Les bienfaits méconnus du citron    Ballon d'Or : Guardiola prend la défense de Messi    Déclaration de patrimoine en question    Quand la chute du dinar fausse les calculs    Elections locales: Les résultats préliminaires connus    Du 4 au 6 décembre: Une conférence nationale sur la relance industrielle    Coupe arabe FIFA: Algérie A' - Soudan, aujourd'hui à 11h00 - Bien entamer la compétition    Ballon d'Or: Messi, un sacre qui fait grincer des dents !    JSK - Les joueurs confinés: Le match face au Royal Léopards reporté    Ténès: Deux morts dans un glissement de terrain    Raffinerie de Skikda: Huit personnes atteintes de brûlures suite à un incendie    Illizi: Quatre morts dans une collision    En rang serré    Adrar: Un écrivain autrichien au lycée Moulay Touhami Ghitaoui    Une journée cruciale pour la droite, aujourd'hui en congrès    Le FFS en quête d'alliance    Les indépendants exigent une enquête    Le temps des tractations    Vers la révision des textes juridiques    Témoignages    Messi, le ballon dort    Mahrez au 20e rang    Toujours dans l'impasse    «L'Algérie est ciblée»    Le programme de travail sera valable du 4 décembre 2021 au 31 janvier 2022    L'Algérie souhaite davantage d'investissements chinois    Le docteur Derrar fait le point    82 familles relogées    17 personnes coincées dans un immeuble    Ce que veulent les syndicats de la santé    95 décès depuis le début de l'année    L'hostilité à l'engagement armé de la France de plus en plus visible    Xi Jinping adresse un message de félicitations à une réunion à l'ONU    «L'art : le regard pour ombre»    Jbaliqs ouadjmatou en concert    Semaine du court métrage    Accélérer la mise en œuvre de l'Accord d'Alger    Maroc Les forces de l'ordre empêchent un sit-in populaire devant le Parlement en solidarité avec le peuple palestinien    Festivals du court-métrage d'Annaba et «Cinemana du film arabe» d'Oman    Elections locales: le FLN arrive en tête avec 5978 sièges    La vague de normalisation "se brisera contre la position authentique de l'Algérie"    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie en Ouganda    Benabderrahmane: la rupture avec les anciennes pratiques impossible sans des médias forts et objectifs    Sellal acquitté et Rahiel condamné à 3 ans de prison    Les nouvelles technologies au secours de la culture    Le Sénégal souhaite un soutien de Pékin au Sahel    Report du procès de l'ancien wali de Djelfa    La cérémonie officielle, vendredi prochain, à Paris    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'ONU adopte une résolution historique
Abus sexuels commis par les Casques Bleus
Publié dans Liberté le 13 - 03 - 2016

Ebranlée par le scandale des viols commis par des membres des Casques bleus sur des enfants centrafricains et congolais, l'Organisation des Nations unies a adopté tard vendredi, via son Conseil de sécurité, une résolution "historique". Car, il s'agit d'une première. Cette résolution prévoit en effet une série de mesures "y compris le rapatriement d'une unité entière lorsqu'il existe ‘des preuves crédibles de cas répandus ou systématiques d'exploitation et d'atteintes sexuelles'", lit-on sur le site d'information de l'ONU. Le texte a eu
14 voix pour et une abstention (Egypte), la résolution du Conseil prie en outre le Secrétaire général de donner à cette décision un effet immédiat et permanent, a ajouté l'ONU. "Dans cette résolution, le Conseil entérine la décision du Secrétaire général de l'ONU de rapatrier une unité militaire ou une unité de police constituée d'un contingent, déployé dans le cadre d'une opération de maintien de la paix des Nations unies, lorsqu'il existe des preuves crédibles de cas répandus ou systématiques d'exploitation et d'atteintes sexuelles commises par ladite unité", a expliqué l'ONU.
Mais l'Egypte a rejeté le texte, estimant qu'il était inconcevable d'imposer une "punition collective" pour des crimes commis par "quelques dizaines" de soldats. Pour le représentant égyptien au Conseil, Amr Abdellatif Aboulatta, une telle approche risque d'avoir "un grave impact sur le moral du personnel et de ternir la réputation" des pays qui fournissent des Casques bleus, a rapporté l'APS. Pour l'ambassadrice américaine Samantha Power, un tel texte permet de "s'attaquer enfin au cancer des abus et de l'exploitation sexuels, dont sont victimes des gens qui ont fait confiance au drapeau de l'ONU", ont rapporté les agences de presse. Pour rappel, le dernier rapport annuel du Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon a fait état de "69 allégations d'abus sexuels qui ont été enregistrées en 2015, soit une augmentation de 17 cas par rapport à 2014". Le rapport en question précise que sur le nombre total d'abus enregistrés, il y avait 22 cas en Centrafrique, commis par les membres de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en République centrafricaine (Minusca). "En juin 2015, j'ai été, tout comme vous, profondément choqué par les allégations d'exploitation et d'abus sexuels d'enfants par des forces militaires étrangères en République centrafricaine, et par la réponse à ces allégations apportées par les Nations unies", a rappelé le chef de l'ONU à la présentation de son rapport qui a fait couler beaucoup d'encre et suscité une vague d'indignation à travers le monde.
L. M.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.