Real Madrid-Valence : Les compositions d'équipes    LA FRANCE COINCEE PAR LE NOUVEAU PRESIDENT ALGERIEN : Les temps de Papon sont révolus !    La préservation du mausolée royal Imedghassèn, responsabilité de tous    «Aucune violence contre les manifestants du hirak à Oran»    Liban : consultations parlementaires lundi pour choisir un nouveau Premier ministre    Saisie de 7.215 comprimés psychotropes    SIRAT (MOSTAGANEM) : Une unité de transformation de plastique ravagée par le feu    LA WILAYA A ECHAPPE A UNE FORTE PRESSION DURANT L'ETE GRACE AU MAO : Gaspillage d'eau potable à Mascara    SOVAC dément avoir été suspendu par Volkswagen    LOGEMENTS LPA A ORAN : La longue attente des souscripteurs    SIDI BEL ABBES : 942 infractions et retrait de 492 permis de conduire    GAID SALAH AFFIRME : Tebboune est apte à mener l'Algérie vers un avenir meilleur    Mohamed Yamani annonce son retrait du mouvement sportif national    Coupe arabe/MCA-Al-Quwa Al-Jawiya: le "Doyen" vise les quarts sur fond de crise    Soutien au peuple sahraoui: le Polisario salue la solidarité de la société civile belge    Tunisie: difficulté à former un nouveau gouvernement, les partis divisés    Le service VTC Yassir au cœur d'une polémique    Pas de grands changements en décembre    L'épilogue, ce lundi !    Le RCD dénonce, le TAJ et l'ANR s'en félicitent    Boris Johnson veut faire le Brexit et rassembler le pays    Poursuite du démantèlement du régime d'Al-Bachir    Quel sort pour le FLN ?    Le mouvement associatif s'impatiente et interpelle le P/APW    Arrestation de 2 dealers recherchés à El Kala    Cake aux thon et câpres    Quelque 5 000 fonctionnaires régularisés    ACTUCULT    Projet de traduction de plusieurs textes de la littérature populaire    L'exil et l'histoire, de l'Algérie au Moyen-Orient    Des souverains et chefs d'Etat félicitent le président élu Tebboune    Dialogue, constitution, loi électorale: Tebboune dévoile ses priorités    Entre 4 et 6 nouveaux cas d'hépatite A chaque jour: L'hygiène et l'eau des colporteurs pointés du doigt    WA Tlemcen: Tout est rentré dans l'ordre    L'Algérien Ryad Mahrez dans le Top 10 des joueurs africains les mieux payés    Inscription de la musique gnaoua    Une statue de Ramsès II retrouvée près de Memphis    La journée décisive du jeudi 12 décembre    Publication de trois décrets présidentiels validant des contrats d'exploitation    MARCHES FINANCIERS Rebond de la livre sterling après la victoire de Boris Johnson    OPPO annonce le lancement de smartphones 5G au premier trimestre 2020    20 individus à Relizane et 6 à Guelma arrêtés pour entrave à l'opération de vote    Un député allemand : " L'Europe dépend fortement des importations du gaz, et un accord avec la Russie est raisonnable "    La Russie s'exprime sur l'éléction de Tebboune    Bourses européennes : L'Europe termine en hausse, soutenue par l'accord USA-Chine    Manchester City: Guardiola souhaite "rester"    Littérature : Parution :    SAISON CULTURELLE 2019-2020 À AIN TEMOUCHENT Ouverture de plusieurs ateliers et clubs artistiques et pédagogiques    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La loi de finances 2011 passée au crible
LE PROJET A ETE EXAMINE HIER EN REUNION DU GOUVERNEMENT
Publié dans L'Expression le 15 - 09 - 2010

Le Régime indemnitaire du personnel de la formation professionnelle était au menu de la réunion.
Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, a réuni hier son équipe gouvernementale. Cette première réunion de la rentrée a été caractérisée par l'examen de l'avant-projet de loi de finances 2011. Un texte qui sera soumis aux parlementaires pour débat à la mi-octobre. La mouture discutée dans la réunion d'hier ne prévoit pas de mesures exceptionnelles. L'essentiel des décisions économiques est puisé du texte de loi de finances complémentaire pour 2010, légiféré par ordonnance par le Président dans l'intersession parlementaire.
Excepté les dispositions fiscales concernant des produits tels que l'alcool, les dérivés du pétrole, l'or et le platine, ainsi que les amendements apportés à l'article 21 de la loi relative à la lutte contre la contrebande, la copie de M.Karim Djoudi n'apporte pas de changements de fond susceptibles de créer un débat contradictoire dans la sphère économique. Pour la troisième année consécutive donc, le gouvernement instruit à coup sûr par le président de la République, décide d'épargner du débat les mesures lourdes.
Le deuxième projet débattu dans la réunion du gouvernement, selon notre source, concerne l'avant-projet de loi modifiant et complétant la loi 91-04 portant organisation de la profession d'avocat. Ce projet, pour rappel, n'a cessé d'être, depuis dix ans, objet de litige entre les deux parties. En effet, la première mouture de ce projet de loi a vu le jour en l'an 2000 du temps où Ahmed Ouyahia, l'actuel Premier ministre, assumait les charges de ministre de la Justice. Considérant que le contenu de ce texte ne répondait pas à leurs attentes, les avocats l'ont, d'emblée, rejeté.
Et même si de nombreuses dispositions contenues dans les différentes moutures du gouvernement n'ont pas agréé les robes noires. Les avocats, notamment ces deux dernières années, ont surtout focalisé leur opposition sur les articles 10 et 24 du projet soutenu par l'actuel garde des Sceaux, Tayeb Belaïz. Ainsi, l'article 10 stipule que le retrait d'un avocat d'un procès est considéré comme faute grave et qu'il risque, de ce fait, d'être suspendu. Pour ce qui est de l'article 24, ce dernier stipule que «lorsqu'une juridiction estime que l'avocat a failli à ses obligations professionnelles, le procureur général en informe le bâtonnier afin de prendre les mesures disciplinaires adéquates. Le bâtonnier peut, dans un délai d'un mois, soit décider de classer l'affaire, soit saisir le conseil de discipline». Mais dans l'attente de connaître la nature de la sanction, il est dit que l'avocat mis en cause «est suspendu et n'a pas le droit d'exercer». Les avocats, considérant que ces deux articles portent une grave atteinte aux droits de la défense, ont exigé leur retrait pur et simple.
Le régime indemnitaire du personnel corps de la formation professionnelle était au menu de la réunion. L'application du nouveau système indemnitaire aura un effet rétroactif à partir du 1er janvier 2008 et se fera en trois phases. Ces changements entrent dans le cadre de la réorganisation de la fonction publique et également dans le projet de réforme du secteur de la formation et de l'enseignement professionnels. M.Bouabdallah Ghlamallah, ministre des Affaires religieuse et des Wakfs, a présenté un décret portant loi fondamentale ayant trait aux instituts de formation pour les imams. L'objectif de ce texte, poursuit notre source, étant de permettre la multiplication de ces écoles de formation à travers le territoire national et de combler le vide qui existe dans plusieurs wilayas.
La promulgation de cette loi donnera plus de poids et de crédibilité aux imams diplômés. «Souvent, poursuit notre interlocuteur, les imams diplômés sont sous-estimés, parfois même rejetés.» Le Conseil a examiné enfin plusieurs décrets concernant le secteur de l'éducation, qui touche l'enseignement secondaire.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.