L'eau et l'exigence de prosternation    Appartenant à des hommes d'affaires condamnés pour corruption: Six sociétés nationalisées par l'Etat    L'été des émigrés    Hiroshima et Nagasaki : 06 et 09 août 1945 : Géopolitique de la terreur nucléaire (2/2)    Origine à déterminer    Impropres à la consommation: Plus de 120 kg de viande et produits alimentaires saisis    Oued Tlélat, Gdyel et Bir El Djir: 45 personnes interpellées par la police    Chute mortelle du 7ème étage d'un immeuble    L'écrivain Dib, la BNF et la terre algérienne    Quand la maintenance va, tout va durablement    GUERRE(S)...ET AMOUR    Man City : Mahrez pourrait être auditionné dans le procès de Benjamin Mendy    La négociation privilégiée par les deux pays    Ghali appelle à mettre un terme à l'obstination marocaine    Djamel Ould Abbes condamné à 3 ans de prison ferme    Le champion d'Afrique est algérien    Une sérénité nommée Madoui    Le PSV élimine Monaco    Les chantiers de la rentrée    Les nouveaux sillons    Quel impact sur la recomposition géostratégique mondiale?    Vacances à la belle étoile    2 quintaux de kif saisis par l'ANP    Le poteau de l'éternel problème    L'heure de la convergence patriotique    Loin d'être un discours de consommation    «Seul le droit international doit primer»    Un roman sur l'Algérie de 1920 à 1992    La «fleur du théâtre algérien»    L'occupant marocain encercle la maison de la militante sahraouie Meriem Bouhela    Le défilé militaire impressionnant du 5 juillet est "un message de fidélité" envers les Chouhada    Jeux de la Solidarité Islamique 2022 : Amine Bouanani (110m haies) décroche la première médaille d'or algérienne    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès de la Côte d'Ivoire    Tennis-Coupe Davis (Groupe 3 / Zone Afrique): l'Algérie menée au score (2-0)    Benabderrahmane s'entretient en Turquie avec le Premier ministre palestinien    Les relations algéro-turques évoluent conformément aux orientations des Présidents des deux pays    Djamel Ould Abbes condamné à 3 ans de prison ferme    Accidents de la circulation : 61 décès et 1.831 blessés en une semaine    ANP: 5 éléments de soutien aux groupes terroristes arrêtés en une semaine    Partenariat AT-Kaspersky: une large gamme de produits pour garantir la sécurité des clients    Equipe Nationale: Yacine Adli a choisi l'Algérie    USM Bel-Abbès: En voie de disparition !    Mali: 17 soldats et 4 civils tués, 9 militaires portés disparus    Les détails de l'opération UGTA    Il y a deux ans, disparaissait Nouria, la "fleur du théâtre algérien"    Musée d'Oran: une exposition d'arts plastiques à la salle des Beaux arts    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Shola Ama en Algérie
MUSIQUE - EVENEMENT
Publié dans L'Expression le 12 - 09 - 2001

«You might need somebody», un titre qui vous dit certainement quelque chose pour l'avoir fredonné à maintes reprises. L'auteur de ce fameux single sera parmi nous pour deux soirées exceptionnelles, le 20 septembre à l'hôtel Sheraton et le 21 à l'hôtel Phénix d'Oran.
Oui, il s'agit bel et bien d'elle, de la pétillante Shola Ama, la nouvelle reine de la soul RNB. Née à Londres en mars 1979, Shola qui veut dire succès, a à peine 15 ans lorsqu'elle est découverte par Kwame, un membre du groupe de jazz funk anglais DT Influence, également producteur du label Freak Street. Les circonstances de cette rencontre sont exceptionnelles. C'est alors qu'elle fredonnait à voix basse une chanson sur le quai de la station de métro londonienne d'Hammersmith qu'elle attira son attention ; séduit par sa voix, il l'auditionna tout de suite sur ce quai de métro. Il lui propose de faire quelques enregistrements. Tout s'enchaîne alors très vite.
En 1995, Shola sort son premier single, son titre Celebrate sera un bon présage pour son avenir puisqu'il remporte d'emblée un franc succès. Un an plus tard, Shola signe un contrat avec la maison de disques Wea, sort Much love, son premier album d'où sont extraits You might need somebody, une reprise d'un classique de Randy Grawford, qui a très bien marché au demeurant et You're the one i love, qui finirent par lui asseoir une belle popularité et une renommée, celle de la nouvelle diva de la soul music anglaise. Ces deux titres conforteront ainsi toute la foi que Kwame avait en elle. Ecrit et produit par Shaun Labelle, un des producteurs les plus en vue aux USA, You're the one i love, a propulsé Shola en tête des charts anglais où elle est considérée déjà comme étant la nouvelle Mariah Carey.
A 18 ans, Shola est à la conquête des Etats-Unis et le reste de l'Europe. Elle est récompensée d'un disque de platine, d'un Brit award et deux Mobo awards. En 1997, elle débarque en France et décroche rapidement un disque d'or. En 1998, Shola rejoint les 3T (neveux de Michaël Jackson) dans leur tournée anglaise, mais aussi les Fugees et se produit aux côtés de Jamiroquai lors d'un concert exceptionnel à Hyde Park. En 1999, la sémillante Shola revient avec un nouvel album In Return qui fera lui aussi un carton, un album dont elle a coécrit la majeure partie des titres. Et c'est avec la chanson Still believe qu'elle fera son come-back sur les ondes. Souvenez-vous... Elle sera bientôt chez nous à l'initiative de Cocktail Club.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.