L'ICÔNE AUX DEUX COMBATS    DES ENTREPRISES AU CHEVET DES HÔPITAUX    Les médecins et les infirmiers à la retraite appelés en renfort    En Algérie, le système de santé est submergé par le variant Delta    COLÈRE DES DEMANDEURS DE LOGEMENTS À EL-TAREF    Une trentaine de malades évacués vers le CHU et les EPH    Les islamistes tunisiens ne font pas l'exception !    UNE INFLUENCEUSE DE TALENT ET DE COEUR    Messaoudi (JSS) creuse l'écart en tête    Le deux poids, deux mesures de Paris    Le PT dénonce les «immixtions étrangères»    Le quotidien français Le Monde enfonce plus le Maroc    L'Afrique du Sud s'oppose à l'octroi du statut d'observateur à l'entité sioniste    «La gestion de l'oxygène est archaïque»    2 femmes retrouvées calcinées dans leur domicile à Bou Ismaïl    Deux batailles qui restent à gagner    «Ce n'est pas facile de courir deux lièvres à la fois»    Boxe : Ichrak Chaïb (75 kg), et Houmri (81 kg) éliminés    Requins et méduses : Il n'y a aucune raison d'en avoir peur    La rage de vivre    Abrous Outoudert revient à la tête du quotidien Liberté    Ligue des champions (Dames) : L'Affak Relizane hypothèque ses chances de qualification    Après son succès dans le clasico : Lavagne croit toujours au podium    Assassinat du docteur Adjrad à Tiaret : Cinq suspects arrêtés    On en a trop fait à propos de la méduse Physalie    Crise politique en Tunisie : Le président Saïed s'inscrit dans la durée    Sortir l'entreprise de sa léthargie : un défi pour le gouvernement !    Les problématiques de nos universités et facultés de médecine sont également de l'ordre des pratiques pédagogiques    La révolution du numérique modifiera le nouveau pouvoir mondial    MOURIR LENTEMENT POUR SAUVER SA VIE    La mémoire nationale: Le contentieux archivistique franco-algérien pris en otage !    IL ETAIT UNE FOIS !    Il y a eu réaménagement des horaires    Goudjil scrute les 541 jours de Tebboune    Une réconcilation entre Ouattara et Gbagbo    Les Fidjiens conservent    Bouras et Berrichi ferment la marche    Mikati entreprend de former un nouveau gouvernement    Une feuille de route pour la Tunisie    Le président d'El Bina défraye à nouveau la chronique    Le président dit : oui!    Projet de restauration d'une mosaïque romaine à Alger    Des poids lourds de la littérature sélectionnés    Nice intègre la liste du Patrimoine mondial    "LE SERMENT"    Wali/PAPW : le ménage artificiel    Le chef de l'état présente ses condoléances    Comportement d'une victime et d'un inculpé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Israël, bourreau des femmes et des enfants palestiniens !
Deux Palestiniennes, dont une enceinte, tuées à Ghaza
Publié dans Liberté le 12 - 10 - 2015

24 Palestiniens ont été tués en une dizaine de jours et plus de 107 autres arrêtés, dont des enfants et adolescents âgés entre 12 et 20 ans.
Hier, c'est une Palestinienne enceinte et sa fillette de deux ans, qui ont été tuées dans un raid aérien israélien à Ghaza. Les violences se poursuivent en dépit des appels de détresse du gouvernement palestinien qui dénonce une nouvelle guerre d'agression contre son peuple. Tôt hier matin, l'aviation israélienne a mené un raid contre la bande de Ghaza, prétextant avoir visé le Hamas qui contrôle cette enclave sous blocus israélo-égyptien depuis 2008. En début de soirée, un adolescent palestinien a été tué par tirs à balles réelles des soldats palestiniens qui poursuivaient leur guerre de répression contre des manifestants à main nue en Cisjordanie et à El-Qods occupée. Le décès de ce jeune adolescent de treize ans a fait monter le nombre de victimes palestiniennes à 24 morts, dont 13 à El-Qods-est occupée, en plus des 1300 blessés en moins de dix jours. Rien que pour la journée d'hier, le ministre palestinien de la Santé a fait état de 66 blessés dans une nouvelle vague de répression de l'armée israélienne à El-Qods-est, en Cisjordanie, à Naplouse et à Tulkram, a rapporté l'agence de presse palestinienne Wafa. Quelques heures plus tard, le Croissant-Rouge palestinien a affirmé que 330 Palestiniens ont été blessés lors des affrontements d'hier avec les policiers et soldats israéliens que le Premier ministre Benjamin Netanyahu a autorisé à tirer à balles réelles. Les soldats israéliens ont d'ailleurs fait usage des balles réelles lors d'un rassemblement pacifique devant un check-point à Naplouse, ont rapporté les médias palestiniens. "107 détenus âgés entre 12 et 20 ans ont été arrêtés durant les dix derniers jours", a déclaré de son côté Nasser al-Qus, président du Club des prisonniers palestiniens à El-Qods-est occupée, cité par le centre palestinien de l'information. Les colons israéliens mènent également des attaques contre les Palestiniens, souvent sous le regard passif des services de sécurité. Hier après-midi, un jeune Palestinien a été blessé par des bombes lacrymogènes, par trois colons juifs, dans un quartier d'El-Qods, alors qu'il était de passage devant leur magasin, a indiqué encore Wafa.
Ainsi et depuis deux semaines, la situation n'a pas cessé de se dégrader dans les territoires occupés, notamment à El-Qods-est, où les assauts répétés de l'armée israélienne ont réussi à provoquer une réaction violente des Palestiniens, faisant penser qu'une troisième Intifidha est en train de commencer. Depuis des mois, le Premier ministre de droite, Benjamin Netanyahu, pousse au pourrissement, faisant fi de tous les appels de la communauté internationale à reprendre langue avec la Palestine et poursuivre le processus de paix, en panne depuis des mois. La politique de colonisation du gouvernement israélien et les guerres d'agression contre la bande de Ghaza en 2008/2009, puis en été 2014, sont à l'origine de l'arrêt des discussions entre Ramallah et Tel-Aviv, qui n'arrive toujours pas à digérer l'admission de la Palestine en tant que membre observateur à l'Onu.
L. M.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.