Boudjemaa Boushaba, nouveau directeur de l'Education de la wilaya de Sétif    Real : Odegaard se rapproche de ce club anglais    Real Madrid : Zidane ne serait pas menacé    Les procès en appel de 11 hirakistes renvoyés au 10 mars    Le détenu Mohamed Baba-Nedjar en grève de la faim    Interrogations sur le rôle de l'Anie    Nouveau procès pour le général Saïd Bey    «L'exploitation du schiste n'est pas pour demain»    Pas de marchandises à exporter, ni de navires algériens sillonnant les océans    Quand l'offre dépasse la demande    Taïeb Hafsi invité par Cap-Horizon 2054    L'huile d'olive "Dahbia" finaliste au Dubaï Olive Oil 2021    Perturbation du trafic vers Thenia et Tizi Ouzou    Les Tunisiens ne décolèrent pas    Il veut rendre à l'Amérique son rôle phare dans le monde    L'Espagne ne doit pas céder au «chantage» du Maroc    Réunion d'urgence sur les violences au Darfour    Un prêtre porté disparu dans le Sud-Ouest    Tebboune subit une intervention chirurgicale réussie sur le pied droit    La demande de liberté provisoire de Rachid Nekkaz rejetée    Duel à distance entre l'ESS et le MCA    "La JSK n'est pas en crise"    Les Rouge et Noir visent la quatrième victoire de suite    Quatre nouveaux entraîneurs remplacés en une semaine    Les Sanafir se méfient des Aigles    Découvrez les bienfaits des oméga-3 !    Filets de poulet à la chapelure    Révelez votre beauté, suivez ces rituels    Vu à Alger    Le geste de Setram pour les enfants cancéreux    «Ni repentance ni excuses», tranche Paris    Cheikh Namous, un grand qui a accompagné les plus grands    A Berlin, une danseuse noire pourfend le racisme dans le ballet classique    Les villes sans cœur : l'Algérien vit comme dans un hôtel, toujours prêt à retourner dans son village !    Deux œuvres algériennes en lice    "Il n'y a qu'en Algérie où on conteste nos symboles"    La dernière Foggara de Tamentit se meurt    Coronavirus : 2849 décès depuis le début de l'épidémie    «En 1981, les Américains ont proposé l'Algérie pour le prix Nobel»    Récifs artificiels : en Algérie, des expériences timides    Jijel : Amarrage d'un bâtiment français à Djendjen    L'inspection régionale de la police de l'Ouest dresse son bilan: Plus d'un million de comprimés psychotropes saisis en 2020    Tlemcen - Vaccination contre la Covid-19 : des préparatifs et des interrogations    Créances impayées: La Sonelgaz sommée de sursoir aux coupures d'électricité    BIDEN, DIDEN ET L'UTOPIE    Cheikh Namous, une vie consacrée à la musique    Il était habité de la passion de savoir et de partager    Le président de la République ordonne la distribution de la copie originale    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Issad Rebrab affiche les ambitions de son groupe devant les managers de Cevital
"Réaliser un chiffre d'affaires de 25 milliards de dollars en 2025"
Publié dans Liberté le 02 - 07 - 2014

Les cadres du groupe vont bénéficier de l'un des meilleurs programmes de formation en management du monde.
À l'occasion de la cérémonie de lancement jeudi dernier de la deuxième vague de formation en management, faisant partie du Welch Way Program destiné à 100 managers du groupe, Issad Rebrab, P-DG de Cevital, a, dans son allocution d'ouverture, affiché les grandes ambitions de son groupe. "Le chiffre d'affaires de Cevital a été multiplié par 70 fois en 14 ans. Nous comptons d'ici à 2025 le multiplier par 7. Il va passer de 3,5 milliards de dollars actuellement à 25 milliards de dollars en 2025." Le premier responsable de Cevital a souligné l'importance des ressources humaines dans l'essor du groupe. "La denrée rare dont dépend le succès de Cevital, c'est d'abord les ressources humaines. Nous avons plein de projets aussi bien au niveau national qu'international. Mais pour pouvoir mener tous ces projets et en faire un succès, nous avons besoin de talents. Nous avons décidé d'investir massivement dans la formation et le recrutement de talents."
Dans le document Welch Way, distribué à l'occasion de l'événement, Issad Rebrab précise : "Nous allons passer de 12 500 collaborateurs aujourd'hui à près de 100 000 en 2025."
En vue de réaliser ces objectifs, Cevital vient de lancer une initiative majeure pour renforcer le professionnalisme de ses cadres, en un mot l'ouverture de l'Université Corporate du groupe.
"Conscient de ce challenge et conforté par le conseil d'administration, j'ai décidé de lancer dès 2014 une initiative majeure pour faire bénéficier nos cadres de l'un des meilleurs programmes de formation en management du monde. Cevital vient en effet de conclure avec le Jack Welch Management Institute une convention par laquelle ce programme sera délivré à 400 des plus hauts managers du groupe. Le Welch Way Program est considéré comme la Rolls Royce des programmes de formation opérationnelle en management. Conçu sur la base des succès de General Electric dans l'excellence de son management, il est aujourd'hui utilisé par les plus grandes entreprises américaines et mondiales pour le renforcement du professionnalisme de leurs cadres."
Moment fort de l'intervention du P-DG de Cevital, Issad Rebrab esquissera la stratégie de son groupe pour réaliser ces ambitions. Il indique que la croissance de son groupe sera tirée par les activités de Cevital à l'international. "La moitié du chiffre d'affaires projeté à l'horizon 2025 devra être réalisée à l'international. Jusqu'en 2012, notre croissance était réalisée en interne et de façon organique. Mais à partir de 2013, nous avons décidé d'aller à l'international. L'année dernière, nous avons acquis en France la société Oxxo qui produit 200 000 fenêtres (double vitrage) par an. Grâce aux brevets d'Oxxo, sur le site de Bordj Bou-Arréridj, nous produirons 2 millions de fenêtres par an et nous créerons 3000 emplois directs. Nous avons aussi acquis en Espagne une société spécialisée dans l'extrusion d'aluminium pour renforcer l'intégration dans la fabrication de la fenêtre. Tout récemment, nous avons acquis la société Fagor-Brandt avec deux grandes usines en France, un centre de recherche et développement et quatre marques Brandt, Vedette, Sauter et De-Dietrich de renommée mondiale. C'est grâce aux 1 600 brevets acquis dans le cadre de cette acquisition que nous avons lancé le projet Samha II à Sétif. Avec la création de 7 500 emplois directs, Samha II sera l'un des plus grands et plus modernes complexes électroménagers au monde."
D'ici deux ou trois ans, Cevital va donc créer plus de 10 000 emplois en Algérie pour les besoins uniquement de ces deux projets. La production de ces deux nouvelles usines sera destinée en grande partie à l'exportation.
"À partir de fin 2016, nous allons exporter pour 1,5 milliard d'euros de produits électroménagers. Ce que nous avons acquis avec Fagor-Brandt, ce ne sont pas seulement les usines, les marques et les brevets mais aussi un réseau de distribution. Ce qui est important dans cette acquisition, ce n'est donc pas seulement le savoir-faire mais également le réseau de distribution. Fagor-Brandt exporte des produits en Asie à travers Singapour, aux Etats-Unis, en Chine et vers pratiquement tous les pays développés. Nous comptons aussi nous ouvrir le marché Afrique/Moyen-Orient afin de profiter de ce réseau de distribution pour exporter les produits de ces marques du groupe qui seront fabriqués en Algérie."Issad Rebrab estime que ces ambitions sont réalisables. "Nous n'avons aucun problème pour atteindre nos objectifs."Le patron de Cevital précise que parmi les axes de l'internationalisation de Cevital figure le redéploiement en Europe et en Amérique latine. "Ce que Cevital a réalisé en 14 ans sera réalisé par Cevital Europe en trois ans. Cette dernière aura les mêmes capacités que Cevital a en Algérie. Nous sommes également en train de réaliser des études pour nous placer sur les marchés d'Amérique latine. Nous avons pour ambition de créer au Brésil avant 2020 l'équivalent de Cevital actuellement. Nous avons l'intention d'investir dans la réalisation de trois ports dans ce pays. Le Brésil est le grenier du monde. Il connaît une croissance de 34% de sa production agricole. Mais il perd 28% de la production agricole de la région centre de Mato Grosso parce qu'il n'y a pas assez d'infrastructures et de ports. Nous allons acquérir en novembre prochain six navires d'une capacité de 65 000 t chacun. Ils seront utilisés pour créer un courant d'échanges particulièrement rentable avec le Brésil : importer du sucre roux, du soja, du maïs du Brésil et exporter du clinker et des engrais dont ce pays est particulièrement demandeur. Le potentiel généré par ce courant d'échanges dépassera 20 milliards de dollars par an."Lorsque ces projets seront réalisés, Cevital entrera solidement dans la cour des plus grandes entreprises dans le monde. Elle est déjà l'un des premiers groupes agro-industriels en Afrique et parmi les plus gros recruteurs et les plus grands exportateurs en Algérie. Il reste à accompagner cette forte croissance et ce redéploiement à l'international par un développement qualitatif des ressources humaines. Le lancement du Welch Way Program pour le renforcement du leadership de ses cadres constitue, au demeurant, un pas décisif dans cette direction.
K. R.
Nom
Adresse email


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.