Le FLN sauve les meubles    La Chine veut contrer la remontée des prix    Hanoï, la capitale confinée    Les matchs de la JSK face au CRB et à l'USMA fixés    Carapaz et Szilagyi au sommet pour la première journée    Vaste programme de sensibilisation contre les incendies    Soin douceur et anti-âge pour les mains    À l'origine d'une crise !    La Cantera, il était une fois Bab-El-Oued, nouvel ouvrage de Mahdi Boukhalfa    Le clan de Oujda, Saadani ou Cheb Khaled, qui a donné les numéros de téléphone aux Marocains ?    La FIJ et le SNPM interpellent le Maroc    Nourine suspendu par la FIJ    Na Hussein Dey : Les Nahdistes s'enlisent    Sensibilisation sur la rationalisation de la consommation de l'énergie électrique    Une passerelle numérique vers les services d'assistance sociale    Sûreté nationale: Intelligence et lutte contre cybercriminalité    MC Oran: Encore une saison ratée !    Des tests techniques pour un meilleur débit d'Internet    Mystérieuse tentative d'assassinat du président malgache    Une autre forme de normalisation ?    Chlef: La tomate industrielle veut éviter les «invendus»    Les langues maternelles au chevet de l'Education : les conseils de la Banque mondiale !    Les grandes sociétés américaines sont-elles au-dessus des lois ?    Naïveté et réalité du monde    Belazri retenu comme juge de ligne    Melih et Sahnoune officiellement engagés    Benchabla passe en 8es de finale    208 migrants secourus en 48 heures    Affrontements avec la police à Sydney    L'Exécutif sur les chapeaux de roue    Une délégation chinoise arrive en Algérie    Le retour au confinement de nouveau abordé    Rym Feroukhi sur le podium    Quand la joie se transforme en deuil    Où est l'Etat?    Le paiement en ligne est opérationnel    Tebboune installera officiellement le nouveau gouvernement    L'ambassade d'Algérie en France porte plainte contre RSF pour diffamation    Ce que veulent les Américains au Mali et en Libye    Des endroits féeriques à visiter    L'Unesco n'inscrit finalement pas Venise sur cette liste    Abdelmalek Boussahel n'est plus    Des bourses attribuées à des chercheurs algériens    TRÊVE SANITAIRE À TIZI OUZOU ET À BEJAIA    LE SNAPO PLAIDE POUR UNE VACCINATION DANS LES OFFICINES    Il a rencontré jeudi le responsable de l'ANIE : Tebboune met le cap sur les locales    Il avait repris hier à 73,80 dollars : Le pétrole fait du surplace après avoir recouvré ses pertes    Quelle cyberstratégie pour l'Algérie?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Tunisie : intensification de la lutte antiterroriste
Démantèlement de trois cellules qui préparaient des attentats
Publié dans Liberté le 07 - 05 - 2016

Les autorités tunisiennes ne baissent pas la garde face à la menace terroriste, comme en témoignent ces annonces de démantèlement de trois cellules terroristes en quarante-huit heures à travers le pays, qui préparaient des attentats contre des sites et des personnalités.
Afin de maîtriser l'activité de la mouvance terroriste, qui a plongé la Tunisie dans la terreur depuis 2011, avec un nombre très élevé de victimes civils, dont des touristes étrangers, ainsi qu'une centaine de soldats et de policiers, les services de sécurité sont sur le qui-vive. Multipliant les actions et les enquêtes, ils ont réussi à démanteler trois cellules terroristes durant les dernières quarante-huit heures, dont les cibles étaient des centres commerciaux ou encore des locaux de partis politiques. Les deux premières cellules démantelées dans le nord-ouest de la Tunisie ont prêté allégeance à la phalange Okba Ibn Nafaâ, liée à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi). Selon l'annonce du ministère de tunisien de l'Intérieur, neuf personnes au total ont été arrêtées un groupe lié à Aqmi, selon le communiqué du ministère. L'opération, au cours de laquelle une quantité d'explosifs a été saisie, s'est déroulée à une date non précisée dans la région du Kef, frontalière de l'Algérie. La première cellule effectuait des repérages dans le but de perpétrer des attaques contre des centres commerciaux, des installations militaires et sécuritaires des personnalités ou encore des locaux de partis politiques, a indiqué la même source. La seconde cellule composée de cinq membres procurait une aide financière et faisait parvenir des provisions à un groupe de terroristes retranchés dans la zone montagneuse du Kef. Une troisième cellule, composée de quatre éléments, a été démantelée dans la région de Sidi Ali Ben Aoun, gouvernorat de Sidi Bouzid, selon un autre communiqué du ministère tunisien de l'Intérieur rendu public hier. "Âgés entre 26 et 32 ans, les membres de la cellule ont été enrôlés par un terroriste dangereux en état de fuite", a précise cette source, qui souligné que selon les premiers éléments de l'enquête, "la cellule est suspectée de fournir un soutien logistique aux éléments terroristes retranchés au mont Mghilla dans le gouvernorat de Sidi Bouzid". Les personnes arrêtées ont été placées en garde à vue après concertation du parquet en attentent la fin de l'enquête. Ces démantèlements démontrent, si besoin est, que les autorités tunisiennes mènent une guerre sans merci contre les groupes terroristes, qu'elles traquent depuis plusieurs années notamment dans les zones montagneuses, tel le mont Chaâmbi, dans la région de Kasserine. La traque s'est accentuée particulièrement après les trois sanglants attentats de l'année écoulée, revendiquées par le groupe terroriste autoproclamé "Etat islamique", et qui ont fait 72 morts dont 59 touristes étranger.
Merzak Tigrine


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.