Andy Delort seul absent pour le déplacement de Montpellier à Reims    Ligue 1: Le programme des rencontres de la 15ème journée    Institut Cervantès à Alger : Communication « Alger dans la fiction théâtrale Lopesque »    Place aux jeunes ! Quand ils seront vieux !    Hirak, quels débouchés politiques ?    Le procès reporté à la prochaine session criminelle    Ould Kaddour dans le collimateur    Un Algérien nommé Aït Ali Brahim    Mohamed Bazoum, élu président du Niger    Le Maroc veut construire un deuxième mur de défense    La Tunisie retient son souffle    Panique en Israël    Le CICR appelé à protéger les Sahraouis dans les territoires occupés    Libération sous caution de Nabil Karoui    Á 90 ans, Goudjil confirmé à la tête du Sénat    «La pensée libre» à la barre    Le Mouloudia encore loin du compte    Trois chocs à l'affiche    Un clasico sans âme    Benchaïra forfait face au MCA    La double confrontation face à la Côte d'Ivoire officialisée    L'Algérie ou le déclin par les mathématiques    Un important lot de vaccin reçu hier    Le ministère du Travail dément l'introduction de modifications    L'avocat de Blida libéré hier    Les cinémas autorisés à rouvrir à New York    Le rêve brisé d'un amoureux du cinéma    Plus de 50 œuvres littéraires abordant la valeur de la cohésion nationale publiées    Sardine, vin, prière et pêcheurs !    Sur les traces du passé glorieux de l'ancienne "Zucchabar"    Djamaâ El Djazaïr : Le périmètre de protection et les règles de sécurité fixés    Lutte contre la criminalité : Saisie de 650 comprimés psychotropes    Journée nationale de la Casbah : 80% du patrimoine bâti de La Casbah classés «rouge»    Sans diagnostic point de remède !    L'UGTA pour un retour à la retraite proportionnelle    Pré-emploi et terrain sinistré    Football - Ligue 1: Choc alléchant à Oran, «clasico» indécis à Alger    Annexe régionale d'Oran de l'Office national des statistiques: Les travailleurs en grève illimitée    Tlemcen: Un jeune tué d'un coup de couteau à Aïn Youcef    Mascara: Une mère et son bébé sauvés in extremis à Zahana    Tiaret: Sur les traces de l'homme préhistorique de Columnata    182 nouveaux cas et 3 décès en 24 heures    Le pouvoir d'achat en cote d'alerte    Le nouveau découpage assurera la "fixité des populations"    Assassinat de Ali Tounsi: Le procès reporté au 4 mars    Au lendemain du deuxième anniversaire du Hirak: La marche des étudiants empêchée    Sahara occidental: Washington continue de soutenir le processus onusien    Les nouveaux dirigeants libyens bientôt en Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Oran : 1.200 ha de terres agricoles à l'abandon : Des mises en demeure adressées aux agriculteurs réfractaires
Publié dans Le Financier le 06 - 01 - 2010


Quelque 200 agriculteurs de la wilaya d'Oran ont abandonné 1.200 ha de terres agricoles dont ils ont bénéficié au titre du programme de mise en valeur par la concession, a annoncé mardi le responsable de la Direction régionale de la Commission Générale des concessions (CGA) sise à Oran. Il a confié que ces agriculteurs ont été débusqués par la commission de wilaya chargée du dossier de l'assainissement du foncier agricole. En effet, lors de ces sorties d'inspection effectuées en 2009, cette commission n'a pas trouvé les agriculteurs sur leurs terres agricoles des terres qui se sont avérées être à l'état d'abandon. Il faut savoir que cette commission de wilaya est composée de représentants de plusieurs instances dont la CGA, la Direction des Services agricoles et la Conservation des forêts. Selon la même source, la superficie abandonnée est estimée à 1.200 ha répartis en 11 périmètres créés au titre du même programme. Ils couvrent une surface globale de 10.900 ha. Ce responsable a expliqué que : «le manque de moyens nécessaires à accomplir un certain nombre de tâches : l'irrigation, le taillage des arbres et le désherbage, sont des raisons ayant conduit à l'abandon de ces terres», il a évoqué comme raison « le phénomène du pacage illicite, opéré par des éleveurs, dans les périmètres de mise en valeur. Notamment la sécheresse que connaît la wilaya d'Oran en tant que zone semi-aride.». Pour remédier à cette situation, le Directeur des Services agricoles de la wilaya d'Oran -a mis en demeure les bénéficiaires concernés pour s'occuper de leurs terres et poursuivre leurs activités- à leurs propres charges. L'on saura qu'une quarantaine de fellahs ont rejoint leurs terres situées dans les zones d'Aïn El Beida (Oran) et Boutlélis. Les agriculteurs ayant abandonné leurs terres agricoles seront, quant à eux, pénalisés à travers l'annulation de décisions pour leur non-respect du cahier des charges. Pour rappel, 706 fellahs de la wilaya d'Oran ont bénéficié d'un programme de mise en valeur agricole entre 1998 et 2008 pour une enveloppe d'un milliard de DA. 60 % des actions programmées ont été réalisées : l'aménagement du sol, l'ouverture de pistes, la plantation d'arbres fruitiers.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.