du spectacle, au milieu d'une salle archicomble, l'assistance applaudissait au rythme d'El Guendouza et autres chansons puisées du répertoire culturel interprété par Moussadek Bouchachi.
L'infatigable Mohamed Sargoua, modeste et toujours égal à lui-même a «enflammé» la salle en interprétant son répertoire à l'instar d'El Haraz; Yarguia El Hadjeb. Quant à la deuxième partie du spectacle, le public a surtout été séduit par la prestation de Rachid Khali qui a gratifié le public d'un concert mémorable, au cours duquel il a interprété avec maîtrise tout un répertoire finement équilibré, un régal de chants populaires, tels que Ya Rab El Ibad, Narak Fel Qalb, Nassabalak Ya Omri... Un très beau récital en perspective et une occasion, encore une fois, de renouer avec un patrimoine musical à la richesse et à la saveur irrésistibles.
Des youyous fusaient des quatre coins de la salle. Tout le temps qu'aura duré ce «spectacle», le public n'a cessé d'ovationner et d'applaudir chaleureusement leur chanteur préféré, connu pour sa culture musicale, chantant toujours avec la même conviction pour la mère patrie, laissant les fans bercés par les inflexions.
Rachid nous promet incessamment un nouveau-né intitulé D'zaïr. Un bouquet de dix titres, de beaux textes de notre intarissable patrimoine culturel. «Sa réflexion, principalement centrée sur une Algérie en tant que patrie, s'est progressivement étendue, par une capillarité des comparaisons à d'autres périodes, en d'autres lieux, jusqu'à la guerre de Libération et la tragédie nationale», a-t-il dit. D'ailleurs, «un bon nombre de musiciens a été sollicité pour mettre sur pied ce nouvel album, ce qui prouve que ni les efforts ni les moyens financiers n'ont été épargnés pour relever ce défi», a-t-il ajouté. Comme souvent, l'artiste réserve des surprises à ses fans.
Cette tournée qu'il a déjà entamée la semaine passée à Souk Ahras, sera une occasion aux Bônois, lundi prochain, mardi aux Constantinois et mercredi aux Batnéens, de renouer avec un patrimoine musical à la richesse et à la saveur irrésistibles.
La manifestation a également permis à l'autre tête d'affiche, le chanteuse Radia Manal, de se produire sur la scène du Théâtre Mahieddine-Bachtarzi.
En interprétant un répertoire aux rythmes traditionnels variés tels que Ouahrane El Bahia et tant d'autres chansons, que les spectateurs trouvent intérêt et plaisir en valorisant et accompagnant la chanteuse dans ses airs musicaux.
Radia Manal a pu les faire voyager avec l'idée de réincarnation et de renaissance, dans les soirées, comme elle a l'habitude de le faire. En somme, une soirée de toute beauté.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.