Tottenham : Une offre pour En-Nesyri ?    [Vidéo] La déferlante Casbah-Bab El Oued en puissance    Sous le signe de solidarité avec les pompiers à Bouira    Prix littéraire Méditerranée 2021 : Boualem Sansal lauréat    Législatives du 12 juin: Ennahda appelle les citoyens à se rendre massivement aux urnes pour choisir leurs représentants    Football / Coupe de la Ligue : USMA-MCA éclipse tout    La stabilité de la région tributaire du respect par le Maroc de ses frontières internationales    LE 8 MAI 1945, LE 8 MAI 2021, UN MÊME MOT D'ORDRE : RENDEZ-NOUS L'ALGERIE !    V 116 : Le Hirak change d'itinéraire    Coronavirus: 219 nouveaux cas, 142 guérisons et 8 décès    Equipe nationale de football : Algérie - Mauritanie le 3 juin à Blida    UA: échange de vues entre Boukadoum et Faki au sujet des travaux du CPS    Insistance sur la nécessaire implication dans le processus électoral    Elaboration d'une feuille de route relative à l'enseignement de Tamazight    La journée de la mémoire "n'est pas exclusive aux seules massacres du 8 mai 1945"    L'opération Barkhane ne devrait pas durer plus que quelques années    Covid-19: des autorisations d'exportation de masques "prochainement délivrées"    Les réserves d'eau du pays "suffisantes jusqu'à l'automne prochain"    Massacres du 8 mai 1945: Des films sur la résistance et la révolution programmés à Sétif    Juanfran pas tendre avec Neymar : "Il est insupportable"    Mahrez: "difficile de remporter la ligue des champions si..."    Un jeudi apocalyptique à M'sila    Coopération : lancement officiel du projet de création d'un Conseil d'affaires algéro-mozambicain    La recherche de solutions aux différentes revendications doit se faire dans le cadre d'une approche progressive    Mahrez a mis Paris à ses pieds    Messaoudi (JSS) maintient le cap    L'opposition conteste la prise de pouvoir par les militaires    Sonatrach évoque une reprise de ses activités en Libye    2 personnes trouvent la mort sur la RN 47    Tajine de poulet sucré-salé    Les pompiers exigent la réintégration de leurs collègues    Relâchement généralisé et persistant    Les prix se consolident    L'ouverture de bureaux de change n'est pas envisageable    La Cnas lance une application au profit des femmes enceintes    Algérie-Libye : une position ferme et réaliste (1re partie)    Le Parlement adopte l'amendement de la loi sur la Cour constitutionnelle    Inexistant au centre-ouest du pays : Le projet de CHU relancé à Chlef    563 LSP à Souidania : Le projet en stand-by    Les démarches de sa prise en charge engagées    Les candidats retiennent leur souffle    Les agents agréés de l'Otan aux abois    L'armée hausse le ton    L'UA condamne les attaques terroristes au Burkina-Faso, Mali et Niger    Un policier tué dans une attaque jihadiste sur des puits de pétrole    «Nous voulons la vérité des faits sans complexes»    Appel à l'exploitation économique du patrimoine culturel    Le roman de Salim Bachi parait aujourd'hui    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'Etat veut vaincre la spéculation
Publié dans L'Expression le 12 - 04 - 2008

Le gouvernement semble avoir bien tiré les leçons des différentes «batailles» qui lui ont été livrées par les spéculateurs. Notamment celle, particulièrement ardue, de la pomme de terre. Tout porte à croire qu´il sera désormais, très difficile à la spéculation de prendre en otage les consommateurs que nous sommes. On en est presque persuadés lorsqu´on suit la méthode adoptée par le gouvernement et développée par le ministre de l´Agriculture, jeudi dernier, à l´Assemblée populaire nationale lors des questions orales. Pour en être totalement persuadés, il aurait fallu que M.Barkat annonce des mesures hors de portée des spéculateurs. Comme le taux d´intérêt réduit à 4% sur l´acquisition des équipements de production de semences de pomme de terre. En effet, le crédit bancaire d´une façon générale et le taux d´intérêt avantageux plus particulièrement, restent des leviers inaccessibles aux spéculateurs de tout poil qui gravitent autour des produits de large consommation. Nous voilà rassurés pour ce tubercule. Pas autant pour les céréales.
L´annonce du ministre de l´Agriculture de la décision du gouvernement «d´acheter la production nationale des céréales à des prix proches de ceux pratiqués sur le marché mondial» est en soi une bonne chose. Sauf qu´elle n´empêchera pas, à elle seule, les spéculateurs de surenchérir. De stocker cette production pour faire flamber encore plus les prix. Aussi, cette volontaire imprécision de «prix proches», en attendant le «prix référentiel» que M.Barkat prévoit de fixer «prochainement», présente deux facettes.
La première suggère que le «prix référentiel» sera au-dessous des prix du marché mondial, ce qui n´est pas très encourageant pour les agriculteurs. La seconde renvoie à l´intelligence économique qui oblige à ne pas dévoiler ces cartes, longtemps à l´avance, à la concurrence qui est ici formée par les spéculateurs. Mais si l´attente est trop longue pour «accoucher» en définitive d´un «prix référentiel» décevant et non conforme aux attentes des agriculteurs, le contrecoup d´une telle décision débouchera sur un effet totalement contraire. Ce qui laisse planer une certaine inquiétude. Par contre, cette autre décision annoncée par le ministre de l´Agriculture «de ne fournir l´aide aux producteurs nationaux de céréales qu´à l´issue de la récolte» est plus rassurante. Une telle conditionnalité est d´un attrait certain, même si l´on sait que le privé peut s´aventurer sur ce terrain. La filiale du groupe Danone en Algérie s´est essayée à ce genre d´offres avec les producteurs nationaux de lait.
C´est pourquoi il est impératif que l´Etat trouve des moyens (il en a) hors de portée de la spéculation comme l´accès au crédit bancaire au taux d´intérêt le plus bas possible. Et s´il le faut, pour des produits aussi stratégiques que le blé, au taux zéro. L´essentiel est de mettre à l´abri notre pays de la famine organisée que certains pays commencent à vivre tragiquement.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.