Arrivée du président sahraoui à Alger pour prendre part aux festivités du 60e anniversaire de l'indépendance    Jalon de la liberté à Sidi Fredj : une stèle commémorative symbolisant la levée des couleurs nationales en 1962    Réconciliation    L'Algérie veut passer à l'étape industrielle    Le défilé qui braque les regards    Les invités de marque de l'Algérie    Mise en garde contre l'escalade du Makhzen    Début de la campagne du prochain référendum constitutionnel    L'Algérie sur une courbe ascendante    Le dribble historique    Hammadi décroche deux médailles    Défilé géant en ville    Au rythme des festivités    «Un évènement majeur de l'histoire de notre pays»    Une histoire millénaire dans la résistance    Strophes de guerre    La petite histoire de l'Union des écrivains algériens    Le Président Tebboune inaugure en compagnie de son homologue tunisien la stèle commémorative "Jalon de la liberté"    JM/Handball - messieurs : l'Espagne bat la Serbie 42-38 et file en finale    Le TRO propose des visites virtuelles en 3 D et lance un service de réservation en ligne    APN: adoption du projet de loi sur la réserve militaire    Le Premier ministre préside la cérémonie de lancement du portail consacré au sommet arabe    UNE INDEPENDANCE CONFISQUEE PAR L'ARMEE DE BOUMEDIENE    JM/Haltérophilie: médaille d'or pour Walid Bidani à l'arraché    La remise des grades par le Président Tebboune, une honorable tradition qui vient orner les us de notre patrie et de l'institution militaire    Le PSG vise un nouvel attaquant transalpin    ETUSA: un programme de transport gratuit au profit des SMA au défilé militaire    JM: programme des athlètes algériens    Agriculture: convention Gvapro-Anade pour soutenir les projets de production    Transport: programme spécial pour l'Aïd el Adha    Transport: métro, tramway et téléphérique gratuits à travers le pays le 5 juillet    Man United : Ronaldo absent de la reprise de l'entrainement    Plate-forme "Glorious Algeria": vitrine du 60e anniversaire de l'indépendance par excellence    Saison estivale: 21 décès par noyade durant la période allant du 16 juin au 3 juillet    Migrants africains tués par la police marocaine : le président colombien parle d'une "barbarie"    Affichage des listes dans les communes dans les tout prochains jours: Plus de 15.000 logements prêts à la distribution    Géostratégie en gestation    Les préparatifs suivent leur cours: Un Sommet arabe fatidique    Le PDG de Sonatrach: Vers de nouveaux accords pour la révision des prix du gaz    Sonelgaz: Plus de 50.000 foyers raccordés au gaz et à l'électricité depuis 2020    Rejet des eaux non traitées dans les zones humides: Des contrôles réguliers dans les zones industrielles    Aïd El-Adha: Le ministère de la Santé met en garde    Plus de 5 millions de diplômés depuis l'indépendance: Les nouveaux challenges de l'Université    La Libye et l'espoir suspendu    La loi sur l'exercice du droit syndical retoquée    La longue marche...    1962-2022: Célébrer une libération « inachevée »?    Le DG du journal «Echaab» limogé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Shola Ama au Sheraton
MUSIQUE
Publié dans L'Expression le 23 - 09 - 2001

La belle au regard de braise et à la voix veloutée, Shola Ama était bel et bien parmi nous jeudi dernier pour animer une soirée privée à l'initiative de Cocktail club. Une demi-heure de chant seulement..
Quelle mouche a piqué notre jeune chanteuse londonienne du haut de ses 22 ans? Shola n'est montée sur scène que vers deux heures du matin. L'attente en valait-elle la chandelle? Peut-être, mais tout de même, trente minutes de chant, on ne peut appeler cela un concert!
Petit retour en arrière. Il est 22h lorsque nous accédons à l'hôtel Sheraton. A l'intérieur, pas loin de la piscine, un amphithéâtre fait office de discothèque en plein air. De la musique à gogo nous est servie tout au long de la soirée par deux bons Dj, Mouloud et Adel mettant de l'ambiance à la belle étoile. Jeunes et moins jeunes n'en finissent pas de se trémousser et se balancer sur le rythme effréné, enfiévré de ces derniers singles à la mode. On aurait dit une mégaboum pour jeunes teenagers. «Are you ready?», n'ont de cesse de répéter les DJ pour faire patienter la foule et de nous rappeler les noms des sponsors de la soirée, Coca-Cola et Khalifa Airways.
Ce n'est que vers minuit que le groupe Spicy Girly fait son entrée, en tenue orange, une combinaison qui rappelle celle des pompiers. Il entamera le show par le morceau Say will be there qui sera suivi par Who de U think you are. Notons que de l'autre côté de la scène, un disque-jockey assure la diffusion de la musique sur laquelle les cinq filles chantaient.
Le son est mauvais, c'est dû à l'humidité... Cela se passe en plein air, rappelons-le. Melanie C, Melanie B, Emma, Victoria et Geri Haliwal, tels sont les noms des vraies «girls» épicées que ces dernières qui se produisent ce soir tentent d'imiter ou d'égaler tant bien que mal. Le public n'est en tout cas pas très chaud... Puis surprise! Les filles exécutent un strip-tease en enlevant leurs combinaisons arborant un total look des Spice Girls, minijupe pour certaines, survêt et baskets pour Mélanie C. ainsi que des plates-formes shoes (chaussures compensées) pour Mélanie B. Le public revient à de meilleurs sentiments mais pas pour longtemps...
De loin on pourrait vraiment les confondre avec les originales, exception faite pour la sosie de Ginger, rien à voir avec la vraie! Les seules qui leur ressemblaient sont Mélanie B. et Mélanie C. alias Sporty. Mention spéciale pour cette dernière, dont la voix est étonnamment identique à la vraie.
00.17: Courte pause, les filles quittent la scène pour aller se changer et nous reviennent avec de nouvelles tenues et leur tube qui les a immédiatement propulsées au rang de star lors de sa sortie: If you wanna be my lover puis un autre Spice up you life qui fera plus ou moins bouger le public. On choisira quelques volontaires pour venir se trémousser sur la salsa.
00.30: De nouveau, elles repartent se changer puis à Mélanie C. d'interpréter en solo Never be say again, un single qui a cartonné l'année dernière lors de sa sortie, extrait de son premier album après s'être séparée du reste de la bande.
Et c'est sur «Chocrane Alger!» qu'elles finiront leur show en interprétant de nouveau leur premier succès If you wanna be my lover.
De leur prestation, le public fut loin d'être conquis. Il faut dire que l'époque des boys ou girls band est révolue. Il est une heure et demie du matin, tout le monde s'impatiente, on va pouvoir admirer maintenant la performance vocale de la «reine de la soul Rn'b». Pas encore, c'est de nouveau la musique qui emplit nos oreilles.
Il faut noter que la piste de danse est pleine à craquer de cette marée juvénile. Tout le monde s'éclate sur cette musique distillée à plein décibels par nos deux DJ. Sid Ahmed Gnaoui, l'animateur vedette de Jil Music (émission hebdomadaire qui passe tous les jeudis sur l'ENTV) et le 1er instigateur de Jil MusicTour Live arrive sur scène pour nous annoncer la venue imminente de l'artiste tant attendue et désirée de la soirée. Il s'agit de «Shola, Shola...Ama!». Pour information, celle-ci fait partie des artistes ayant été programmés pour participer à la seconde édition de la tournée Jil Music Live devant avoir lieu au mois d'août dernier et qui fut, hélas, annulée en raison des événements qui ont secoué le pays à cette période. C'est par You're the one, I love qu'elle débutera son tour de chant interprétant également You might need somebody, titre qui l'a fait connaître. Elle finira dans la liesse par Still believe, son dernier succès tiré de son second album In Return.
Cinq ou six chansons tout au plus, entrecoupées par un petit concours de danse avec trois jeunes garçons et filles, où le meilleur danseur et danseuse s'est vu offrir une bouteille de champagne.
Le public ne s'attendait pas à voir son idole repartir de sitôt. Celle-ci a tout de même formulé le désir de revenir en Algérie car ayant trouvé le public Wonderful (formidable). 2.15: Shola, la pétillante, quitte la scène par un: «Vous êtes génial, merci et au revoir!». Quelques instants de bonheur et de magie éphémères qui ont ravi le public. La piste de danse ne désemplit pas pour autant et nos jeunes fêtards resteront là à faire la fête jusqu'à l'aube.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.