PSG : Pochettino s'exprime pour Neymar    Extinction de l'action publique dans l'affaire Tabbou    Barça : Koeman tranquille pendant deux jours    Bordj Bou Arréridj : Retard dans le versement des cotisations    Les micro-entreprises appelées à s'inscrire    Le gouvernement envisage une protection policière pour les députés    Italie : deuxième tour des élections municipales à Rome    L'UGTT appelle à présenter les objectifs    Fin des procès par visioconférence à Oran    Brahim Laâlami transféré à la prison de Bouira    Près de 300 harraga secourus en mer par les Espagnols    Le Cnapeste s'alarme de la dégradation de la situation des enseignants    Massacres du 17 octobre 1961 : Fatima, la fille du fleuve, une BD contre l'oubli    Nombreux appels à la désescalade    Issine ? Connais pas !    Tebboune déclare la guerre aux spéculateurs    Un nouveau concept sur le marché des assurances    Paqueta croit aux chances du Chabab    Medaouar assure que «rien n'est officiel»    Milan prend la tête après un samedi renversant    Le MSP menace de se retirer    Le chef de l'état se recueille au sanctuaire du Martyr    Benbouzid «corrige» l'OMS    «Rien n'a été fait en matière de prévention»    Cherchem    «L'informel ? Un danger pour la sécurité du pays»    Présentation à Alger d'une pièce théâtrale sur la Révolution algérienne    Liga : Le Barça se reprend face à Valence    Asphyxiées par le monoxyde de carbone: Trois personnes sauvées par la protection civile à Es-Sénia    Haï Edhaya: Un quinquagénaire mort dans un incendie    WA Tlemcen: Une nouvelle ère commence    Croissance factice    La mort comme seul héritage    17 octobre 1961: L'Algérie n'acceptera jamais une amnistie des mémoires    Tlemcen: Une stèle dédiée à Benaouda Benzerdjeb    Les néo-harkis reviennent cette semaine    «Il n'y a pas de petits ou de grands pétards»    La main tendue de Lamamra    Le Polisario demande à l'ONU de préciser la mission de son émissaire    Déboires d'un père de 9 enfants    Une loi pour protéger les institutions    Où finira robert Lewandowski?    La France officielle se cloisonne    L'Algérie «rapatrie» le 17 octobre 1961    Un langage et des paradoxes...    Vers de nouvelles hausses en 2022    "Ni complaisance, ni compromission"    Plusieurs secteurs à l'ordre du jour    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Des signes de bon augure
Alimentation en eau potable à AïN TéMOUCHENT
Publié dans Liberté le 30 - 12 - 2009

Les dernières précipitations enregistrées en ce mois de décembre au niveau de la wilaya d'Aïn Témouchent ont atteint 31,2 mm. Ce qui donne un cumul de 124,8 mm depuis le mois de septembre.
La situation en matière d'alimentation en eau potable connaît une amélioration sensible au niveau de la wilaya d'Aïn Témouchent. En effet, en attendant la mise en service de la station de dessalement de l'eau de mer de Chatt El-Ward dont la capacité est de 200 000 m3/jour, les autorités locales ont mis les bouchées doubles pour permettre une bonne distribution d'AEP à travers l'ensemble des 28 localités de la Wilaya.
Selon M. Mourad Hamel, directeur de l'hydraulique, en prévision de la prochaine mise en service de la station de dessalement dont le début de production est prévu pour la fin de ce mois de décembre d'après les responsables de la société espagnoles chargée du projet, tous les réseaux d'AEP ainsi que l'ensemble des réservoirs ont été rénovés et déjà prêts et ce, à travers les trois couloirs à partir du cratère de Dzioua vers Oulhaça, Aoubellil et Madagh sur une distance globale de 150 km et pour une autorisation de programme de l'ordre de 2,5 milliards de DA qui comprennent les travaux portant sur la réalisation des différents ouvrages dont les stations de reprise. Ces réseaux, rappelons-le, devront répondre aux normes et à la pression exigée par station de dessalement qui desservira la wilaya à raison de 100 000 m3/jour soit l'équivalent des besoins exprimés par la wilaya.
Aussi, selon le même responsable, le stock de la wilaya en matière d'AEP est reconstitué à partir du barrage de Hammam Boughrara et du barrage de la Basse-Tafna par des lâchers vers le cratère de Dzioua d'une capacité de 13 millions de m3. Il va ans dire que même en cas de panne de la station de dessalement, ce stock permettra d'y faire face.
Ainsi contrairement à un passé récent, les populations de la wilaya de Aïn Témouchent ne seront plus confrontées à la crise d'eau lors de la prochaine période estivale.
En ce qui concerne l'assainissement, la réalisation de la station technique d'épuration (STEP) d'Aïn Témouchent dont le montant du marché est estimé à 1,5 milliard de DA il a été confié à l'entreprise espagnole Comsa chargée de l'épuration des eaux usées et au groupement HydroTraitement d'Algérie qui se chargera des travaux de génie civil.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.