Saïd Bouhadja n'est plus    Le membre du BP du PT acquittée à Jijel    Sonelgaz menace    179 milliards de créances impayées    Images d'ailleurs, regards d'ici    «Nous avons un groupe homogène»    Aït Abdeslam «out» contre le CABBA et le MCO    22 pays dont l'Algérie confirment leur participation    Entre avancées et entraves    Recensement de plus de 17 690 sites archéologiques depuis 2016    Kambozia Partovi, grande figure du cinéma iranien, est mort de la Covid-19    Les techniciens de cinéma exigent la reconnaissance    L'ONU confirme la poursuite des affrontements avec le Maroc    Kaboré en tête des résultats partiels    L'UNFA réitère son soutien à la femme sahraouie    Naissance de l'Association des journalistes algériens solidaires avec le peuple sahraoui    "Certains juges préfèrent leurs convictions à la loi"    Le verdict attendu pour le 1er décembre    Neuf communes bientôt alimentées à partir du barrage de Koudiate Acerdoune    Programme des rencontres    JS Kabylie : décès de l'ancien latéral Rezki Maghrici    Les Algériens ont une image mitigée de l'UE    De nombreux établissements scolaires paralysés    Les pompiers reprennent leur bâton de pèlerin    Incertitudes autour de l'Opep et de ses alliés    Noureddine Tounsi incapable de comparaître devant le juge d'instruction    "La sécurité, c'est mieux !"    Les livres, gouverneront-ils un jour ?    "Puentes", des ponts culturels entre l'Algérie et l'Espagne    "La création en banlieue : un art de combat ?" en débat    AEP : l'ADE multiplie les forages à Boumerdès    Boukadoum entame une visite à Abuja    Nouvelles de Tlemcen    Programme de 300 logements sociaux de Aïn El Turck: Un chantier qui traîne depuis presque une décennie    LA CORDE ET LE NŒUD COULANT    Sûreté de wilaya: 10.000 infractions aux mesures préventives en 15 jours    Football - Ligue 1: Sur fond de certitudes et d'inconnues    Licence professionnelle: Des contretemps pour la DCGF    Tébessa - Electricité et gaz : des mises en garde contre les raccordements illicites    Les angles de l'ingérence    Douze autres pays concernés: Les Emirats suspendent l'octroi des visas aux Algériens    Tlemcen: Deux nouveaux directeurs à la tête de l'urbanisme et du logement    Une médaille pour nos revers !    Démantèlement d'un réseau de passeurs à Oran    Le gouvernement entretient le suspense    Diego maradona s'èteint à 60 ans    Chanegriha et Djerad présentent leurs condoléances à la famille du défunt    Musée Public National des Antiquités d'Alger : Acquisition de nouvelles pièces archéologiques    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'Afrique centrale se mobilise contre Boko Haram
Alors que le Tchad déploie son armée au Cameroun
Publié dans Liberté le 19 - 01 - 2015

Le Tchad a déployé son armée pour combattre Boko Haram au Cameroun et au Nigeria, tout en appelant les pays d'Afrique centrale à former une "large coalition" pour lutter contre cette menace de plus en plus dangereuse de ce groupe, auteur de nombreuses exactions au Nigeria et au Cameroun.
Un impressionnant convoi de 400 véhicules militaires tchadiens parmi lesquels des chars, des véhicules blindés ainsi que de nombreux pick-up transportant des soldats a pénétré samedi au Cameroun, avec l'objectif de combattre le groupe islamiste nigérian Boko Haram, contre lequel le président tchadien Idriss Deby a réclamé une "coalition" des Etats d'Afrique centrale.
La veille, au moins deux autres convois militaires avaient quitté la capitale tchadienne en direction du sud mais en restant en territoire tchadien, pour sans doute franchir la frontière près de Maroua. Le président tchadien a accompagné ses troupes jusqu'à la frontière, assurant qu'elles seraient "opérationnelles dimanche". Il a aussi appelé les autres pays de la CEEAC (Communauté économique des Etats d'Afrique centrale) à former une "large coalition" pour lutter contre la menace de plus en plus dangereuse que constitue Boko Haram, qui a lancé une offensive d'envergure en janvier dans le nord-est du Nigeria, qui a multiplié les incursions en territoire camerounais et à la frontière tchadienne, et dont les combattants sont également présents à la frontière du Niger.
Ce déploiement des forces tchadiennes et l'appel fait aux pays de la région surviennent dans un contexte de mobilisation des pays du bassin du lac Tchad. "Les chefs d'Etat de la commission du bassin du lac Tchad (CBLT – qui regroupe le Tchad, le Niger, le Nigeria, le Cameroun, la Centrafrique et la Libye, accompagnés en plus du Bénin) tiendront dans ce sens une réunion demain, 20 janvier, à Niamey (Niger) pour l'opérationnalisation des actions", révèle le colonel Mohamad Idriss, directeur du cabinet du ministre de la Défense nationale du Tchad.
Le Tchad, rappelle-t-on, fait partie de la force régionale formée pour lutter contre Boko Haram, qui était basée à Baga. Mais le Tchad comme le Niger en avaient retiré leurs soldats avant l'attaque de Boko Haram le 3 janvier. Ces soldats qui avaient combattu les groupes terroristes au Mali ont été accueillis en héros en septembre. Samedi matin, des dizaines de milliers de personnes ont encore défilé à N'Djamena, en soutien à l'armée tchadienne. La communauté internationale et l'Afrique semblent aussi se mobiliser sur le dossier, puisque le président français François Hollande et le secrétaire d'Etat américain John Kerry ont dénoncé cette semaine "les crimes contre l'humanité" commis par Boko Haram, alors que la sous-secrétaire générale de l'ONU, Leila Zerrougui, a appelé vendredi à une "réponse régionale". Le président ghanéen John Dramani Mahama, qui préside la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao), a déclaré vendredi espérer parvenir à "un plan d'action spécifique pour en finir avec le problème du terrorisme sur le continent". Selon Amnesty International, l'attaque de Baga est "la plus grande et la plus destructrice" jamais perpétrée par Boko Haram depuis le début de son insurrection en 2009.
Celle-ci a fait plus de 13 000 morts et 1,5 million de déplacés.
A. R.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.