BECHAR : Installation du nouveau chef de sûreté de wilaya    SIDI OTHMANE (SAYADA) : Les citoyens dénoncent les coupures d'électricité    UNITES INDUSTRIELLES POLLUANTES A ORAN : 15 usines déjà mises en demeure    CEM ‘' MOHAMED LAKHAL ‘' DE KHARROUBA : Les enseignants dénoncent la surcharge des classes    MORTS PAR NOYADE ET PAR MONOXYDE DE CARBONE : Huit personnes décédées en 24 heures    PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT : Plus de 60 tonnes de déchets collectés à Oran    Ansu Fati marque l'histoire du Barça    Messi reprend l'entraînement, Dembélé partiellement    La JSK prend option pour la qualification    Ultime dérogation pour Cherif El-Ouazzani    Les Espagnols sur le toit du monde    L'homme qui a raté le "navire" de Karim Younès    Zerouati ordonne l'installation de filtres pour la cimenterie de Béni-Saf    Mise sous mandat de dépôt de 22 manifestants    Plus de 600 millions DA pour le développement du secteur des ressources en eau    L'Algérie n'est pas à l'abri    Plaidoyer pour une loi sur l'acquisition de tableaux    Sortir ...sortir ...sortir ...    Bull, portrait d'une Amérique à l'abandon, couvert de récompenses    Pour des mesures urgentes en matière d'éducation    Le rockeur américain Eddie Money décède à l'âge de 70 ans    Naissance des "Scouts libres"    CRB : Coupe de la CAF, le plus dur reste à faire à Alger    Mohamed Charfi à la tête de l'Autorité des élections    Concertation à Béjaïa pour un appel à une grève générale    JSK : Il a réussi son premier match international… : Mebarki s'affirme !    Le chef Raoni proposé au prix Nobel de la paix    Kagame veut éjecter l'Afrique du Sud des instances de l'UA    De l'envol à la faillite d'Aigle Azur : Les raisons d'un crash    Logement : la situation empire, comment y remédier ?    Faible taux de participation et indécision totale    Sous le signe de l'amitié algéro-italienne    Des habitations sous la menace d'un éboulement: Des habitants de Kouchet El Djir interpellent le wali    Le parti de Benflis: La présidentielle est «la voie la plus réaliste»    Suppression de la règle 51/49: Le débat est lancé    Selon le FFS: La crise a «atteint un stade dangereusement critique»    Mohamed Chorfi à la tête de l'Autorité de surveillance des élections    Football - Ligue 2: Le DRBT rejoint le duo de tête    Conclave wali-chefs de daïras et P/APC: Des mesures urgentes pour parer à d'éventuelles inondations    Intempéries au centre: Des inondations et des coupures d'eau et d'électricité    L'absence de liberté et de souveraineté persiste    La guerre en Syrie tire à sa fin    Poissons morts découverts aux abords du barrage de Taksebt    De mal en pis !    L'Algérie avait bien avant tiré la sonnette d'alarme…    Rencontres photographiques de Bamako    Analyse: Invitée au G7… L'Afrique n'a-t-elle vraiment fait que de la figuration ?    Les Houthis revendiquent une attaque de drones    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





J-4 avant le match contre la Belgique
Les algériens de Paris croisent les doigts (Diapo-photos)
Publié dans Liberté le 13 - 06 - 2014

Si le Mondial suscite autant d'engouement à chaque participation de l'équipe nationale algérienne, cette édition semble être moins enthousiasmante que les précédentes, du moins pour le moment. En effet, dans le passé Paris était réputée pour être la ville la plus « algérianisée » de la planète football, à cause de la forte communauté algérienne qui y vit. Pour cette édition brésilienne, mis à part quelques ornements aux couleurs vert, blanc et rouge, l'ambiance est loin d'égaler celle de la phase des qualifications. Au quartier Ménilmontant du 20eme arrondissement parisien, l'atmosphère est ordinaire même si certains cafés se sont parés des couleurs de Rio. Sur place, nous avons rencontré quelques inconditionnels des Fennecs qui se sont étonnés du manque d'enthousiasme des algériens de Paris, pour les Verts. « Franchement, je pensais que ce mondial serait très intéressant, d'autant plus que, notre pays est le seul pays arabe à y prendre part, mais l'engouement n'et pas encore là. Cela dit, on attendra le 17 juin prochain pour voir changer l'ambiance et voir le public algérien et retrouver cette ambiance unique que seuls nos compatriotes sont capables de créer. En attendant comme les autres je préfère vaquer à mes occupations », nous dira Billal, un habitant du quartier.
Entre espoirs et scepticisme
Mais qu'est qui a donc fait que les fennecs ne soient pas autant attractifs comme à l'accoutumée ? Notre tour dans les quartiers ou résident la communauté algérienne nous a amené du côté de Barbes, là encore, et contrairement aux occasions précédentes où l'engouement atteint tout le temps son paroxysme, l'ambiance n'est pas au rendez-vous. Au café Panorama, l'un des fervents supporters de la bande à Vahid Halilhodzic, Boualem, se montre sceptique malgré son attachement aux camarades de Mostefa. Pour lui le dernier match face à la Roumanie a montré certaines limites de l'équipe nationale, notamment en défense. « Je reste un inconditionnel des Verts, mais ce que j'ai vu contre la Roumanie, en dépit de la victoire, ne m'a pas rassuré. La défense s'est avérée fébrile et la charnière centrale est notre talent d'Achille. Toutefois, je resterai cet inconditionnel et amoureux de l'équipe nationale algérienne malgré tout et face à la Belgique je serais aux premières loges dans ce café», dira-t-il avec un large sourire. Attablés juste à côté, Saïd et Malek deux franco-algériens, n'ont pas manqué de surprendre Boualem et les autres. D'une seule voix, ils soutiennent que l'Algérie sera la surprise de ce Mondial. « Nous avons une équipe jeune et la quasi-totalité des joueurs évoluent en Europe. Bentaleb, Feghouli, Taider, Ghoulem et Brahimi auront leur mot à dire, je suis sur qu'ils seront les révélations de ce Mondial. Peut-être que j'exagère, mais face à la Belgique ce sera leur match, j'en suis convaincu», dira Malek. Etonné, Boualem comme les autres ne trouvent rien à dire face à la confiance débordante que dégage les deux amis, sauf, « espérons ». En somme, même si l'ambiance est loin de répondre aux critères connus, on attend le jour J pour le match Algérie-Belgique pour, peut-être la retrouver.
De Paris, Chérif Memmoud (Pour la Rédaction WEB de Liberté)
Nom
Adresse email


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.