BECHAR : Installation du nouveau chef de sûreté de wilaya    SIDI OTHMANE (SAYADA) : Les citoyens dénoncent les coupures d'électricité    UNITES INDUSTRIELLES POLLUANTES A ORAN : 15 usines déjà mises en demeure    CEM ‘' MOHAMED LAKHAL ‘' DE KHARROUBA : Les enseignants dénoncent la surcharge des classes    MORTS PAR NOYADE ET PAR MONOXYDE DE CARBONE : Huit personnes décédées en 24 heures    PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT : Plus de 60 tonnes de déchets collectés à Oran    Ansu Fati marque l'histoire du Barça    Messi reprend l'entraînement, Dembélé partiellement    La JSK prend option pour la qualification    Ultime dérogation pour Cherif El-Ouazzani    Les Espagnols sur le toit du monde    L'homme qui a raté le "navire" de Karim Younès    Zerouati ordonne l'installation de filtres pour la cimenterie de Béni-Saf    Mise sous mandat de dépôt de 22 manifestants    Plus de 600 millions DA pour le développement du secteur des ressources en eau    L'Algérie n'est pas à l'abri    Plaidoyer pour une loi sur l'acquisition de tableaux    Sortir ...sortir ...sortir ...    Bull, portrait d'une Amérique à l'abandon, couvert de récompenses    Pour des mesures urgentes en matière d'éducation    Le rockeur américain Eddie Money décède à l'âge de 70 ans    Naissance des "Scouts libres"    CRB : Coupe de la CAF, le plus dur reste à faire à Alger    Mohamed Charfi à la tête de l'Autorité des élections    Concertation à Béjaïa pour un appel à une grève générale    JSK : Il a réussi son premier match international… : Mebarki s'affirme !    Le chef Raoni proposé au prix Nobel de la paix    Kagame veut éjecter l'Afrique du Sud des instances de l'UA    De l'envol à la faillite d'Aigle Azur : Les raisons d'un crash    Logement : la situation empire, comment y remédier ?    Faible taux de participation et indécision totale    Sous le signe de l'amitié algéro-italienne    Des habitations sous la menace d'un éboulement: Des habitants de Kouchet El Djir interpellent le wali    Le parti de Benflis: La présidentielle est «la voie la plus réaliste»    Suppression de la règle 51/49: Le débat est lancé    Selon le FFS: La crise a «atteint un stade dangereusement critique»    Mohamed Chorfi à la tête de l'Autorité de surveillance des élections    Football - Ligue 2: Le DRBT rejoint le duo de tête    Conclave wali-chefs de daïras et P/APC: Des mesures urgentes pour parer à d'éventuelles inondations    Intempéries au centre: Des inondations et des coupures d'eau et d'électricité    L'absence de liberté et de souveraineté persiste    La guerre en Syrie tire à sa fin    Poissons morts découverts aux abords du barrage de Taksebt    De mal en pis !    L'Algérie avait bien avant tiré la sonnette d'alarme…    Rencontres photographiques de Bamako    Analyse: Invitée au G7… L'Afrique n'a-t-elle vraiment fait que de la figuration ?    Les Houthis revendiquent une attaque de drones    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Blocage de l'accès à la zone industrielle de Sidi Bel-Abbès
Les autorités réagissent enfin
Publié dans Liberté le 06 - 05 - 2014

Outré par le blocage, mercredi dernier, de l'accès à la zone industrielle par un opérateur économique au moyen d'un camion semi-remorque, le wali de Sidi Bel-Abbès, M. Hattab, a dénoncé cet acte illégal, en martelant que "nul n'a le droit de transgresser la loi pour occuper ou bloquer illégalement une voie publique, surtout lorsqu'il s'agit d'une zone de sécurité. La loi va être appliquée à l'encontre des contrevenants". Et d'ajouter que "la commission de sécurité va se réunir dans les prochaines heures pour prendre les mesures qui s'imposent". Il a sommé aussi le directeur de la zone industrielle de s'impliquer davantage face à ce genre de dépassements. Le recours à cette action de blocage à répétition de l'accès à la zone industrielle par cet opérateur est dû à un conflit autour d'un terrain qui l'oppose à un autre opérateur, qui le convoitait lui aussi pour l'acquérir, car mitoyen de son entreprise. Depuis, le conflit ne cesse de prendre des proportions démesurées. En effet, le terrain (actuellement source de litige) a été concédé en 2012 à l'opérateur protestataire par le Calpiref (Comité d'assistance à la localisation et la promotion des investissements et de la régulation du foncier) pour un projet d'investissement, et qui a été annulé à la suite d'un scandale de détournement du foncier, notamment celui du boulevard Excellence, qui a éclaté en 2012. Le wali, qui s'exprimait en marge de la réception organisée à l'occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse, a signalé que "c'est un terrain domanial, et l'opérateur n'est pas propriétaire du terrain, il ne bénéficie que de la jouissance. Certes, l'administration a commis une erreur en lui délivrant un acte qui peut être annulé à tout moment". A ce propos, il a énergiquement instruit le chef de daïra du chef-lieu de wilaya ainsi que le président de l'APC d'entamer les procédures pour la récupération de cette assiette. Pour rappel, durant toute la journée de mercredi dernier, le blocage de l'accès menant à la zone industrielle a causé d'énormes désagréments aux opérateurs, industriels, personnels et autres visiteurs, qui ont été contraints d'emprunter pédestrement d'autres accès pour rejoindre leurs entreprises.
B. A
Nom
Adresse email


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.