Elections locales : Le RCD opte pour le boycott    Le MSP annonce sa participation aux prochaines élections locales    Le rétablissement de la confiance du citoyen, «priorité absolue» du Gouvernement    MDN: Livraison d'aides humanitaires au Niger    Man City : Guardiola repris de volée par les supporters    FC Barcelone: Pogba gratuit, le rêve irréalisable de Laporta?    Al-Kouni: je viens pour informer le Président Tebboune de la teneur de mes visites dans les pays voisins au sud de la Libye    Feu vert pour le retour du public avec pass sanitaire    Tribunal militaire de Blida : la cour d'appel confirme les 16 ans de réclusion contre Bouazza    Nice : Delort met les points sur les i au sujet de l'OM    JS Kabylie : Yarichène récupère l'ordre d'expulsion de Cherif Mellal    Le Cnese se penche sur la question des brevets    Nouvelles attaques contre les sites de l'occupation marocaine    Guterres critique les divisions que connaît le monde    Aokas, ville morte    Gamouh sera-t-il promu au badge Fifa ?    Vers le retour de l'enseignement en présentiel    Lancement du ramassage du carton à Sétif    Pour une commission de suivi des projets    Lancement de l'opération de retrait des ordres de versement de la 1re tranche au profit de 6 000 souscripteurs    Les MAE arabes disent non    Nouvel appel à l'ONU pour une enquête internationale    Les Mondiaux de cross d'Australie reportés à 2023    Le Tunisien Kais Yaakoubi à la barre technique    7 ans de prison ferme requis contre Hamid Melzi    Les dessous d'une flambée    27 nouveaux départs de feu en 24h    En attendant le mutant...    Le Snapap menace d'une grève générale    Réouverture aujourd'hui    Une caravane de loisirs pour les enfants    Une Amérique plus que jamais guerrière    «Plan destination Algérie»: Les attentes des professionnels du tourisme    LA VIE D'APRES    Sensibilisation à la vaccination contre la Covid-19: Sept associations retenues par PNUD Algérie    Privatisation : réflexion sur une solution pour Air Algérie    La mal-gouvernance : quel coût pour la collectivité nationale?    Le chanteur Renaud et la machine à fabriquer de l'argent    Quand les élections locales s'annoncent par des batailles rangées chez les indus occupants du parti fln, ce patrimoine national immatériel    ÊTRE ET NE PAS ÊTRE ?    Benabderrahmane répond aux députés    6000 Souscripteurs à l'appel    La plaie béante de la classe politique    L'ONU retire les Casques bleus gabonais de Centrafrique    Tebboune décrète la Journée nationale de l'imam    Djamel Allam, un artiste irremplaçable    Omar Sy, producteur et acteur principal    Plus de 12,6 quintaux de kif traité saisis en une semaine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



300 véhicules brûlés dans un dépôt des douanes
LA MORT D'UN JEUNE CONTREBANDIER ENFLAMME MAGHNIA
Publié dans Liberté le 24 - 05 - 2010

Les agressions violentes répétées contre les services des douanes ont pris une tournure inquiétante, ces deux dernières années, causant d'énormes dégâts aux infrastructures de ce corps et à ses agents.
Les contrebandiers n'hésitent pas à s'attaquer aux douaniers et ne reculent devant rien, allant jusqu'à recourir aux armes de guerre pour faire passer frauduleusement leurs marchandises mal acquises ou leur drogue. C'est dire que la tâche est rude pour ces hommes en uniforme gris qui ne sont malheureusement pas “protégés” puisqu'au moindre écart, ils sont traduits devant la justice. L'un des plus graves incidents s'est produit dans la nuit de samedi à dimanche dans la région de Boukanoune à Tlemcen, quand plus d'un millier de personnes ont investi et incendié le parc et le siège de la brigade mobile des douanes et même le célibatorium de la Police des frontières (PAF) de la ville. Bilan : 306 véhicules saisis dans le cadre de la lutte contre la contrebande ont été incendiés, 4 véhicules de service de marque Toyota Station ainsi que 4 autres véhicules personnels des douaniers. Un agent a été même blessé à la tête par un jet de pierres, mais son état est hors de danger.
L'incident est survenu, selon notre source, à la suite de la mort d'un jeune dans la nuit de samedi vers 20h40 après avoir été repéré à bord de son véhicule de marque Renault Express par les éléments de la douane en patrouille sur une piste frontalière. Le jeune conducteur a refusé de s'arrêter aux sommations de la patrouille. Une course-poursuite s'est alors engagée et le contrebandier a fini par perdre le contrôle de son véhicule. Ce dernier a dérapé et a fait plusieurs tonneaux. Le conducteur est décédé sur le coup. Il s'agit d'un étudiant âgé de 19 ans et natif de Bab El-Assa. Le corps a été transféré à la morgue de l'hôpital de Tlemcen pour autopsie afin de déterminer les causes du décès.
La nouvelle de sa mort s'est vite répandue et les émeutes n'ont pas tardé à éclater. Environ 1 000 personnes habitant les villages frontaliers de Souani, Bab El-Assa, Benkrama, Sellam, Boukanoune, Marsa-Ben-M'hidi, Sidi Boujenane et Souahlia ont assiégé la localité tout en incendiant le véhicule du jeune universitaire. Les assaillants ont pénétré en premier lieu dans le parc de la recette des douanes, où ils ont incendié 306 véhicules, selon un bilan en notre possession, avant de s'attrouper dans la rue pour demander que la lumière soit faite sur la mort du jeune. Il a fallu l'intervention des éléments du GIR relevant du groupement de la gendarmerie de la wilaya de Tlemcen pour calmer les esprits et maintenir en même temps l'ordre. L'enquête est toujours en cours pour identifier les auteurs de ces actes criminels et, selon les premiers éléments de l'enquête, le véhicule du contrebandier aurait été trafiqué. Hier, un important cordon de sécurité a été déployé pour pallier d'éventuels incidents, et ce n'est pas le premier que connaît la région, puisque les éléments de la division des douanes de Maghnia, ville frontalière, ont déjà connu ces dépassements à leur encontre dans la lutte contre la contrebande allant jusqu'à l'assassinat. On se souvient à Maghnia de ce jeune douanier sauvagement assassiné par arme blanche par des contrebandiers et 4 autres ont été brûlés vifs à Tébessa.
Plus de 21 agressions ont été enregistrées durant l'année 2009 contre ces hommes en uniforme gris par des contrebandiers et narcotrafiquants qui n'hésitent pas à chaque saisie de marchandises à soulever la population et à créer une instabilité pour intimider les services de sécurité n'hésitant pas même à s'attaquer aux barrages et infrastructures de l'Etat, au moment où ces douaniers ne peuvent utiliser leur arme pour se protéger.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.