La ville d'Akbou s'anime    Anouar Malek arrêté en Turquie    Benabderrahmane au charbon    Le groupe d'amitié Algérie-Arabie saoudite installé    La loi de finances reportée à dimanche prochain    Développement en stand-by    En un combat douteux    Poutine promet la victoire en Ukraine    Buhari s'engage    L'Algérie, un sérieux candidat    Tirage clément pour l'Algérie    Le compte à rebours enclenché    Quand l'huile franchit les frontières    60 milliards de DA réalisés en 2022    «Le don des reins est en déclin permanent»    Les effets d'une profonde prise de conscience    «Les archives ne sont pas la propriété de la France»    Hamza Bounoua commissaire pour la session 2024    L'Armée sahraouie mène de nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines dans plusieurs secteurs    Le Président Tebboune ordonne la création d'une autorité portuaire pour une meilleure gestion des ports    Formation d'enseignants-chercheurs en langue anglaise: Méthode d'enseignement "bien ficelée"    Le président de la Cour constitutionnelle prend part en Indonésie à la 5e Conférence mondiale sur la justice constitutionnelle    Bousculade mortelle dans un stade en Indonésie: l'Algérie présente ses condoléances    Le Premier ministre présente lundi la Déclaration de politique générale du gouvernement à l'APN    Mawlid Ennabaoui: campagne de sensibilisation sur les produits pyrotechniques    Le mouvement de la "Tunisie en avant" exprime son soutien au droit du peuple sahraoui à l'indépendance    Des partis mauritaniens passent en revue avec une délégation sahraouie les développements de la question sahraouie    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès la République des Seychelles    8e édition du Prix littéraire Mohammed Dib: "la short list" dévoilée    Naissance de l'Association algérienne de l'anglais pour la science et la technologie    "Saint Augustin, un symbole de l'attachement à la patrie, à la paix et au dialogue"    Man City : Guardiola évoque son avenir    CHAN Algérie-2022: le compte à rebours enclenché pour la 7e édition    Un mouvement de foule dans un stade en Indonésie provoque 174 morts    Assainissement du foncier industriel: Des instructions pour récupérer les assiettes non exploitées depuis plus de 6 mois    Djelfa, Touggourt et Hassi Messaoud: De l'huile, des cigarettes et des psychotropes saisis    Les syndicats évoquent une forte surcharge: Une rentrée scolaire «très difficile et complexe»    Réparties sur six sites d'habitat précaire: Plus de 8.000 constructions illicites recensées à Es-Sénia    Ligue 2- Centre-Ouest: Un quatuor aux commandes    Ligue 1: Suspense à Bechar, Oran et Sétif    Algérie-Union européenne: Dialogue de haut niveau sur l'énergie le 10 octobre    Trabendisme mental !    Développement du tourisme: Les voyagistes pointent les insuffisances    Grazie Meloni !    Une sérieuse alerte    Sommet arabe d'Alger: Le compte à rebours a commencé    Mouvement dans le corps des Secrétaires généraux des wilayas    LA VIE... ET LE RESTE    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Premières pluies, grands dégâts
INONDATIONS, ROUTES COUPEES ET MAISONS ENDOMMAGEES À L'EST DU PAYS
Publié dans Liberté le 09 - 09 - 2015

Coups de tonnerre, rafales de vent et pluies orageuses dans la nuit de lundi à mardi, dans plusieurs wilayas de l'est du pays où les services de la Protection civile, déjà alertés par un bulletin météorologique spécial (BMS) annonçant ces intempéries, sont intervenus plus d'une centaine de fois, entre 21h et minuit.
À Batna, les sapeurs-pompiers, munis d'un important matériel, sont intervenus 28 fois. Ils ont été d'abord appelés pour pomper les eaux de la cave de la Banque centrale et le centre commercial Asihar, situés au centre de Batna. La gare routière Adhrar el-hara, complètement inondée par les eaux, a été un autre point d'intervention avant que les eaux n'envahissent, rues, ruelles, institutions publiques, maisons... Ainsi, les interventions des agents de la protection civile se sont multipliées au fil des heures aux quatre coins de la ville, de Kechida à Haï Arriyadh, en passant par les cités Zemala, 5-Juillet, 1020-Logements, 1600-Logements, les frères Lambarkia, 68-Logements,
40-Logements, l'Abattoir, la gare ferroviaire, du pôle Hamla au quartier "Le camp" où la toiture d'une maison s'est effondrée.
On ne déplore aucune victime à la suite de ces violentes précipitations atteignant les 80 mm, mais des dégâts matériels importants ont été enregistrés à certains endroits. Par ailleurs, quatre véhicules enlisés à la cité l'Abattoir et un autre à Kechida ont été extraits des boues par les pompiers.
De son côté, la direction de la Protection civile a incité les citoyens, à travers un communiqué rendu public hier dans la matinée, à faire preuve de prudence et à se conformer aux mesures préventives des dangers des inondations et crues soudaines puisque les précipitations sont censées durer 36 heures, selon le BMS des services de la météorologie. Ainsi, les citoyens ont été appelés à ne se
déplacer sur les routes qu'en cas de besoin. Ils doivent aussi interdire aux enfants de jouer près des rives. Les piétons et les automobilistes sont priés de ne pas s'aventurer à traverser les cours d'eau au moment des crues, ni se protéger des pluies sous les ponts. Les bergers sont sommés de retourner chez eux, dès le début
des précipitations, afin d'éviter d'éventuels dangers.
À Mila, les pluies orageuses, qui se sont abattues sur la région dans la nuit de lundi à mardi, ont inondé des dizaines d'habitations à Rouached, commune du nord de la wilaya. Selon une source locale, la plupart des habitations de la cité Ennasr ont été affectées par des infiltrations d'eau de ruissellement, suite aux précipitations torrentielles qui ont frappé la région dans la nuit de lundi à mardi. "Les riverains ont vécu une nuit de peur eu égard à la force des torrents d'eau en furie qui s'engouffraient dans les maisons au milieu de la nuit", affirme notre interlocuteur.
Pour les habitants de la cité, cette catastrophe ne se serait pas produite si les travaux d'aménagement des rues avaient été achevés à temps. "Ce sont surtout les tas de graviers et de sable qui jonchent les rues qui ont détourné une bonne partie des eaux pluviales vers l'intérieur des maisons", affirme-t-on. Aussi, les victimes revendiquent l'achèvement desdits travaux le plus rapidement possible et l'enlèvement des amas de matériaux de construction éparpillés à travers les différentes artères. Signalons que d'autres rues du village, à l'image de celle jouxtant le siège de la sûreté urbaine, ont été coupées, hier matin, à la circulation automobile, à cause des tonnes de boue et de matériaux divers charriés, jusque-là, par les flots impétueux.
À Khenchela, le bilan a été tout aussi important : des habitations endommagées, des routes coupées et encore des familles sinistrées. Selon le chargé de communication de la direction de la protection civile de Khenchela, la RN83 reliant les wilayas de Biskra et de Khenchela a été coupée, précisément, dans la commune de Babar au lieudit El-Chajra où les conducteurs de deux camions, encerclés par les eaux, ont été évacués par les pompiers. Toujours sur la même route, un accident de la circulation a été signalé dans la commune de Kaïs faisant un blessé. Par ailleurs, plusieurs habitations à M'toussa et Aïn Touila ainsi qu'un CEM à Taouzinat ont été infiltrés par les eaux.
À Bordj Bou-Arréridj, les pluies torrentielles qui se sont abattues lundi ont provoqué des inondations touchant des dizaines d'habitations et causant des dégâts importants, dans plusieurs quartiers de la ville. Ces inondations ont surpris les automobilistes dont l'un a été sauvé in extremis, alors que son véhicule a été englouti par les eaux d'une fosse creusée pour les travaux de réalisation d'une trémie à la cité 500-Logements.
Par ailleurs, on nous signale que dans les quartiers Mounia, Lagraphe, 1er-Novembre, 8-Mai-45, 130-Logements et le village Sud, les habitants de plusieurs maisons inondées ont utilisé tous les moyens pour drainer l'eau. Dans plusieurs rues, la circulation était très difficile ou carrément bloquée par endroits. Heureusement, aucune victime n'a été signalée. La vigilance et l'entraide des citoyens ont apporté réconfort et de soutien aux sinistrés. De leur côté, pour faire face à cette situation, tous les services de l'APC de Bordj Bou-Arréridj ont été mis en état d'alerte et mobilisés pour venir en aide aux citoyens.
Enfin, dans la wilaya de Sétif, les pluies torrentielles n'ont pas été sans conséquences. Plusieurs maisons ont été inondées et des routes coupées à la circulation. Les autorités locales ont mobilisé tous les moyens afin de venir en aide aux citoyens en difficulté. Même constat au sud de la wilaya, où la circulation routière a été perturbée au niveau de la RN28 au lieudit El-Choyat entre El-Rasfa et Salah-Bey. À Beni Aziz, l'électricité a été coupée pendant cinq heures, selon les dires des citoyens de la commune.
Laaldja M./KAMEL B./ZAIM M./CHABANE B./AMAR L.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.