Grand engouement à Ath Mahmoud et à Ath Boumahdi    Contours du nouveau socle de la société civile    La BEA en mode «accélération»    Un gisement de richesses négligé    La carte gagnante    La FIFA rétablit une vérité historique    Des documents top secret saisis    Reprise, demain, des rotations de la Minusma    Avec Mahrez sans Messi    Guerre à la parisienne!    Boulahbib de retour aux affaires    Etat d'alerte maximale    L'école privée cherche sa voie    40 départs de feu en trois jours    Une question toujours d'actualité    Société civile: conférence d'Alger en prévision des assises nationales d'octobre    Coupe Davis (Match de maintien): victoire de l'Algérie devant le Mozambique (2-0)    Jeux de la Solidarité Islamique: Reguigui remporte la médaille d'argent    Décès du journaliste italien Piero Angela, ami de la Révolution algérienne    Agressions contre Ghaza: 12 violations contre les journalistes palestiniens    La canicule continuera d'affecter l'Ouest et le Centre du pays    La PC prodigue des conseils préventifs sur les risques liés à la canicule    Mahboub Bati, l'artisan du succès de nombreuses stars de la chanson chaâbi    Festival de chanson chaâbi: une soirée célébrant l'œuvre des grands maîtres    Ancelotti dira stop après le Real Madrid    Sonatrach: 11 milliards de $ affectés aux Industries pétrochimiques    Tiaret: Cinq morts dans une collision    Bouira: 14 blessés dans un carambolage    Parkinson: Le cri de détresse d'une Association de malades    FAF-LFP-CNRL: Clubs endettés, décision le 16 août    Le football oranais en deuil: Khedim «Abrouk» n'est plus    Au 1er trimestre 2022: Près de 48 millions d'abonnés à la téléphonie mobile    Ghannouchi sur le départ ?    Couverture de 80% des besoins agricoles en 2023: L'Algérie se dote d'une banque des semences    New York : Salman Rushdie «poignardé au cou»    Réalisations structurantes ?    Un policier assassiné    Saïd Chanegriha supervise les derniers préparatifs    Fondateur du roman algérien moderne    Téléphonie mobile: 47,67 millions d'abonnés au 1er trimestre 2022 en Algérie    Sonatrach: 11 milliards Usd affectés au développement des industries pétrochimiques pour 2022-2026    Sahara occidental : la résolution du conflit tributaire de l'application du plan de règlement Onu-africain    L'Algérie condamne "énergiquement" les attaques terroristes au Mali (MAE)    Autorité de protection des données à caractère personnel: "parachever la construction institutionnelle"    Chanegriha examine les derniers préparatifs du concours militaire international "Section aéroportée 2022"    Hiroshima et Nagasaki : 06 et 09 août 1945 : Géopolitique de la terreur nucléaire (2/2)    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



6800 hectares ravagés par les flammes
323 FOYERS ENREGISTRES EN UNE SEMAINE
Publié dans L'Expression le 04 - 08 - 2009

Les incendies font toujours rage. Une moyenne de 46 foyers est enregistrée quotidiennement.
Pas moins de 323 foyers d'incendie ont été enregistrés durant la semaine allant du 25 au 31 juillet, indique un nouveau bilan de la direction générale des forêts (DGF).
Cette dernière a ainsi enregistré une moyenne de 46 foyers par jour, ayant parcouru une superficie de 6800 ha, dont 3750 ha en forêts et qui viennent s'ajouter au bilan déjà très lourd des incendies enregistrés depuis le début de la saison estivale. Ce dernier bilan faisait alors état de pas moins de 1477 foyers d'incendie ayant parcouru une superficie totale de 17.100 ha, dont 8160 ha rien qu'en forêts durant la période allant du 1er juin au 31 juillet dernier avec une moyenne de 24 foyers par jour, souligne par ailleurs la DGF. Les wilayas de l'Est et de l'Ouest ont été les plus touchées par les feux.
A l'est du pays, des feux ont été enregistrés notamment dans les wilayas de Tizi Ouzou, Jijel, Batna, Bouira ou encore, plus au centre, Béjaïa.
Cette région a été l'une des plus affectées par les départs de feux depuis le début de la vague de chaleur.
En effet, les incendies de forêt déclarés depuis plus d'une semaine dans cette wilaya ont dévasté plus 1000 hectares de végétation et plus de 1700 arbres fruitiers, selon un bilan de la Protection civile.
Quatorze communes sur les 52 que compte la wilaya ont été la proie des flammes aggravées essentiellement par les conditions climatiques, marquées par la forte canicule et «exacerbées» par le vent. «Leur conjonction a favorisé la propagation des flammes et les éléments incandescents», a-t-on expliqué, précisant que la végétation ravagée était composée de broussaille, chêne vert, chêne-liège, pins d'Alep, maquis et herbes sèches. Les régions les plus touchées, Toudja et El Kseur, situées dans une même zone forestière de Bouhatème, ont perdu en l'espace de dix jours, quelque 600 ha du couvert végétal et des dizaines de ruches.
Alors qu'à l'ouest, Tipaza, Aïn Defla, Chlef et Blida sont les régions les plus sinistrées. Dans la wilaya de Blida, les incendies recensés ces derniers jours ont détruit plus 750 ha de végétation dont une centaine d'hectares de forêts, menaçant même la région de Chréa, une région réputée pour être une zone à hauts risques au regard de sa dense végétation. Ces derniers ont été favorisés par des conditions météorologiques extrêmes marquées par une canicule exceptionnelle qu'a connue le pays depuis le 13 juillet dernier, et des températures très élevées oscillant entre 42° et 46° sur le littoral et avoisinant les 47° dans certaines régions de l'intérieur du pays.
Par ailleurs, les agents de la Protection civile ont pu maîtriser dimanche 18 feux de forêt qui ont ravagé 310 ha à travers le territoire national dont les plus importants ont eu lieu à Bordj Bou Arréridj et Bouira, a-t-on appris de la direction générale de la Protection civile. Ces deux wilayas ont, en effet, enregistré chacune trois feux de forêt, alors que les wilayas de Tizi Ouzou et de Médéa ont connu respectivement deux feux, selon le commandant Farouk Achour, alors que d'autres opérations d'extinction étaient en cours dans les régions de Kime à Batna. Aussi, la DGF invite les citoyens, notamment les populations riveraines, à plus de vigilance et à apporter leur contribution en matière de prévention et de contacter les services des forêts et de la Protection civile les plus proches en cas de détection de feu.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.