Importation de véhicules : Le Président Tebboune ordonne la révision immédiate du cahier des charges    Conseil de sécurité de l'ONU : Lamamra appelle l'Afrique à parler d'une seule voix    Météo : Des vents forts continueront à souffler sur plusieurs wilayas du pays ce lundi (BMS)    CR Belouizdad : Le Chabab sur le podium    Le sélectionneur de l'Egypte Queiroz évoque l'Algérie    Profil bas    Alger: 16 projets pour fluidifier la circulation    Bouira: Une victime du monoxyde de carbone secourue    Discussions ministère-syndicat: La grève du Cnapeste se poursuit en attendant...    Longue chaîne létale    En hommage au Pr Hadj Miliani: Des «journées littéraires» du 8 au 24 décembre    «Retour de l'argent sale à la faveur des alliances»    Haaland peste contre l'arbitrage    Pochettino sous forte pression    Première défaite pour Xavi    Dans le flot de la contestation    Des signes «positifs» pour le retour du soutien international    L'UGTT réclame un «dialogue national»    5 décès et 149 blessés enregistrés en 24 heures    L'armée sahraouie cible les forces de l'occupation marocaine    Ces «maquisards» du prêt-à-porter    Fantasmagorie d'une rencontre déchue    La musique andalouse dans tous ses états    L'écrivain Pierre Rabhi n'est plus    Le FFS fait son bilan    Les japonais "s'intéressent" au marché algérien    Arrivée du Président de l'Etat de Palestine à Alger    Le FLN increvable    7 décès et 172 nouveaux cas en 24 heures    16 opérations d'exportation réalisées en novembre    Le procès du président du MDS reporté à dimanche prochain    Une ambition technologique de l'Algérie : l'hydrogène sera le gaz naturel en 2030    L'Arabie Saoudite court en Formule 1    Nouvelle panne    Le SOS des étudiants en médecine    Washington et ses alliés s'inquiètent d'«exécutions sommaires» d'ex-policiers par les talibans    «J'aimerais marquer plus de buts pour l'Algérie»    A ou A', ces Verts hybrides tiendront-ils longtemps ?    La direction demande le report de la rencontre face à l'USMA    Les Gambiens élisent leur Président pour oublier la dictature    Ouverture aujourd'hui d'un colloque national «Tamazight et l'informatique»    Grand colloque sur Cheikh Bouamama, les 11 et 12 décembre 2021    Rencontre internationale sur l'œuvre de M'hamed Safi El Mostaghanemi    INDUSTRIE : PLUS DE 400 PROJETS BLOQUES PAR LA BUREAUCRATIE    Il y a les vrais, et il y a les faux !    "Notre participation a été un succès"    Patchwork d'alliances pour la gestion des APC    Report du procès en appel de Abdelkader Zoukh    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le président du RCD fait le point sur la campagne pour le boycott des législatives
Mohcine Belabbas : “Nous allons vers un taux d'abstention record”
Publié dans Liberté le 30 - 04 - 2012

“L'engouement des citoyens pour notre campagne de boycott contraste avec la difficulté des candidats à mobiliser”, relève-t-il.
Seul parti à ne pas participer aux élections législatives du 10 mai, le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) ne s'est toutefois pas résout à suivre les évènements en simple spectateur. S'interdisant toute démission, le RCD a mobilisé son collectif militant pour donner de la résonance à son mot d'ordre de boycott d'un scrutin qui, faut-il le relever, n'emballe pas grand monde.
C'est que, pour le parti de Mohcine Belabbas, les élections du 10 mai sont “jouées d'avance” et ont pour objectif de sauver le système mis à mal par le vent de changement qui souffle sur la région. “S'il faut boycotter une élection, c'est bien celle du 10 mai 2012 qui voit l'indignité politique atteindre tous les sommets à travers les négociations abjectes de quotas, les marchandages vulgaires de places sur les listes, qui évacuent toute proposition programmatique”, a soutenu Mohcine Belabbas, lors du conseil national de son parti tenu le 13 avril 2012, tout en appelant les militants du RCD à investir le terrain pour disqualifier ce scrutin.
Depuis, le collectif militant du RCD s'est mis en ordre de marche pour faire triompher la position du parti. “Bien avant le lancement officiel de la campagne électorale, les militants et encadrement du RCD ont occupé le terrain à travers des sorties de proximité en distribuant l'appel au boycott lancé par le parti. Certains de nos militants ont initié un certain nombre de nouvelles structures et organisé des actions, des sit-in et des conférences, pour appeler au boycott des législatives”, a rappelé Mohcine Belabbas, rencontré au siège du parti. Serein, il cite les actions menées par ses collaborateurs avant et pendant la campagne électorale. “Des cadres du RCD ont eu à organiser des conférences publiques dans des universités et un certain nombre de localités, malgré le refus des autorités d'accorder des salles pour un parti qui ne participe pas aux élections.”
“À l'occasion de la célébration du 20 Avril, le RCD a participé de façon active à l'organisation des marches dans les wilayas de Béjaïa, Bouira, Boumerdès et Tizi Ouzou dont les principaux slogans étaient officialisation de tamazight et boycott des législatives du 10 mai”, rappelle-t-il encore.
Pour prolonger l'engagement du parti sur le terrain, les militants du RCD ont latéralement envahi la Toile où ils sont comme un poisson dans l'eau.
Il semble que l'investissement des réseaux sociaux par le parti, il y a plus de quatre ans, a été payant. Incontestablement, les militants du RCD sont très actifs sur le Net. Sur facebook et Twitter, les activités du parti sont abondamment commentées et partagées. “Sur la Toile, les militants du RCD ont renforcé leur présence en créant des pages, groupes et autre blogs dédiés à la campagne du boycott pour mieux expliquer notre position et amplifier nos actions sur le terrain”, souligne M. Belabbas.
Question : les citoyens et les internautes sont-ils réceptifs au discours non-participationniste du RCD ? “L'engouement des citoyens pour notre campagne de boycott contraste avec la difficulté des candidats à mobiliser”, relève-t-il.
Pour étayer son constat, M. Belabbas cite les différentes marches du 20 Avril qui, de son avis, “ont connu une affluence jamais égalée depuis 2001”.
Que pense-t-il de la présente campagne électorale ? Le jugement du président du RCD est sans appel : “Jamais une campagne électorale n'a connu une telle morosité et une telle désaffection populaire.”
“Cela annonce un taux de participation le plus faible depuis l'Indépendance du pays”, présume-t-il.
A. C.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.