Charaf Eddine Amara, nouveau président de la FAF    FAF : le candidat unique, Charaf-Eddine Amara, fixe ses priorités    Yaoum El Ilm: Message du Président de la République    Algérie Poste : La direction menace les grévistes de licenciement    Algérie Poste appelle les travailleurs grévistes à « rejoindre immédiatement » leurs postes    Coronavirus: 167 nouveaux cas, 119 guérisons et 3 décès    Covid-19: la pandémie a fait 2.974.651 morts dans le monde    Le NMLWS condamne la décision de l'ouverture d'un bureau de LREM à Dakhla occupée    Crise du lait en sachet, les rationnements ne suffisent plus    "la réforme de la Sécurité sociale est plus que délicate"    L'AIE relève ses prévisions de la demande    «La croissance économique n'atteindra pas les 4,5% prévus»    Le procès de six hirakistes reporté au 19 mai    Le Kenya désavoue l'ambassadeur marocain à Nairobi    Le RAJ appelle à une conférence nationale    Amandine mon amour    Participation du Conseil de la nation à la réunion du Comité sur les questions relatives au Moyen-Orient de l'UIP    Sommet à Sétif, virée à l'Est pour le CRB et le MCA    CA Bordj Bou Arréridj-MC Oran pour commencer    Flick va-t-il claquer la porte ?    Ces partis à candidats «extra-muros»    Tension persistante dans l'éducation    Six éléments de soutien aux groupes terroristes arrêtés    Près de 28 000 familles nécessiteuses recensées    Saisie de 155 kg de viande de volaille impropre à la consommation    Imposant dispositif sécuritaire durant ce mois de Ramadhan    Noureddine Tounsi risque un an de prison ferme    Ahmed Rachedi nommé conseiller chargé de la culture et de l'audiovisuel    Cérémonie des Oscars : des stars en chair et en os, pas sur Zoom    Dans les coulisses de la saison 2 du phénomène "Timoucha"    Des experts de l'ONU appellent à arrêter la colonisation et protéger le peuple palestinien    L'Algérie condamne l'assassinat de Sidi Brahim Ould Sidati    Boumerdès : Engouement au marché du Ramadhan    Bouira: Un piéton fauché par un camion    Faut-il recréer le monde sans nous ?    Nomination des chefs de sûreté    Les premiers signaux d'un emballement social    Les suggestions des opérateurs    Washington prépare à l'Otan le retrait concerté d'Afghanistan    Au Sahel, «il n'y a aucune solution sans Barkhane»    Pochettino fair-play avec le Bayern    Une offre sur la table pour Agüero    Al Menfi ferait «tous les efforts possibles» pour le départ des forces étrangères    Est-ce une nouvelle crise ?    Des partis à la recherche de candidats    La leçon d'une vie    «L'Etat n'abandonnera jamais le cinéma»    Lancement de la plateforme numérique «lawhati.dz»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





1200 ha de terres agricoles abandonnés
ORAN
Publié dans L'Expression le 07 - 01 - 2010

Quelque 200 agriculteurs de la wilaya d'Oran ont abandonné 1200 ha de terres agricoles dont ils ont bénéficié au titre du programme de mise en valeur par la concession, a-t-on appris mardi de la direction régionale de la Générale des concessions (CGA) sise à Oran.
«Ces agriculteurs n'étaient pas présents sur le terrain lors d'un recensement effectué, en 2009, par la commission de wilaya composée de représentants de plusieurs instances dont la CGA, la direction des services agricoles et la conservation des forêts, dans le cadre de l'assainissement du foncier agricole», a indiqué le responsable régional de la CGA, M.Zaïr Mokhtar.
La superficie abandonnée est estimée à 1200 ha répartis en 11 périmètres créés au titre du même programme couvrant une surface globale de 10.900 ha, a-t-on signalé. «Le manque de moyens nécessaires à accomplir un certain nombre de tâches telles que l'irrigation, le taillage des arbres et le désherbage» est cité parmi les raisons ayant conduit a l'abandon de ces terres, a ajouté le responsable, évoquant aussi le phénomène du pacage illicite, opéré par des éleveurs, dans les périmètres de mise en valeur.
En outre, la sécheresse que connaît la wilaya d'Oran en tant que zone semi-aride a poussé plusieurs agriculteurs à recourir à l'irrigation par citernes.
Pour remédier à cette situation, la DAS a mis en demeure les bénéficiaires concernés pour s'occuper de leurs terres et poursuivre leurs activités à leurs propres charges. Une quarantaine de fellahs auraient rejoint les péri mètres situés dans les zones de Aïn El Beïda (Oran) et Boutlélis, selon la même source. Les agriculteurs ayant abandonné leurs terres agricoles seront, quant à eux, pénalisés à travers l'annulation de décisions pour non-respect du cahier des charges. On comprend maintenant pourquoi l'Algérie n'arrive pas à assurer son indépendance alimentaire.
Pour rappel, 706 fellahs de la wilaya d'Oran ont bénéficié d'un programme de mise en valeur agricole entre 1998 et 2008 pour une enveloppe d'un milliard de DA. 60% des actions programmées ont été réalisées dont l'aménagement du sol, l'ouverture de pistes, la plantation d'arbres fruitiers, etc.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.