Chelsea : Giroud a pris une décision pour son avenir    Real - Zidane : "Je n'ai jamais pensé que j'étais intouchable. Jamais"    Environnement : Benharrats prend part à la 8ème session extraordinaire de la CMAE    Assad prend part à une réunion pour le lancement de la plateforme numérique des langues africaines    TIARET : La police enquête sur les livrets fonciers de Tahkout    AEROPORT AHMED BEN BELLA (ORAN) : Reprise des vols domestiques demain dimanche    SIDI BEL ABBES : 677 associations de wilaya et 430 communales en activité    Déblocage des sites internet : Réflexion exclu !?    Le mouvement palestinien BDS défend le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination    L'ALGERIE REFUSE TOUTE INGERENCE DANS SES AFFAIRES INTERNES : Salah Goudjil fait passer le message    LUTTE ANTITERRORISTE : L'expérience algérienne "exhaustive et intégrée"    Cherif Mellal ‘'menace'' pour Matoub Lounès    Coronavirus : 803 nouveaux cas, 541 guérisons et 12 décès    Développement : Réalisation de pistes cyclables et de parcours de VTT à Alger    Des chutes de neige prévues sur les reliefs dépassant 1.000 mètres d'altitude    ALGERIENS BLOQUES A L'ETRANGER : Air Algérie programme 24 vols de rapatriement    Démantèlement de plusieurs associations de malfaiteurs    TIARET : Le présumé auteur du vol de 10 millions de cts écroué    MASCARA : Le wali visite des projets dans les zones d'ombre    OPEP+ : L'augmentation de la production à partir janvier, une décision qui convient tous    Tahar Ouettar, l'écrivain athée qui défendait les islamistes.    Batna: découverte d'une inscription libyque au site Guergour à Seriana    Laghouat se remémore l'un des pires massacres perpétrés par la France coloniale contre le peuple algérien    L'APN participe samedi à une réunion sur "les processus de paix à l'échelle mondiale: rôle et participation des femmes"    Les unités de l'APLS continuent de viser des positions militaires de l'occupation marocaine    6e session du Forum parlementaire euro-méditerranéen : le Parlement algérien réaffirme le rejet de la résolution du PE    Douanes : mise en échec d'une contrebande et tentative d'introduction stupéfiants    Jeux paralympiques: versement de subventions financières aux athlètes qualifiés et qualifiables    Milan AC: Bennacer encense son coach    Industrie : l'ENIEM a besoin d'un financement bancaire pour sa relance    RND : examen du fonctionnement du parti et des derniers développements sur le plan international    Une caravane sillonne les zones d'ombre    Plus de 12 200 infractions enregistrées en un mois    Un an de prison ferme et 100 000 dinars requis par le procureur    Quand la vérité est absente, les menteurs dansent !    Retour du Président, ingérences et détenus d'opinion    Lynda Lemay revient avec 11 nouveaux albums de onze titres    Notre-Dame de Paris accueille un concert de Noël    Un décembre en cinéma    "Pour une conférence nationale inclusive"    Poursuite des attaques contre l'armée marocaine    L'Egypte épinglée sur la multiplication des exécutions    Des peines de prison pour les leaders prodémocratie    Les distributeurs rejettent les accusations des pharmaciens    Une simple formalité pour les Mouloudéens    Le procès d'Adjlia reporté au 9 décembre    Une vie de combat    Le procès en appel des frères Kouninef renvoyé au 16 décembre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le document qui accable Ennahar TV
Actualité
Publié dans Liberté le 18 - 05 - 2016

La chaîne de télévision Ennahar TV a publié sur son site un certain nombre de documents concernant le Groupe Cevital. Ces documents, censés accabler le patron du groupe, ne révèlent, en réalité, aucun acte illégal ou répréhensible. En revanche, le scoop est ailleurs. En effet, parmi ces documents, se sont glissées incidemment quelque quatre pages dignes d'intérêt. Car elles mettent à nu, de façon désormais irréfutable, l'existence de commanditaires et de donneurs d'ordre tapis dans l'ombre qui ont actionné cette chaîne dans le cadre d'un règlement de comptes contre Issad Rebrab. Nous reproduisons ci-après le contenu exact et intégral de ces quatre pages (dans un souci de préservation de l'honneur et de respect de la vie privée de certaines personnes citées dans le document, nous avons tenu à ne mentionner que leurs initiales.)
Cevital
Quelques pistes sur les dossiers épineux d'Issad Rebrab, DG/Cevital. D'abord, il faut l'attaquer sur les questions morales pour dresser le tableau car il insiste sur Cevital entreprise citoyenne :
1- Rebrab est un menteur professionnel. Il passe sa vie à faire des effets d'annonces.
Annoncer des chiffres faux surtout que personne ne vérifie. Par exemple : faire un montage vidéo sur toutes ses annonces de création d'emploi. Si on fait l'addition de toutes ses déclarations sur la création d'emplois on arrive à plus de 3 millions d'emplois fictifs.
2- Le cœur de son business c'est Béjaïa. C'est là où il faut frapper. La raffinerie et la distribution. Malik, son fils, tient un grand réseau de grossistes (tous islamistes) dans la distribution des corps gras et sucre. Ils ont des centaines de faux registres du commerce et personne ne vérifie car il a acheté tout le monde sur place. (La Gendarmerie nationale de la 5e Région militaire a ouvert une enquête).
3- En outre, au niveau du port, il viole les règles de l'environnement. Sonatrach a dénoncé l'extension des quais de Cevital. Rebrab a négocié avec Cherif Rahmani pour avoir les actes de conformité de l'environnement que sa raffinerie ne menace pas le port. Faut voir avec l'ex-ministre de l'Environnement, Mme Boudjemaâ, qui connaît bien le dossier et qui ne voulait pas signer. Un des plus gros problèmes de pollution de Béjaïa. Si l'Etat applique la loi, le site doit, soit fermer, soit appliquer les normes environnementales.
- P-DG du Groupe et du CA : Issad Rebrab
- Ahmed Nemmar : vice-président du Groupe
- Salim Rebrab remplace Malik Rebrab à la filière agroalimentaire Cevitalagro-Supermarchés Uno-raffinerie Béjaïa et sucre
- Pôle industries : Malik Rebrab qui fait office de président par intérim, gère les filières MFG-Brandt-Oxxo à l'international.
- Pôle mécanique service : Omar Immobis/immobilier + Fiat + Hyundai
- Linda Rebrab : gère le pôle commercial ventes et achats de matières premières.
Seule nouvelle nomination, S. D. comme attachée de communication du Groupe (fille d'un ancien ambassadeur algérien en Allemagne)
Recrutement de harkis
S'intéresser au recrutement de Mme C. T. H., fille de harki et c'est la future RH du groupe Cevital. Administrateur du Fonds de mémoire pour les harkis. Elle a travaillé 6 mois à Cevital. Son frère, M. H. vient de rejoindre le groupe comme DG des projets et de la stratégie. Il a travaillé 6 mois également. Rebrab les a limogés avant que le scandale n'éclate.
Le dossier sucre
Actuellement, Cevital organise la pénurie en créant la tension sur les grossistes. Le but de l'opération pour Cevital est de reconstituer sa trésorerie (son cash) sur le dos du marché en captant les quantités alors que le sucre s'envole à + 50/60% sur le marché algérien alors que les cours internationaux se sont effondrés. S'intéresser également au bureau trading de sucre installée en Suisse qui est dirigé par Salim Rebrab et son épouse chinoise de Hongkong, L. P. Y. (voir les deux fiches de l'épouse de Salim, L. P. Y).
La question : cette dame est cadre salariée en Algérie et dirige une compagnie en Suisse !! Comment est-ce possible. "Racham Hmida laâb Hmida". Cevital achète le sucre à lui-même à travers le bureau de Trading Skor International SA.
Que font les autorités ? les impôts ? Cevital a créé une centrale d'achat de sucre au Brésil (que visite actuellement Issad Rebrab) qui vend le sucre roux à Cevital via son propre bureau en Suisse. Sur toute l'opération Brésil-Suisse-Algérie, c'est Cevital qui contrôle la chaîne et se facture à elle-même !!!
Usine Fagor
Au niveau de l'usine Fagor de Sétif, les techniciens sont étonnés de la polémique avec le ministre de l'Industrie, Abdesselam Bouchouareb sur l'importation de machines usagées alors qu'ils ont reçu du matériel neuf qui est déjà installé et prêt à l'emploi. Ils soupçonnent une attaque politique.
Le dossier MFG
Examiner les aides et subventions de l'Etat (accordé à l'export) car les valeurs à l'exportation de MFG/Cevital sont fausses.
Les aides à la production sont dénaturées car en bout de ligne de production du verre plat, les ouvriers de l'usine ont instruction de le casser en petits morceaux et le réinjecter pour en faire des plaques. MFG change ainsi les numéros de production.
L'usine MFG de l'Arba est, elle-même, réalisée sans permis de construire.
La question : où est le permis de construire ? L'usine actuelle est sur des terres agricoles ? Voir avec le ministère de l'Agriculture par quel miracle il a obtenu ce foncier agricole ! L'usine de verre plat de l'Arba est illégale. Voir avec l'ex-wali de Blida, Hocine Ouadah qui connaît le dossier !
Le dossier Samsung/Samha
Importation des télévisions cathodiques issues des stocks Samsung (10 à 20 $ l'unité) et revendues par la filiale Samha/Cevital entre 100 et 150 $.
Cevital a acheté un écart de stock qui correspond à 40 ans en termes de volume. Une transaction qui aurait permis de transférer plus de 40 millions de dollars à titre de transferts de devises.
L'actuel DG de l'ENI Bel-Abbès, M. Berekla connaît parfaitement le dossier lorsqu'il était en poste à Cevital/Samha.
Le dossier Oxxo
Fausses commandes d'importation des menuiseries PVC de son usine Oxxo rachetée en France (dans la circonscription électorale de l'ex-ministre Arnaud de Montebourg). Surfacturation sur la valeur. Complicité au niveau des douanes, notamment au niveau du contrôle du parc sous douane de Cevital qui se trouve à l'Arba sur les dédouanements (conteneurs vides). À signaler que l'usine Oxxo de Bordj Bou-Arréridj est installée sans permis de construire !
Le dossier du foncier
Litige sur le foncier acheté à Bouira, terrains agricoles à El-Hamiz, où le sol a été bétonné. Autre litige, Omar Rebrab, concernant 5 000 hectares rachetés chez Daewoo mais sans acte du Cneru.
L'avocat de Cevital en France
L'homme important dans le dispositif français de Cevital est l'avocat, F. B., dont le cabinet est domicilié à 17 avenue des Champs-Elysées et qui s'occupe de tous les dossiers français du groupe d'Issad Rebrab. On évoque un paiement de l'ordre de 125 000 euros de Rebrab, via cet avocat, à un conseiller de l'Elysée de François Hollande afin que Rebrab obtienne (ou achète) le "privilège" d'être reçu à la présidence française en compagnie d'hommes d'affaires internationaux de renom. Il a été reçu 2 minutes par Hollande en octobre 2014. Voilà les premières pistes, le dossier Pombino Italie, investissements en Afrique, fonciers, et spéculation vont suivre...


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.