Covid-19: le bilan dépasse un million de morts dans le monde    Lutte contre la rage: atteindre l'objectif de "zéro cas" en Algérie    Real : Absence courte durée pour Toni Kroos    Naples : Revirement de situation pour Koulibaly ?    Arrestation d'un usurpateur de fonction de cadre auprès de la présidence de la République    Campagne de sensibilisation pour l'utilisation des TPE    La flamme de l'espoir    48 directeurs d'annexes Ansej limogés    Adel Kansous, nouveau P-dg de l'Anep    L'Azerbaïdjan et l'Arménie au bord de la guerre    Investiture controversée de Loukachenko au Bélarus : L'opposition redescend dans la rue    Le ministère de la Défense dénonce une atteinte à la sécurité    Le SG de l'ONU en appelle à la responsabilité des états    Téhéran dévoile un nouveau missile sur fond de tensions avec les états-Unis    Le ministre des Affaires étrangères à Tunis pour une visite de travail    Visite du président du gouvernement espagnol    Trump exige un contrôle antidopage de Biden en vue de leur débat    Mohamed Sbahi dément sa convocation par la justice    Nabila Smaïl démissionne de l'APW de Tizi Ouzou    La fille des Aurès    Belhoucini à Umm Salal, c'est fait !    18 mois de prison pour Brahim Laâlami et un an pour les autres prévenus    Le soutien sans réserve du FLN    Les avocats maintiennent la pression    Hamidou appelle à la promotion d'un tourisme responsable et durable    Prise en charge psychiatrique d'adolescents : Plaidoyer pour l'aménagement de structures d'hospitalisation    Les partenaires sociaux pas très convaincus    ...sortir ...sortir ...sortir ...    Un tribunal de la "raison" et de la "saison"    "Le prix Yamina-Mechakra toujours dans l'attente d'un agrément"    Actucult    Beni Amrane : Le déplacement de la stèle des martyrs contesté    Adrar: Des promesses pour le secteur de la jeunesse et des sports    CA Bordj Bou-Arréridj: Vers une autre saison ratée    Protection des consommateurs: «Les Associations sont empêchées d'accomplir leur mission»    Pluies orageuses sur le Centre et l'Est    USM Bel-Abbès: Chérif El-Ouazani ne fait pas l'unanimité    Mutisme !    Une délégation en visite à la Zone industrielle d'Es-Senia: La Chambre du Commerce apporte son soutien aux opérateurs économiques    Sites expropriés pour l'implantation des logements AADL à Es-Sénia: Des exploitants agricoles non indemnisés en appellent au ministre    Mascara: Le foncier industriel inexploité sera récupéré    LE BIENFAIT D'UN VIRUS    De pays de demain et de l'Algérie post-novembriste    «Le vent du sud ou ouargla la sultane des oasis»    Sit-in des avocats à Alger    Report du procès en appel    L'Algérie a besoin d'un baril à 157 dollars    Guardiola encense de nouveau Mahrez    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«L'artiste est toujours mécontent...»
SOIREE MUSICALE AU TNA
Publié dans L'Expression le 06 - 09 - 2009

Un très beau récital en perspective et une nouvelle occasion de renouer avec un patrimoine musical à la richesse et à la saveur irrésistibles.
Les trépidations de la vie nocturne se font de nouveau sentir, de manière progressive, sur l'esplanade du Square Port-Saïd qui redouble d'animation au fur et à mesure que le mois de Ramadhan avance.
Les citoyens qui, au début du mois de jeûne, envahissaient les salons de glace et les boutiques, transgressant les animations qui leur étaient proposées par les structures culturelles, affluent ces jours-ci en grand nombre vers ces dernières.
L'une d'elles est le Théâtre national algérien où s'est tenue une soirée musicale chaâbie qui a accueilli à l'affiche, des stars de la chanson chaâbie en l'occurrence Mohamed Sargoua, Moussadek Bouchachi, Radia Manal et Rachid Khali. Il a suffi d'un concert de qualité et dont le succès a fait le tour de la ville pour que les spectacles de la manifestation qui se déroulaient, au début devant une salle vide, retrouvent un public aussi nombreux qu'enthousiaste. Pour la première partie du spectacle, au milieu d'une salle archicomble, l'assistance applaudissait au rythme d'El Guendouza et autres chansons puisées du répertoire culturel interprété par Moussadek Bouchachi.
L'infatigable Mohamed Sargoua, modeste et toujours égal à lui-même a «enflammé» la salle en interprétant son répertoire à l'instar d'El Haraz; Yarguia El Hadjeb. Quant à la deuxième partie du spectacle, le public a surtout été séduit par la prestation de Rachid Khali qui a gratifié le public d'un concert mémorable, au cours duquel il a interprété avec maîtrise tout un répertoire finement équilibré, un régal de chants populaires, tels que Ya Rab El Ibad, Narak Fel Qalb, Nassabalak Ya Omri... Un très beau récital en perspective et une occasion, encore une fois, de renouer avec un patrimoine musical à la richesse et à la saveur irrésistibles.
Des youyous fusaient des quatre coins de la salle. Tout le temps qu'aura duré ce «spectacle», le public n'a cessé d'ovationner et d'applaudir chaleureusement leur chanteur préféré, connu pour sa culture musicale, chantant toujours avec la même conviction pour la mère patrie, laissant les fans bercés par les inflexions.
Rachid nous promet incessamment un nouveau-né intitulé D'zaïr. Un bouquet de dix titres, de beaux textes de notre intarissable patrimoine culturel. «Sa réflexion, principalement centrée sur une Algérie en tant que patrie, s'est progressivement étendue, par une capillarité des comparaisons à d'autres périodes, en d'autres lieux, jusqu'à la guerre de Libération et la tragédie nationale», a-t-il dit. D'ailleurs, «un bon nombre de musiciens a été sollicité pour mettre sur pied ce nouvel album, ce qui prouve que ni les efforts ni les moyens financiers n'ont été épargnés pour relever ce défi», a-t-il ajouté. Comme souvent, l'artiste réserve des surprises à ses fans.
Cette tournée qu'il a déjà entamée la semaine passée à Souk Ahras, sera une occasion aux Bônois, lundi prochain, mardi aux Constantinois et mercredi aux Batnéens, de renouer avec un patrimoine musical à la richesse et à la saveur irrésistibles.
La manifestation a également permis à l'autre tête d'affiche, le chanteuse Radia Manal, de se produire sur la scène du Théâtre Mahieddine-Bachtarzi.
En interprétant un répertoire aux rythmes traditionnels variés tels que Ouahrane El Bahia et tant d'autres chansons, que les spectateurs trouvent intérêt et plaisir en valorisant et accompagnant la chanteuse dans ses airs musicaux.
Radia Manal a pu les faire voyager avec l'idée de réincarnation et de renaissance, dans les soirées, comme elle a l'habitude de le faire. En somme, une soirée de toute beauté.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.