La position de Berlin sur le statut du Sahara occidental est la cause des frictions entre l'Allemagne et le Maroc    Un projet d'attentat déjoué à Alger    «Un courant obscurantiste tente de faire dévier la révolution»    Beldjoud préside l'installation du wali    Bou-Arréridj Verdict le 10 mars    La défense dénonce un mauvais traitement du détenu    À quel scénario s'attendre ?    Huiles de table - Communiqué de Cevital    Améliorer d'abord les conditions de vie    Tebboune reçoit les présidents de 3 partis    L'ambassade de France s'explique    Le parti AfD placé sous surveillance policière    Derbies au Centre, duels à l'Est et à l'Ouest    Mouassa s'éclipse, Abbès s'annonce    Cristiano Ronaldo rejoint Pelé avec 767 buts... ou pas    5 décès et 163 nouveaux cas    Mahrez, étincelant    2 armes à feu récupérées par les services de sécurité    Le Comité scientifique préconise une démarche spécifique    Le nouveau geste de Macron    Participation de 216 maisons d'édition    Lancement de la 1re édition du Festival international du court métrage d'Imedghassen    Des experts se penchent sur la restauration du mausolée d'Imedghassen    Skikda… Bariq 21 lance Green Farm    Bilan du MDN 49 narcotrafiquants arrêtés    Djilali Sofiane: Certains slogans scandés lors du Hirak pourraient mener au "dérapage"    Quel impact sur l'industrie de raffinage?    Varane, signature imminente?    La disette de Suarez inquiète    Messi fixe une deadline pour son avenir    RASD: la guerre contre l'occupant sera étendue jusqu'à la libération des territoires occupés    L'APLS poursuit ses attaques contre les forces d'occupation marocaine    Arrivée de l'avant-garde d'une unité d'observateurs du cessez-le-feu    La mafia du foncier dénoncée    Bourita sur des charbons ardents    Laurent Gbagbo absent mais pourtant omniprésent    L'Algérie tend la main à sa diaspora    La dépendance au pétrole se confirme    Un grand humaniste engagé    La gratin intellectuel rapproche les deux rives    Du caviar pour les siens    Education: Le ministre renoue le dialogue avec les syndicats    Ras El Aïn et Haï Sanawber: Relogement prochain de 3.000 familles    11.015 comprimés psychotropes saisis et un réseau démantelé    Rivière asséchée !    Récupération du foncier industriel inexploité: «Une première étape pour relancer l'activité économique»    El quinqui de ma grand-mère et l'antonomase    Démantèlement d'un réseau à Tipaza    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La Syrie, l'Egypte, le Tunisie et la Libye au menu
Réunion des ministres européens des affaires étrangères
Publié dans Liberté le 12 - 03 - 2013

Les chefs de la diplomatie de l'Union européenne se sont réunis ce lundi à Bruxelles et la Haute représentante, Catherine Ashton a tenu une conférence de presse peu après cette rencontre au cours de laquelle elle a insisté particulièrement sur le développement de la situation en Syrie après sa rencontre avec l'émissaire des Nations Unies Lakhdar Brahimi.
Avant toute chose, elle a fait part de son plaisir d'accueillir le diplomate algérien à Bruxelles en soulignant les efforts déployés par ce dernier pour développer le dialogue entre l'opposition et les représentants du régime d'Assad. Pour la Haute Représentante de l'Union européenne, « la seule solution sera politique » et elle a réaffirmé que l'Union européenne était prête à faire « tout ce qui est possible » pour arriver à cette fin.
Elle a rappelé la décision européenne du mois dernier visant à accorder un soutien non létal à une assistance technique pour protéger les civils. Elle a souligné que le montant de l'assistance financière européenne s'élevait à quelque 500 millions d'euro , outre les 400 millions d'aides humanitaires aux programmes destinés à soutenir la population civile, les militants des droits de l'homme , les déplacés et l'accès des enfants à l'Education.
On sait d'autre part que Lakhdar Brahimi craint que la situation en Syrie se dégrade et ne devienne pire qu'en Somalie. D'autre part, comme il a été observé lors de cette conférence de presse, l'aide européenne ne parvient pas nécessairement aux « rebelles » mais qu'elle est parfois détournée au profit de ceux qui soutiennent le régime d'Assad . « A partir du Caire, on essaie de faire tout ce qui est possible » a répondu Catherine Ashton et « nous essayons de voir comment travailler avec l'opposition pour essayer de rétablir les services de base : les soins médicaux, l'assainissement de l'eau, la fourniture d'électricité et certains services administratifs ».
D'autre part, l'Union européenne continue à travailler avec différents partenaires internationaux pour tenter de gommer ces différences. La tâche est bien entendu immense et selon la Haute Représentante « Monsieur Brahimi a fait preuve d'une très grande détermination dans ses fonctions » . Il souhaite toutefois que l'Union européenne demeure à ses côtés dans la poursuite de ses activités et les ministres européens des Affaires étrangères sont « déterminés à l'aider comme ce sera possible ».
La Haute Représentante a aussi émis le voeu de voir la Russie s'impliquer davantage « à l'égard de la Syrie et des conflits qui se prolongent en Moldavie et dans le Sud Caucase » . Elle a indiqué que les chefs de la diplomatie européenne s'étaient félicités de l'adhésion de la Russie à l'OMC mais en ajoutant comme bémol que la Russie se devait de respecter les engagements pris dans le contexte de cette adhésion.
Enfin, concernant l'Egypte, la Tunisie et la Libye, Catherine Ashton a rappelé qu'elle avait toujours affirmé qu'il était extrêmement important que l'Union européenne soit efficace aux défis que relèvent ces voisins. « Nous sommes toujours déterminés à faire ce que nous pouvons pour assurer la transition politique dans ces pays » a-t-elle ajouté mais cette transition « est loin d'être simple » et « il y a pas mal d'inquiétudes quant à la situation socio-économique qui se dégrade en Egypte » . Une même incertitude a été constatée en ce qui concerne les élections. « Nous allons nous engager auprès de toutes les parties pour encourager des discussions inclusives pour que la transition aille de l'avant » a-t-elle poursuivi.
La Haute Représentante s'est également félicitée du nouveau gouvernement qui vient d'être proposé en Tunisie et elle espère que « la nouvelle Constitution pourra être approuvée sous peu et que des élections pourront se dérouler prochainement ». Elle a aussi proposé d'appuyer ces élections via l'envoi d'une mission d'observation électorale européenne.
Enfin, elle a noté que le processus constitutionnel avait « pris un peu de retard » en Libye mais l'Union européenne continuera à apporter son soutien financier et politique au processus en cours.
Elle a pris en considération « certains bons résultats » notamment ceux qui ont été observés dans le secteur de l'Education et a relevé qu'il était important de relancer l'accord-cadre avec la Libye qui pourra « garantir un socle solide pour nos relations à long terme » avec ce pays.
A.M


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.