Législatives: l'ANIE réitère son engagement d'accompagner les candidats    L'APLS mène de nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines    Apprenez pourquoi le sucre est mauvais pour notre corps    Nice - Atal : "Djamel (Belmadi) veut mon bien et j'ai confiance en lui"    Les enseignants agressés par la frustration de l'inaccessible    Entre autres sujets abordés: Un Conseil des ministres consacré à l'ouverture des frontières    Le sionisme : dernier foyer colonial purulent de l'impérialisme occidental    L'extrémisme des états    Palestine occupée: Massacre à huis clos    116e marche du vendredi : Des dizaines d'arrestations dans plusieurs wilayas    Dréan: Déraillement d'un train de transport de minerai    Coupe de la CAF : CS Sfax - JSK, aujourd'hui à 17 h 00: Un premier obstacle à franchir    Football - Ligue 1: La bataille du podium lancée    Aïn El Turck: 2,5 milliards de centimes pour les préparatifs de la saison estivale    Ouverture des frontières : Le «oui, mais» du comité scientifique    Praticiens spécialistes : Les assurances du ministre de la santé    Les (mauvaises) manières du «discours»    «Les prix baisseront au plus tard demain»    Pari réussi pour Belaribi    «L'Algérie a une chance d'engager le changement»    Ils redoutent une «débâcle» électorale    Paris en eaux troubles pour Icardi    Agüero, ce sera après la finale de la C1    Ronaldo ne retournera pas au Sporting    135 nouveaux cas et 6 décès en 24 heures    Le bouclier juridique    L'Onilev déstocke de nouvelles quantités    Vers une seconde conférence internationale    Réception de 3.400 doses    L'Algérie a-t-elle évité la 3e vague?    Un jeune assassiné le jour de l'Aïd    9 personnes ont péri noyées    Deux millions de Palestiniens affectés par les attaques    «Ecrire en langue Tamazight est un devoir»    Des mesures d'encadrement présentées au gouvernement    Covid-19 : L'ouverture des frontières à partir du mois de juin    L'avocat américain Jared Genser se joint à l'équipe de défense de la militante sahraouie Soltana Khaya    La ville assiégée par la police    Commerce: respect total du dispositif de permanence au 2ème jour de l'Aïd El Fitr    Washington s'oppose à une réunion du Conseil de sécurité et ses résolutions    Un bond de 58,83% durant le 1er trimestre    Retour sur les principaux changements    Charfi réfute toute «nature politique»    Héliopolis de Djaffar Gacem en salles à partir du 20 mai    ANSS : La nécessité de sauvegarder le patrimoine de la Casbah    Célébration de la journée de la mémoire : Un programme commun pour toutes les universités d'Oran    Oran : La fête de l'Aïd retrouve des couleurs    Boussad Boudiaf emporté par la Covid-19    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«Nous voulons construire un hôpital pour enfants à Alger»
ASSOCIATION EL AMIRIYA
Publié dans L'Expression le 10 - 08 - 2010

Cette association a fait, hier, don d'un important lot de médicaments au profit des enfants malades du CHU de Béni Messous, à Alger.
L'Association El Amiriya que président les petites-filles de l'Emir Abdelkader d'où son nom El Amiriya, Mesdames Doria et Samira El-Djazaïri, a procédé, hier, à un don d'une quantité considérable de médicaments au profit des enfants ainsi que des adultes malades au niveau du Centre hospitalo-universitaire de Beni Messous à Alger. «Je tiens à remercier le directeur général du groupe pharmaceutique Saidal, M.Boumediène Derkaoui, qui nous a fourni ces médicaments avec une telle quantité», a déclaré à L'Expression, Mme Doria Djazaïri.
Pour elle, l'objectif primordial consiste à suivre les enfants, notamment ceux qui souffrent de maladies. Pour ce faire, cette association entretient des contacts avec plusieurs parties, entre autres, les ministères et les grandes sociétés pour l'aider à construire un hôpital spécial pour enfants en Algérie. «Nous irons jusqu'au bout pour réaliser notre projet», affirme notre interlocutrice. Créée le 10 novembre 2000 à Alger, l'association caritative El Amiriya intensifie ses efforts pour assister les nécessiteux à travers le territoire national et alléger les souffrances des couches défavorisées, notamment les enfants malades.
Dans cette optique, la prise en charge de l'enfance démunie, la création d'ateliers de formation, l'assistance fournie aux fins de réhabilitation sociale, ainsi que le travail dans le champ de la solidarité, sont quelques objectifs que s'est assignés cette association caritative. Depuis sa création, l'association entreprend de multiples actions humanitaires. A Alger, El Amiriya a fait don de 130 chauffages aux sinistrés de Bab El Oued, le10 novembre 2001. A l'occasion de l'Aïd el-Adha, elle a fait don de 40 moutons aux nécessiteux. D'autres bienfaiteurs sont invités, dans un proche avenir, à contribuer à la réalisation du projet de l'hôpital spécial pour enfants. Cette noble initiative, qui devrait être suivie par d'autres, vise à réduire un tant soit peu la souffrance des enfants malades.
Pour rappel, les membres de l'association ont entrepris la lourde mission de créer des pôles d'activité à Timimoun. Ces pôles se sont traduits par des microentreprises en faveur des citoyens de cette ville du Sahara. A la même occasion, une quantité de 42 tonnes de vivres et d'effets vestimentaires contenus dans deux semi-remorques a été déchargée à Timimoun au profit des familles déshéritées des K'sour. Ce don a été assuré par l'association El-Amiriya. Cette dernière compte perpétuer et élargir ses actions humanitaires à travers tout le territoire national, prouvant son caractère altruiste qui constitue l'essence même de son action.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.