"L'Algérie triomphera grâce à la "forte cohésion" entre son peuple et son armée"    Presse régionale: Le débat télévisé des candidats à la présidentielle, ''un échange inédit''    Présidentielle: Les efforts des candidats soulignés par la presse oranaise    Mila: Marche pacifique de soutien aux élections et à l'ANP    Mise en garde contre la fraude    La Présidentielle, un scrutin "décisif"    Agonie des bourses mondiales : De plus en plus d'inquiétudes    Céréales La production mondiale atteindra 2,7 milliards de tonnes en 2019, un record (FAO)    Pétrole : Le prix monte après les annonces de l'Opep    La Sonatrach se met au défi du développement énergétique    Loukal : «Le Gouvernement déterminé à moderniser l'administration fiscale»    Recul de 6,3% de la facture d' importation    Des organisations internationales appellent le Maroc à la libération immédiate et inconditionnelle des prisonniers sahraouis    Russie : Vladimir Poutine dresse le bilan de l'économie russe en 2019    Chine : Un "super-porc" pour sauver l'économie du pays    Ligue des champions (Gr. C - 2eJ) : Le Petro Atletico et l'USM Alger se neutralisent (1-1) à Luanda    Ligue 1 (3e J.) : Le CR Belouizdad creuse l'écart    Crise de gestion des clubs : Les premières propositions de solutions "dans un mois"    Médea : Opération "Un arbre pour chaque citoyen"    Le ministère de la Justice dément    Partiellement suivie    20 ans de prison requises contre Sellal et Ouyahia    Littérature : Le Prix Assia-Djebar 2019 attribué jeudi à Alger à trois lauréats    Dramaturgie en tamazight : Lancement samedi du Prix national "Mohia d'Or" à Tizi-Ouzou    Décès du chanteur kabyle Mesbah Mohand-Ameziane    Le Petro Atletico et l'USMA se neutralisent    Le CRB creuse l'écart, l'ESS respire    Une réunion interministérielle pour l'évaluation de la saison du Hadj 2019    Saisie de tous les biens et fonds illégaux des accusés    Bensebaini avait «oublié» que c'était à lui de tirer le pénalty    La parole aux avocats    Début lundi du scrutin dans les bureaux itinérants    «L'Algérie contemporaine, cultures et identités», d'Ahmed Cheniki    La pièce de théâtre «Ez'Zaouèche» présentée    APN: examen des amendements proposés au projet de loi relatif au Conseil national de la Recherche scientifique    3EME CONFERENCE INTERNATIONALE DE BIOSCIENCES : Les raisons du cancer en débat à Oran    Le Polisario proteste contre "France2" pour un "documentaire de propagande" sur l'occupation du Sahara occidental    Human Rights Watch dénonce    Le Congrès américain désavoue Trump    Gâteau au yaourt, sirop au citron    30 000 enfants migrants disparus en Europe    Le prix Mohia d'Or lancé à Tizi Ouzou    ...sortir ...sortir ...sortir ...    Le Grand Prix Assia-Djebar, une opportunité de promouvoir le roman algérien à l'international    Zerouati : "l'Algérie déterminée à adopter un modèle économique durable"    Groupe C. Pétro Atlético 1- USM Alger 1 : Les Algérois n'arrivent pas à gagner    Serie A : La Juventus perd des points face à la Lazio    Chine : l'achat d'un téléphone conditionné au scan du visage    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La musique: un langage universel
LE MAESTRO EGYPTIEN NAYER NAGUI AU TNA ET À MOSTAGANEM
Publié dans L'Expression le 05 - 05 - 2009

«Notre mission, qui se veut une «culture de proximité», tente d'élargir son champ d'animation artistique».
L'Orchestre symphonique national donnera mercredi prochain au Théâtre national algérien (TNA) et le lendemain jeudi à Mostaganem, deux concerts sous la baguette du maestro égyptien Nayer Nagui, a-t-on appris auprès du directeur de l'Orchestre symphonique algérien, M. Bouazzara, durant la conférence de presse organisée au niveau de ladite institution. Convaincu que le pouvoir de la musique classique réside essentiellement dans sa capacité à unir les traditions du passé et les rêves du futur, tout en enchantant le public grâce à des moments forts en émotion, l'Orchestre symphonique national ne ménage aucun effort pour continuer son petit bonhomme de chemin, et ce pour atteindre son public, améliorer ses performances et prouver, une fois encore, que la musique est un langage universel qui traverse toutes les barrières, aussi bien de l'espace que du temps. Le concert, dont le programme comprend des oeuvres universelles variées, verra la participation de la mezzo-soprano Imane Mostafa Marie. Le maestro Nayer Nagui, n'est pas à sa première expérience en Algérie où il a déjà dirigé à l'occasion de la 19e session du Congrès international de musique arabe, deux concerts de musique classique.
En outre, il a dirigé l'Orchestre symphonique du Caire, à l'auditorium de la Radio nationale. En marge de cet événement, une résidence de création algéro-égyptienne fut organisée entre les deux orchestres (égyptien et algérien) au siège de l'Institut national supérieur de musique. Pour cette fois, un programme un peu plus romantique est proposé afin d'offrir une nouvelle expérience à l'orchestre, a-t-il indiqué. Il a toutefois reconnu, que jouer des oeuvres musicales du terroir par un orchestre symphonique «pourrait» contribuer à rendre universelles les musiques traditionnelles et les faire connaître à travers les continents. Jouer, écouter ou apprécier une musique, ne nécessite pas de comprendre la langue du pays d'origine de cette musique, car elle véhicule un langage universel, a-t-il estimé. Constitué d'une soixantaine de musiciens professionnels diplômés des grandes écoles et conservatoires algériens et étrangers, l'Orchestre symphonique national est une institution créée en 1992 par le ministère de la Culture, mais son activité artistique et musicale a été lancée en 1997 sous la baguette du regretté Abdelwahab Salim.
La direction actuelle de l'orchestre est assurée par le musicien Abdelkader Bouazzara. «La revalorisation du patrimoine musical national sous sa forme symphonique et la diffusion de la musique universelle à travers tout le territoire national, représente la mission principale de l'orchestre», a souligné le directeur de l'orchestre algérien. «Notre mission qui se veut une "culture de proximité", tente de plus en plus d'élargir son champ d'animation artistique en étant souvent présent dans diverses manifestations culturelles à travers tout le territoire national. Dans un souci de décentralisation quelque part et par là, toucher un plus grand public et gagner de nouveaux adeptes et fans éparpillés dans nos multiples wilayas», a-t-il ajouté.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.