OPEP : Attar présidera lundi la 180ème réunion ministérielle    Le MAE dément la suspension par les Emirats arabes unis de la délivrance de visas    LPA: les listes des bénéficiaires dévoilées en mars 2021    Vaccin anti-Coronavirus : l'Algérie est dans une démarche très prudentielle    Arrêt de la diffusion télévisuelle par système analogique dans 5 wilayas    Conseil de la nation: adoption du projet de loi relatif à la lutte contre l'enlèvement    PSG: la réaction de Di Maria et Paredes au décès de Maradona    Le Maroc, soutenu par la France, a sapé tous les efforts pour régler la question sahraouie    Milan à la relance, Tottenham et Naples pour faire le trou    «Nous avons un groupe homogène»    Aït Abdeslam «out» contre le CABBA et le MCO    Le membre du BP du PT acquittée à Jijel    Saïd Bouhadja n'est plus    Images d'ailleurs, regards d'ici    Entre avancées et entraves    Sonelgaz menace    Recensement de plus de 17 690 sites archéologiques depuis 2016    Kambozia Partovi, grande figure du cinéma iranien, est mort de la Covid-19    Les techniciens de cinéma exigent la reconnaissance    Amor Benamor s'approvisionne quotidiennement auprès de l'OAIC    Noureddine Tounsi incapable de comparaître devant le juge d'instruction    L'Algérie sera présente    JS Kabylie : décès de l'ancien latéral Rezki Maghrici    "Certains juges préfèrent leurs convictions à la loi"    Le verdict attendu pour le 1er décembre    "La sécurité, c'est mieux !"    Kaboré en tête des résultats partiels    De nombreux établissements scolaires paralysés    Les pompiers reprennent leur bâton de pèlerin    Difficile unification du Parlement en Libye    Naissance de l'Association des journalistes algériens solidaires avec le peuple sahraoui    Les Algériens ont une image mitigée de l'UE    Des résultats en nette régression    Les livres, gouverneront-ils un jour ?    "Puentes", des ponts culturels entre l'Algérie et l'Espagne    "La création en banlieue : un art de combat ?" en débat    AEP : l'ADE multiplie les forages à Boumerdès    Football - Ligue 1: Sur fond de certitudes et d'inconnues    Licence professionnelle: Des contretemps pour la DCGF    Tlemcen: Deux nouveaux directeurs à la tête de l'urbanisme et du logement    Tébessa - Electricité et gaz : des mises en garde contre les raccordements illicites    Les angles de l'ingérence    Une médaille pour nos revers !    Chanegriha et Djerad présentent leurs condoléances à la famille du défunt    Le gouvernement entretient le suspense    Démantèlement d'un réseau de passeurs à Oran    1.025 nouveaux cas et 20 décès    Appels à protéger les civils à l'approche de la bataille pour Mekele    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La spéculation bat son plein
PROCÈS-VERBAUX DES SAISIES ET FERMETURES DE COMMERCES À CHLEF
Publié dans Liberté le 25 - 09 - 2008

Selon le directeur du commerce de la wilaya, qui était accompagné du chef de service de la répression et des fraudes que nous avons rencontrés au siège de ladite direction, les interventions en question ont ciblé l'important marché de gros qui alimente toute la wilaya de Chlef, ainsi que les différents autres commerces répartis à travers toutes les communes suite à des contrôles effectués quotidiennement et plusieurs fois par jour.
Des différentes brigades de contrôle de la qualité et de la pratique commerciale de la direction du commerce de Chlef ont enregistré durant la première quinzaine du mois de Ramadhan pas moins de 1 537 interventions à travers toutes les communes de la wilaya. Selon le directeur du commerce de la wilaya, qui était accompagné du chef de service de la répression et des fraudes que nous avons rencontrés au siège de ladite direction, les interventions en question ont ciblé l'important marché de gros qui alimente toute la wilaya de Chlef, ainsi que les différents autres commerces répartis à travers toutes les communes suite à des contrôles effectués quotidiennement et plusieurs fois par jour.
“Au total, 15 brigades composées de 30 contrôleurs, dont des ingénieurs et des inspecteurs, tous des spécialistes en la matière, sillonnent quotidiennement et trois fois par jour (matin, après-midi et soir, y compris les vendredis) toutes les villes de la wilaya afin de procéder au contrôle de l'ensemble des commerces de produits alimentaires et de lutter ainsi contre toutes les formes de spéculation qui perturbent le marché local, et ce, dans l'unique but de veiller à la sécurité alimentaire et financière du consommateur.
Ces interventions ont permis à nos brigades de dresser pas moins de 190 procès-verbaux à l'encontre des commerçants indélicats et de saisir une quantité de 126 kg de viande blanche et rouge d'une valeur financière évaluée à 39 444 DA, durant les 15 premiers jour du mois de Ramadhan, pour non-respect de la réglementation, notamment en ce qui concerne les prix, et la qualité de la marchandise mise en vente qui ne répond aucunement aux normes exigées, particulièrement en matière d'hygiène entre autres.
Durant cette même période, il a été également procédé dans différentes communes de la wilaya à la fermeture de 15 locaux commerciaux, dont une pour défaut de registre du commerce, trois pour activités commerciales illégales et une dernière pour absence d'hygiène”, explique nos deux interlocuteurs. Ceux-ci ont également ajouté, dans le même contexte, que pour la première fois, il a été mis fin aux autorisations de commerce que les APC avaient illégalement l'habitude de délivrer à tort et à travers, durant chaque mois sacré, à des personnes qui ne disposaient d'aucun document officiel leur permettant d'exercer une activité commerciale. “L'activité commerciale qui s'effectuait au moyen de ces autorisations était une pratique illégale, voire absolument interdite. Celles-ci étaient destinées, en général, au commerce de gâteaux traditionnels et autres produits alimentaires de large consommation qui se faisait anarchiquement sur les trottoirs et dans des endroits qui ne répondent, en aucun cas, ni aux conditions d'hygiène ni aux normes réglementaires et administratives en vigueur. Cela perturbait beaucoup le commerce légal et mettait dans l'embarras l'ensemble des commerçants qui n'arrêtent pas de se plaindre de cette situation qui n'a que trop duré jusque-là”, informent encore les deux responsables. Pour ce qui est des activités des mêmes brigades de contrôle et de la pratique commerciale durant toute la deuxième quinzaine du mois de Ramadhan, il nous a été fait savoir qu'elles sont toutes orientées vers les articles scolaires, les produits de préparation de gâteaux et l'habillement.
“À l'approche de l'Aïd el-fitr, la spéculation commerciale en ce qui concerne ces produits bat son plein et les nombreuses infractions enregistrées de la part de certains commerçants prennent une ampleur de plus en plus étonnante dans toutes les communes de la wilaya. Et pour faire justement strictement face à ce genre de dépassements et mettre ainsi fin à ces pratiques, nos efforts sont conjugués davantage et à tous les niveaux jusqu'au dernier jour de ce mois sacré”, rassurent enfin les deux responsables au niveau de la direction du commerce de la wilaya.
AHMED CHENAOUI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.