Les journalistes appellent l'Etat à agir    Khalida Toumi et Abdelouahab Nouri bientôt devant la justice    Confirmer la mutation du football africain    L'appel des sept    Une bonne gouvernance et l'Etat de droit    Rachid Taha, cet «ambianceur» et «sapeur» africain    Les habitants en colère    Pionnière dans la formation d'étudiants entrepreneurs    Le procès de Kamel El Boucher reporté pour la seconde fois    88,24% de réussite à Médéa...    Livraison de la première voiture de marque vietnamienne    Retard dans les rappels    Un combiné innovant    La marque qui a révolutionné l'automobile    La Russie victime de cyberattaques américaines "depuis des années"    De la justice d'exception à la justice sans exception !    Signature d'un contrat de partenariat et de coopération    Une ouverture du capital, mais à quel prix ?    Bouzidi : "Remettre le club en Ligue 1"    Ouverture de Club-des-Pins reportée    Ounas a repris l'entraînement    «Noureddine Bedoui doit démissionner»    ONM : "La solution constitutionnelle a échoué"    Economie politique du pillage du foncier agricole    Tout savoir sur les pneumatiques    Mise en service de la station de traitement des eaux du barrage Sarno    Les travailleurs réclament leurs droits    Kendji Girac en concert algérois    Elaine Mokhtefi raconte une des périodes fastes de l'Algérie postindépendance    Découverte d'un cimetière datant de l'époque romaine dans la région de Smara    Chikhi Samir représentera Aïn Témouchent    "L'Algérie était la pièce manquante que je voulais restituer"    Es Sénia : Cinq enfants mordus par un chien errant    L'ONU demande l'ouverture d'une enquête indépendante : Al Sissi a-t-il fait tuer le président Morsi ?    Nouvelles d'Oran    Les étudiants réclament un «Etat civil»    Bensalah inaugure la Foire internationale d'Alger    Equipe nationale: Les Verts depuis hier au Caire    USM Alger: Kaïs Yaâkoubi ne viendra pas    Tlemcen: Détournement de bons d'essence, 14 mandats de dépôt    29 harraga interceptés à Oran et Tipaza    Gaïd Salah met en garde contre un vide constitutionnel    Comité bilatéral stratégique algéro-malien: La contribution de l'Algérie saluée    Urgence au dialogue consensuel    Selon des experts économiques : La persistance de la crise politique affectera négativement l'économie nationale    Une amitié de voisinage et une coopération régionale    La justice se penche sur les dossiers du secteur    Début des inscriptions le 20 juillet    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





LE FESTIVAL SE DEROULE DU 26 AU 30 SEPTEMBRE
La ville suédoise de Malmö célèbre le cinéma arabe
Publié dans Liberté le 29 - 09 - 2014

La ville suédoise de Malmö célèbre le cinéma arabe, et ce, à l'occasion de la 4e édition du Festival du film arabe de Malmö qui a débuté le 26 septembre et se poursuivra jusqu'au 30 du même mois. Au programme plusieurs hommages et un nombre important de films, dont Chroniques Equivoques de l'Algérien Lamine Ammar Khodja. Après Demande à ton ombre, le jeune cinéaste de Bab Ezzouar revient avec Chroniques Equivoques qui se veut une série de chroniques autour des célébrations du cinquantenaire de l'indépendance algérienne. "Le film déroule huit fragments équivoques comme des histoires qui résonnent pour former une mosaïque complexe de la ville d'Alger."
Plus qu'une mosaïque complexe, le fantasque et perspicace réalisateur convoque l'histoire, la mémoire et la fantaisie pour essayer de comprendre l'absurdité de la réalité algérienne. Il en résulte des allers-retours incessants entre la réalité et l'absurde.
Aussi des montées et des descentes entre la raison et la déraison. Avec un style personnel aussi bien mordant qu'attachant, le cinéaste nous livre quelques réalités algériennes servies à la sauce de son imaginaire galopant. Le festival présente trois compétitions : courts-métrages fiction, documentaires et longs-métrages fiction. Le jury de cette dernière est présidé par la réalisatrice marocaine Farida Benlyazid.
Parmi les participants, on peut citer le célèbre comédien libanais George Khabbaz qui a écrit Void, lequel a été réalisé par plusieurs jeunes cinéastes libanais dont Christelle Ighniades, Jad Beyrouthy, Maria Abdel Karim, Naji Bechara, Salim Haber et Zeina Makki. Au programme, plusieurs hommages dont celui rendu au cinéaste syrien Mohamed Malas qui est aussi présent à Malmö pour défendre son film Ladder to Damascus.
À l'issue de la projection, le plus original et le plus libre des cinéastes syriens a débattu longuement avec un public très averti sur la situation du cinéma syrien et sur l'actualité syrienne.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.